Neuf meilleurs exercices pour le traitement gonartroza — l’arthrose des articulations fémoro-tibiales

Artrovex acheter

Ceux-ci les exercices pour le traitement de l’arthrose des articulations fémoro-tibiales , élaboré par le docteur Evdokimenko et Lanoj Palej, vous aideront effectivement à affermir et restaurer les genoux malades. Il est important de connaître cependant que, comme n’importe quelle autre gymnastique médicale, la gymnastique pour le traitement gonartroza a certaines contre-indications.

Il est important! On ne peut pas accomplir ces exercices :

  • aux jours critiques chez les femmes;
  • à considérablement pression augmentée artérielle et intracrânienne;
  • à la température élevée du corps — est plus haut 37,5 zs;
  • dans le premier mois après les opérations sur les organismes de la cavité abdominale et le thorax;
  • aux hernies inguinales et les hernies du ventre;
  • aux affections aiguës des organismes intérieurs;
  • les défaites cuisantes du coeur et les maladies sanguines.

l’Ensemble des exercices pour le traitement des articulations fémoro-tibiales

l’Exercice 1. Est accompli sur le plancher. La position de départ : en étant sur le ventre, le pied les lignes droites. Les mains se sont rangées le long du corps.

A levez Lentement le pied droit redressé dans le genou environ sur 15 du plancher et retenez-la sur le poids de 30—40 secondes. Puis baissez lentement le pied et se détendez entièrement. après le repos court répétez l’exercice par l’autre pied. Dans une telle variante statique l’exercice est accompli par chaque pied seulement selon 1 fois.

l’Attention!
En levant le pied, il faut suivre pour que le mouvement se passe exceptionnellement aux frais de l’effort des muscles des cuisses et les muscles fessiers; le ventre et les os coxaux doivent être étroitement serré vers le plancher, le corps ne doit pas se déployer après le pied se levant. Tout à fait vers rien lever le pied trop haut — est plus important pour que l’exercice soit accompli correctement, sans retournement du corps.

Il est important :
les deux pieds doivent travailler avec l’effort égal; c’est-à-dire l’un et l’autre il faut retenir sur le poids environ sous un angle et le temps identique
.

B Après le repos court accomplissez le même exercice de la variante dynamique : levez très lentement et harmonieusement en haut le pied droit redressé dans le genou, et la retenez dans le point supérieur pour 1—2 secondes. Puis ferez descendre lentement et harmonieusement le pied. Accomplissez environ 10 — 12 telles augmentations harmonieuses — les abaissements du pied.

Ayant fait descendre le pied, chaque fois affaiblissez absolument les muscles du pied quand même pour 1—2 secondes; en levant le pied, chaque fois retenez-la dans le point supérieur pour 1—2 secondes.

En accomplissant l’exercice, ne faites pas du zèle! Il n’est pas du tout obligatoire de lever le pied trop haut — la soulever assez quand même sur 15 du plancher.

Après le repos court accomplissez le même exercice par l’autre pied.

l’Attention!
Comme on l’a déjà dit, il faut suivre pour que le mouvement du pied se passe en haut exceptionnellement aux frais de l’effort des muscles des cuisses et les muscles fessiers; le ventre et les os coxaux doivent être étroitement serré vers le plancher, le corps ne doit pas se déployer après le pied se levant.

En effet, à l’exécution de la variante dynamique de cet exercice nous n’avons pas de tâche «établir le record» en hauteur de la montée du pied. À nous est plus important avec l’aide des mouvements harmonieux lancer selon le pied «l’onde du sang». Et on peut faire cela seulement avec l’aide des mouvements doux accomplis correctement et sans la félure.

Il est important :
les deux pieds doivent être étudiés avec l’effort égal; l’un et l’autre il faut «prokatchat'» environ la quantité identique de fois.

l’Exercice 2.

Est accompli sur le plancher. La position de départ : en étant sur le ventre. Les mains se rangez le long du corps. Le pied gauche la ligne droite. Le pied droit pliez dans le genou à l’équerre.

A soulevez Lentement le pied droit plié dans le genou environ sur 10 du plancher et retenez-la sur le poids pendant 30—40 secondes. Puis baissez lentement le pied à la position de départ et se détendez entièrement. après le repos court répétez l’exercice par le pied gauche. Dans une telle variante statique l’exercice est accompli par chaque pied seulement selon 1 fois.

l’Attention!
Comme dans l’exercice № 1, en levant le pied, il faut suivre pour que le mouvement se passe exceptionnellement aux frais de l’effort des muscles des cuisses et les muscles fessiers. Le ventre et les os coxaux doivent être étroitement serré vers le plancher, le corps ne doit pas se déployer après le pied se levant. Tout à fait vers rien lever le pied plié trop haut — est plus important pour que l’exercice soit accompli correctement, sans retournement du corps.

Il est important :
les deux pieds doivent travailler avec l’effort égal; c’est-à-dire l’un et l’autre il faut retenir sur le poids environ sous un angle et le temps identique
.

B Après le repos court accomplissez le même exercice de la variante dynamique : soulevez très lentement et harmonieusement le pied droit plié dans le genou environ sur 10 du plancher et la retenez dans le point supérieur pour 1—2 secondes. Puis ferez descendre lentement et harmonieusement le pied, à la position de départ (le pied tenez toujours plié au genou). Accomplissez environ 10 — 12 telles augmentations harmonieuses — les abaissements du pied droit plié.

Ayant fait descendre le pied, chaque fois affaiblissez absolument les muscles du pied quand même pour 1—2 secondes; en levant le pied, chaque fois retenez-la dans le point supérieur pour 1—2 secondes.

En accomplissant l’exercice, suivez que pendant lui le pied reste plié au genou sous l’angle environ 90 °.

Après le repos court accomplissez le même exercice par l’autre pied.

la Remarque du docteur Evdokimenko.

Comme on l’a déjà dit, il faut suivre pour que le mouvement du pied se passe en haut exceptionnellement aux frais de l’effort des muscles des cuisses et les muscles fessiers; le ventre et les os coxaux doivent être étroitement serré vers le plancher, le corps ne doit pas se déployer après le pied se levant. Il ne faut pas remonter le pied trop haut!

En effet, nous devons lancer de nouveau avec l’aide des mouvements harmonieux selon le pied «l’onde du sang». Et on peut faire cela seulement avec l’aide des mouvements mous peu élevés accomplis correctement et sans la félure.

les deux pieds doivent être étudiés avec l’effort égal; l’un et l’autre il faut «prokatchat'» environ la quantité identique de fois.

l’Exercice 3.

L’exercice assez complexe, qui s’approche seulement aux patients physiquement solides. Est accompli sur le plancher. La position de départ : en étant sur le ventre, le pied les lignes droites. Les mains se rangez le long du corps.

Soulevez Lentement les deux pieds (lignes droits) sur la hauteur environ 15 sur le plancher.

En retenant les pieds sur le poids, divorcez harmonieusement-les aux parties.

Puis réduisez lentement les pieds ensemble.

Sans baisser les pieds, de nouveau divorcez lentement-les aux parties, après quoi de nouveau réduisez lentement-les ensemble. Accomplissez de 8—10 telles [email protected] lentes des pieds.

Il est important :
les mouvements par les pieds doivent être harmonieux, sans saccades.

l’Attention!
l’exercice Donné peut provoquer l’augmentation de la pression artérielle, c’est pourquoi il n’est pas recommandé aux patients plus âgé 40 ans et les gens ayant les problèmes avec le coeur ou la disposition pour l’hypertension.

l’Exercice 4.

Est accompli sur le plancher. La position de départ : en étant sur droit au côté, pliez le pied droit dans le genou, et gauche redresser.

Levez le pied gauche et retenez-la sur le poids sous l’angle environ 45 ° environ 30 secondes. Après quoi baissez lentement le pied et se détendez entièrement. puis se retournez sur un autre côté et répétez l’exercice par le pied droit.

Il est important :
les deux pieds doivent travailler avec l’effort égal; c’est-à-dire il faut retenir le pied l’un et l’autre sur le poids environ sous un angle et le temps identique .

l’Exercice 5.

Est accompli en étant assis sur la chaise. Redresserez lentement le pied droit dans le genou et soulevez-la, la ligne droite, autant pourrez. Retenez le pied dans cette position, sur le poids, 30—60 secondes.

Ensuite baissez lentement le pied et se détendez entièrement. puis répétez l’exercice par le pied gauche.

Accomplissez l’exercice par chaque pied selon 2—3 fois.

l’Exercice 6.

Se Levez directement. un peu en se tenant les mains pour le dos de la chaise, se levez sur myskakh comme on peut plus haut et s’attardez dans cette position environ pour une minute. Puis descendrez se reposez lentement et un peu.

Après le repos court accomplissez le même exercice de la variante dynamique : se levez très lentement et harmonieusement sur myskakh descendez en haut et lentement.

Accomplissez environ 10 — 15 tels mouvements harmonieux en haut — en bas sur myskakh.

En se levant sur myskakh, chaque fois s’attardez dans le point supérieur pour 1—2 secondes; étant descendu, chaque fois pour 1—2 secondes affaiblissez absolument les muscles du pied.

En accomplissant l’exercice, tâchez de créer aux frais de l’aisance des mouvements «l’onde du sang» selon le pied, dirigeant de bas en haut.

l’Exercice 7. se Levez directement, en se tenant au dos de la chaise. En s’appuyant sur les talons, levez plus haut doigts des pieds et fixez cette position pour une minute. Puis baissez lentement les doigts des pieds et se reposez un peu.

Après le repos court accomplissez le même exercice de la variante dynamique : en se trouvant sur les talons, levez très lentement et baissez les doigts des pieds. Accomplissez environ 10 — 15 tels mouvements harmonieux myskami en haut — en bas.

En levant myski, chaque fois retenez-les dans le point supérieur pour 1—2 secondes; en baissant myski en bas, chaque fois pour 1—2 secondes affaiblissez absolument les muscles des pieds.

En accomplissant l’exercice, tâchez de créer aux frais de l’aisance des mouvements «l’onde du sang» selon le pied, dirigeant de bas en haut.

l’Exercice 8. se Levez directement. En se tenant un peu les mains pour le dos de la chaise, s’appuyez sur mysok du pied gauche et comme on peut plus haut levez le talon. Le pied droit de plus se trouve étroitement sur le plancher. Puis «roulerez» lentement du pied sur le pied : un gauche talon descend, et le talon droit, sur myske — en haut. Lentement et harmonieusement perekatyvajtes’ du pied sur le pied, sur myskakh, environ la minute.

En accomplissant l’exercice, tâchez de créer aux frais de l’aisance des mouvements «l’onde du sang» selon le pied, dirigeant de bas en haut.

l’Exercice 9.

L’Automassage de la cuisse. D’habitude il est accompli à la fin des études. Font l’automassage en étant assis. Massent l’antichambre et latéral (mais non de derrière!) les surfaces de la cuisse est plus hautes que le genou.

L’Exécution : mettez étroitement la paume sur la cuisse un peu plus haut genou et commencez énergiquement à frotter le pied, en s’avançant graduellement selon la cuisse de bas en haut, du genou vers l’aine.

Frottez la cuisse environ 3 minutes, jusqu’à la sensation de la chaleur stable, mais non les pyrosis ou les douleurs. À la fin de l’exercice accomplissez mol harmonieux poglajivanie les cuisses, de bas en haut, du genou vers l’aine, pendant une minute.

l’Attention :
pour la préservation de la chaleur après de la trituration et pour l’amélioration de la circulation du sang du pied vous pouvez utiliser pendant la procédure les onguents réchauffant. Par exemple, la crème ou l’onguent «Nikofleks», «Espol», la crème de massage «le Ballet», et d’autres moyens analogues.

on peut regarder Vidéo avec la gymnastique pour le traitement de l’arthrose des articulations fémoro-tibiales ici

on peut regarder Vidéo avec la gymnastique pour le traitement de l’arthrose des articulations fémoro-tibiales, la partie 2 ici

Rating
( No ratings yet )