Le traitement et les symptômes de la varice variqueuse de la petite bassine

Commande Varikosette

la varice Variqueuse de la petite bassine (VRVMT) la maladie assez répandue, particulièrement chez les femmes. Mais en vertu de l’ignorance par plusieurs médecins des particularités de la maladie donnée le diagnostic se présente rarement, et le diagnostic de la maladie trouvent presque comme «l’exotisme clinique». En raison de la variété des symptômes et la domination du syndrome douloureux VRVMT se camoufle souvent sous les maladies gynécologiques inflammatoires et hormonales, la pathologie motchevydelitel’noj les systèmes (cystite), les maladies chirurgicales (la colite et la maladie la Couronne), la radiculite lombaire et même sous les maladies de l’articulation coxale.

La Fréquence VRVMT est égale 5,4 – les 80 %, la largeur semblable de la gamme est conditionnée par l’ambiguïté du diagnostic et les principes du traitement. La fréquence de l’apparition de la pathologie donnée augmente avec l’âge, chez les filles – les adolescents (est plus cadet 17) le pour-cent de la maladie atteint 19,4, tandis qu’à perimenopaouze la variété VRVMT augmente jusqu’à 80 %. Le plus souvent VRVMT est diagnostiqué chez les femmes de l’âge génital.

Il faut marquer que la pathologie donnée se rencontre assez souvent à la grossesse, environ près de 30 % des futures mères la maladie est diagnostiquée après 8 semaines gestatsii.

Nous serons défini avec les termes

La Plupart des femmes connaissent l’existence d’une telle maladie, comme la varicosité des veines des membres inférieurs. À la différence de VRVMT la varicosité des pieds on peut voir, puisque les veines élargies, en général, s’installent sous la peau (l’élargissement et les veines profondes arrive) et sont examinés parfaitement bien.

Comme la varice Variqueuse de la petite bassine appellent la pathologie des veines disposées au fond de la bassine, conformément à eux on ne voit pas par l’oeil, et soupçonner la maladie il est difficile. À VRVMT on viole l’architectonique (la structure du mur veineux) les veines, baisse leur élasticité, à la suite de quoi le sang veineux dans la bassine stagne. En d’autres termes, les veines pelviennes sont bouchées, se gonflent le reflux du sang veineux est violé qu’amène à la pléthore veineuse.

VRVMT aussi appellent encore comme le syndrome de la pléthore pelvienne veineuse. Dans certaines sources on peut rencontrer le terme «varikotsele chez les femmes» qu’est pas tout à fait correct. À varikotsele au procès on entraîne les veines du funicule de semence et le testicule, qui se trouvent seulement aux hommes, mais selon le mécanisme du développement et les symptômes la maladie est analogue VRVMT.

Aussi VRVMT une série d’auteurs appelle comme le syndrome des douleurs chroniques pelviennes qu’il est incorrecte aussi. Le syndrome donné peut être conditionné par la multitude de raisons (les maladies gynécologiques urologiques), y compris l’élargissement variqueux des veines pelviennes.

les Raisons et le mécanisme du développement

est prouvé Aujourd’hui que VRVMT est conditionné par l’élargissement yaitchnikovykh des textures des veines et les veines de la large liasse utérine. Et le mécanisme du développement de la pathologie est l’insuffisance des soupapes yaitchnikovykh des veines qu’amène au lancement inverse du sang (refljuksou) et provoque la montée de la pression veineuse et le développement de la stagnation veineuse dans les textures des veines de la bassine. Au fond violé veineux krovotoka dans les veines principales se développent les voies collatérales (supplémentaires) de la circulation du sang.

Aussi dans le développement de la maladie la place non dernière occupe le contenu des hormones, en particulier le niveau progesterona. Progesteron – l’hormone de la grossesse réduit le tonus de la musculature lisse non seulement les utérus (la prévention de l’avortement), mais aussi le mur vasculeux que les provoque dilatatsiju (l’élargissement) et la stagnation veineuse. En outre dans la mesure de la progression de la grossesse l’utérus grandissant commence à serrer de grands récipients zabrjuchinnogo les espaces (la veine inférieure creuse et iliaque) que stimule la formation kollateralej. C’est pourquoi VZRVMT beaucoup se rencontre plus souvent chez les futures mères, que chez toutes les autres femmes.

Confirme la théorie hormonale du développement de la pathologie et la détection VRVMT chez les filles poubertatnogo de l’âge, quand s’enregistrent les courses hormonales liées à la maturation sexuelle. De tous les signes de l’élargissement variqueux des veines pelviennes chez les filles un s’enregistre seulement – l’augmentation vaginal’nykh est plus blanche.

La dysplasie du tissu conjonctif, qui se trouve environ près de 35 % des gens sert d’Encore une couple de démarrage du développement de la pathologie. Au fond de la dysplasie au nombre du mur vasculeux il y a un manque du collagène, qui assure l’élasticité et la solidité des récipients. Dans les cas extrêmes le collagène peut manquer en général. La défaite systémique du tissu conjonctif explique les combinaisons fréquentes de la varicosité pelvienne avec la varicosité des pieds et les hémorroïdes.

les facteurs Provoquant

Prédisposent au développement VRVMT les facteurs suivants :

Le volume Augmenté du sang dans les récipients, le contenu augmenté progesterona, l’utérus grandissant – toute cela amène vers dilatatsii des veines de la petite bassine et la compression des récipients magistraux.

  • la dysplasie Innée du tissu conjonctif

Le tonus Réduit des récipients et nedorazvitie des soupapes veineuses amènent à l’augmentation izvitosti et la fragilité des veines.

Augmente la charge de l’organisme féminin, y compris sur les récipients, à plusieurs fois.

  • de Nombreuses couches et les couches compliquées

De Longues couches ou les couches par le grand fruit, les anomalies des forces patrimoniales, ainsi que grand le nombre des couches contribuent à la violation krovotoka dans les veines pelviennes est petit, dans les veines les membres inférieurs et les textures hémorroïdaires.

  • la Vie sédentaire

«Sédentaire», ainsi que le travail «vertical» en vertu d’apparaissant constamment gipodinamii provoquent la stagnation veineuse.

  • les charges Lourdes physiques et la montée des poids
  • la pathologie Gynécologique

Les maladies inflammatoires entrent Dans ce groupe les utérus/appendices, la tumeur (le myome, kisty et les néoplasmes des ovaires) et endometrioz.

Le Renversement de la matrice kzadi provoque la courbure de la large liasse utérine que viole veineux krovotok dans elle, et puis et dans les veines de la bassine.

  • le Traitement avec les hormones et la contraception hormonale

L’Influence de l’hormonothérapie remplaçante et les KOKAS confirme le fait suivant : dans la postménopause vyrajennost’ des manifestations VRVMT diminue.

À anorgazmii (l’absence de la satisfaction sexuelle) apparaît l’hémostase dans une petite bassine qu’avec le temps de la frustration sexuelle est transformé en varicosité des veines pelviennes. Aussi la stagnation veineuse la dyspareunie (provoque les douleurs en train de l’acte sexuel et après lui). Se fait sentir défavorablement sur veineux krovotoke d’une petite bassine et l’acte interrompu sexuel. Les femmes, les partenaires de qui se tiennent à la méthode donnée de la contraception, sont exposées plus souvent à l’apparition VRVMT (à cause de même anorgazmii).

la Classification

En fonction de la manifestation clinique mettent en relief 2 formes de la varicosité des veines pelviennes :

  1. l’élargissement voul’varnykh des veines (dans les cas lourds se répand aux surfaces intérieures des cuisses et le périnée);
  2. le syndrome de la pléthore veineuse.

Les deux formes existent simultanément, seulement les symptômes d’un d’eux sont plus exprimés. On forme le disque fermé – les veines élargies voul’vy amènent à la violation du reflux veineux dans la bassine, et dilatatsiya des textures veineuses pelviennes provoque l’élargissement voul’varnykh des veines.

Chez les futures mères on observe plus souvent la varice voul’vy, la pathologie peut disparaître indépendamment après rodorazrecheniya, se garde cependant à 2 – 10 % des cas.

La Classification d’A.Volkova (selon le degré de l’élargissement veineux) :

  • 1 degré – les veines dans le diamètre n’excèdent pas 5 mm, la marche des récipients izvitoj (chtoporoobraznyj);
  • 2 degré – le diamètre du récipient fait 6 – 10 mm, l’élargissement variqueux peut s’enregistrer est total, ou est observé seulement à yaitchnikovykh les textures, les veines parametriya ou miometriya;
  • 3 degré – excède 10 mm dans le diamètre.

le tableau Clinique

Les Symptômes de la varice variqueuse de la petite bassine chez les femmes sont très divers et se camouflent assez souvent sous les maladies des systèmes contigus et les organismes. Comme était indiqué déjà, la maladie peut passer avec prevalirovaniem des manifestations de n’importe quelle forme clinique.

les Symptômes voul’varnogo de la varicosité

la Varice

Le signe Principal de la forme donnée est la varice évidente en région voul’vy et/ou les périnées, que voit la femme elle-même. La femme présente les plaintes contre la démangeaison et l’inconfort voul’vy, le sentiment du poids ou les douleurs gonflant dans ce domaine. À la visite gynécologique se révèlent l’oedème et le gonflement des lèvres sexuelles augmenté et les veines élargies sur leur surface, dans le domaine des périnées et les fesses, dans la plupart des cas les hémorroïdes.

l’Hémorragie

Est haute la probabilité de l’apparition ou spontané, ou l’hémorragie posttraumatique (après les coïts ou les couches). Puisque le mur veineux considérablement istontchena, accomplir l’hémostasie (l’arrêt de l’hémorragie) il est assez difficile même par les moyens chirurgicaux (le pansement des veines endommagées ou eux klemmirovanie).

la Phlébite

La phlébite piquante promejnostnykh des veines se produit la Complication de la forme donnée. Il y a de plus des très fortes douleurs, la peau du périnée rougit et s’enfle. Les veines dans la place trombirovaniya se condensent et deviennent douloureux. À la thrombose des veines se joint leur inflammation (phlébite) qu’est accompagné par l’augmentation de température (jusqu’à 38 degrés) et intoksikatsionnym par le syndrome (la faiblesse, la réduction de l’appétit).

les Symptômes du syndrome de la pléthore veineuse

Sur la première place à la forme donnée le syndrome douloureux se produit. Quel apparaissent les douleurs à la varice variqueuse de la petite bassine ? Le caractère des douleurs constant, ils sont localisés au dessous du ventre et ont une diverse intensité et le caractère (tirant, geignant, stupide, gonflant, modérément ou considérablement exprimé).

Irradiirovat’ de la douleur peuvent au domaine des reins et le sacrum, au périnée ou à l’aine. La ligne caractéristique des douleurs à la pléthore pelvienne veineuse est leur renforcement après la présence de longue durée dans la position immobile (le siège ou le stationnement), ainsi qu’après l’exécution du travail manuel et la montée des poids.

la Douleur pendant l’acte sexuel et après lui

Aussi la maladie se caractérise par la dyspareunie, et en outre les douleurs peuvent apparaître pendant le contact sexuel, ainsi qu’après lui. La dyspareunie provoque le développement vaginizma et la peur du coït. S’enregistre l’extrême sensibilité (hyperesthésies) de la peau du périnée et muqueux les vagins.

le syndrome Prémenstruel

Le syndrome prémenstruel, les manifestations de qui sont exprimées se produit Encore un signe de la forme donnée, et le renforcement des douleurs se passe à la deuxième phase du cycle (à partir de 14 jours).

Ont lieu Aussi les menstrues douloureuses et les désorganisations du cycle (la dysménorrhée), l’augmentation du volume engainant vydeleny.

les Désorganisations de l’urination

S’enregistre Dans certains cas les désorganisations de l’urination (douloureux et accéléré) qu’est lié à la pléthore veineuse de la vessie.

La Violation du mode de vie habituel, l’inassouvissement sexuel, les conflits constants familiaux aggrave le psychoétat affectif de la femme et amènent au développement des névroses et la dépression.

le Diagnostic

Le Diagnostic de la varicosité de la petite bassine est très complexe et doit être passée avec la participation du gynécologue et flebologa. Toutes les actions diagnostiques se divisent en Neinvazivnye et invazivnye.

Neinvazivnye les méthodes

la visite Gynécologique

Est passé en ordre obligatoire, mais seulement permet de soupçonner la varicosité des veines de la petite bassine. À la visite extérieure se révèlent épaissi et dilatirovannye les veines sur les lèvres sexuelles, le périnée et les surfaces intérieures des cuisses. La visite dans les miroirs gynécologiques permet de voir la cyanose (sinjuchnost’) des murs engainants, et à la palpation est défini pastoznost’ (sglajennost’) et la maladiveté des corps engainants. Aussi la maladiveté apparaît à la palpation des appendices, les liasses utérines et au déplacement pour le col de la matrice.

Il est plus préférable de passer l’étude ultrasonore combinée simultanément transabdominal’nym (dans le mur du ventre) et transvaginal’nym (dans le vagin) les détecteurs avec l’application dopplerografii. L’étude donnée permet de révéler non seulement la pathologie organique de l’utérus et les appendices, mais aussi «voir» les conglomérats des veines variqueuses, estimer krovotok à eux et sa vitesse et définir pathologique refljuks.

Les méthodes Données du diagnostic permettent d’exclure la pathologie organique des organismes de la bassine et confirmer la présence des conglomérats variqueux dans l’utérus, sa large liasse et dans les ovaires.

Invazivnye les méthodes

L’examen radiographique avec l’introduction de la substance contrastée (l’angiographie) est considéré comme l’Étalon or à l’étude des récipients :

TcHrezmatotchnaya flebografiya

L’Introduction du contraste au muscle de l’utérus dans le domaine de son fond intratservikal’nym par la voie avec ultérieur rentgenologitcheski par l’étude.

Sélectif ovarikografiya

Le Contraste est incorporé à yaitchnikovye les veines.

Varikografiya

Est passé à voul’varnom et promejnostnom la varicosité, le contraste est incorporé dans les veines du périnée.

la Laparoscopie

Est passé pour le diagnostic différentiel et la révélation des maladies accompagnant compliquant le courant VRVMT. Dans certains cas la laparoscopie diagnostique passe à médical – se pansent les veines des ovaires.

Le Traitement VRVMT doit être complexe et insère la thérapeutique de base, médicamentaire, et selon les déclarations et l’intervention Khirougitchesky.

le traitement De base

La Base de n’importe quel traitement est faite par le régime et l’alimentation juste. En premier lieu aux malades avec VRVMT il faut résoudre le problème avec les conditions de travail. Selon la possibilité se réalise la traduction du travailleur sur le travail excluant la montée des poids, les charges considérables physiques. En cas du travail sédentaire ou vertical toutes les 30 minutes il faut faire de petites interruptions avec l’exécution des exercices simples (la marche à la place, l’accroupissement, une haute augmentation des genoux). Du Même principe se trouve se tenir et au temps libre du travail.

Il est nécessaire de reconsidérer Aussi l’alimentation. Il faut exclure de la ration les graisses réfractaires (les lards, les sortes grasses de la viande), la nourriture piquante, les assaisonnements, les marinades, les viandes fumées et solen’ya, les boissons spiritueuses, le fumer. Le menu diversifier par une grande quantité de légumes frais et les fruits, les huiles (la source de la vitamine E – le conservateur), les gramens.

Les Malades avec la varicosité des veines pelviennes ont besoin du port du linge de compression – le bas ou les collants, qui normalisent krovotok dans les récipients et éliminent la stagnation veineuse.

En outre aux malades avec VRVMT il est nécessaire chaque jour de faire de la gymnastique, en accomplissant :

  • l’exercice «berezka»;
  • l’exercice «la bicyclette»;
  • l’exercice «les ciseaux»;
  • l’exercice de la position sur le dos – allonger les jambes, et puis plier dans les genoux et resserrer vers la poitrine;
  • l’exercice de la position sur le ventre – lever chacun à son tour haut cela une, un autre pied;
  • la marche selon la pièce : sur les chaussettes, sur les talons, et puis avec les genoux haut levés (pas moins 15 minutes);
  • dans la position en étant sur le dos lever les pieds redressés, plier dans les genoux et les articulations pelviennes et de nouveau redresser en haut.

Pour la prophylaxie des récidives on recommande les études de la navigation, le jogging, la circulation à bicyclette.

La douche quotidienne contrastée des surfaces intérieures des cuisses, le périnée et le dessous du ventre Est utile.

le traitement Médicamentaire

Les préparations Pharmacologiques à la maladie donnée sont fixées par les cours et insèrent les groupes suivants pharmacologiques :

  • fleboprotektory (donnent l’effet antiphlogistique et antidestructif, réduisent la perméabilité des récipients, améliorent limfoottok);
  • flebotoniki (normalisent le tonus et augmentent l’élasticité du mur veineux, améliorent reologiju – la fluidité du sang);
  • antiagreganty (préviennent tromboobrazovanie) : trental, l’aspirine, pentilil;
  • NPVS (ibouprofen, najz) – coupent la douleur et agissent protivovospalitel’no;
  • enterosorbenty (lient les toxines dans l’intestin) : le charbon actif, smekta, polisorb;
  • les conservateurs et membranoprotektory (préviennent l’oxydation, liquident les radicaux libres, soutiennent le travail des membranes cellulaires, la segmentation des cellules et les procès énergétiques) : les vitamines C et E, oubikhinon, likopid.

Recommandé pour l’accueil flebotoniki et fleboprotektory :

  • detraleks – augmente le tonus du mur veineux et normalise le reflux de la lymphe, la durée de l’accueil – 6 mois;
  • flebodia 600 – réduit l’extensibilité des veines, liquide la stagnation veineuse, normalise limfoottok et améliore la microcirculation, possède l’action antiphlogistique – accepter à la longueur de 2 – 4 mois;
  • troksevazin (est produit comme dans les comprimés, et l’aspect de l’onguent), l’accueil jusqu’à 3 mois, à titre du traitement local – travailler voul’varnye et promejnostnye les veines;
  • eskouzan (est produit dans les gouttes);
  • venorouton;
  • antistaks;
  • vazoket.

le traitement Chirurgical

Le traitement Chirurgical de la varicosité des veines de la petite bassine est passé selon les déclarations sévères :

  • l’inefficacité de la thérapeutique conservatrice;
  • 3 degré de la maladie;
  • l’impossibilité koupirovaniya du syndrome douloureux.

On applique de diverses méthodes de l’intervention rapide en fonction de la localisation refljuksa et les conglomérats veineux :

  • le pansement yaitchnikovoj les veines (par zabrjuchinnyj l’accès ou la laparoscopie);
  • la sclérooblitération des veines des ovaires sous le contrôle de l’hagiographie (dans l’éclaircie de la veine est incorporé skleroziroujuchtchee la substance, l’opération est passée sous l’anesthésie locale);
  • la résection (l’éloignement partiel) les veines des ovaires par zabrjuchinnyj ou laparoskopitchesky l’accès;
  • klippirovanie des veines de l’ovaire laparoskopitcheski;
  • flebektomiya (l’éloignement des veines) à voul’varnom et promejnostnom la varicosité;
  • la coagulation laser et hertzienne;
  • krossektomiya – le pansement de la grande veine sous-cutanée et ses affluences – à la combinaison de la varicosité du périnée et les membres inférieurs.

la Question – la réponse

Oui, l’utilisation des méthodes nationales du traitement est admise à titre de la thérapeutique supplémentaire au traitement médicamentaire et de base. Est effectif l’accueil nastoev du marronnier d’Inde, le champignon de bouleau (tchagi) et la racine du pissenlit.

Aux complications possibles et les conséquences VRVMT se rapportent : la violation du cycle menstruel dans l’aspect disfounktsional’nykh des hémorragies utérines, les inflammations de l’utérus, les appendices et motchevika. Est Aussi grand le risque d’une telle complication terrible, comme la thrombose des veines pelviennes demandant l’opération immédiate et la stérilité.

En prenant en considération la grossesse multifécondée et la varicosité exprimée le médecin proposera probablement l’opération césarienne planifiée, puisque le risque possible à l’endommagement des veines pendant les couches indépendantes et l’apparition de l’hémorragie très grand.

Oui, giroudoterapiya est appliqué largement à la varicosité comme des membres inférieurs, et les veines pelviennes. Des sangsues à VRVMT disposent sur la peau du sacrum.

Rating
( No ratings yet )