Le traitement de l’arthrite de l’arthrose du genou

Artrovex acheter

Plusieurs années tentez de guérir les ARTICULATIONS ?

Le Chef de l’Institut du traitement des articulations : «vous serez frappés, autant on peut guérir simplement les articulations en acceptant chaque jour.

Le traitement des maladies des articulations peut utiliser de divers onguents possédant l’effet insensibilisant et antiphlogistique. Leurs ingrédients actifs pénètrent facilement à travers la peau, en donnant l’effet utile directement dans le domaine de l’application. On peut les appliquer pratiquement dans n’importe quel point du corps, jusqu’à qui la personne pourra indépendamment prendre par la main. Les formules modernes des crèmes assurent l’absorption rapide du médicament que délivre vite la personne de la douleur.

Les Raisons des symptômes désagréables existe un peu, et les essentiels d’eux est revmatoidnyj l’arthrite et l’arthrose. Ces maladies ont une diverse nature, mais amènent à l’issue régulière – la violation de la mobilité dans les articulations des pieds et les doigts des mains. Le traitement avec les onguents n’élimine pas la raison de la maladie, mais ralentit au maximum sa progression, en réduisant l’intensité de l’inflammation.

Pour le traitement des articulations nos lecteurs utilisent avec succès la Rade d’art. En voyant, nous avons décidé de proposer une telle popularité de ce moyen à son et votre attention.
est plus détaillé ici …

L’Absence de l’effet de l’utilisation de la crème s’exprime assez souvent par son utilisation incorrecte. C’est lié à une différente localisation de la maladie – pour le traitement de l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale ou les liaisons du pied et l’arthrite des articulations des doigts des mains on demande assez souvent les préparations se distinguant selon les propriétés. C’est pourquoi devant le choix du médicament il faut consulter avec le médecin pour choisir approchant et le remède efficace.

La Défaite des articulations des mains ou les pieds apparaît rarement au fond de la santé absolue, puisque le sac articulaire est bien isolé d’intérieur et le milieu ambiant. C’est pourquoi pour le traitement du procès inflammatoire dans l’articulation il est nécessaire d’éclaircir sa raison, puisque le choix de la préparation dépend de la maladie initiale :

  • si elle a l’origine microbienne ou traumatique, sort l’onguent avec l’effet exprimé antiphlogistique. Dans ce cas on passe le cours court, qui assure l’élimination rapide et complète de l’arthrite. Puisque le traitement a le caractère de courte durée, des effets secondaires on observe le minimum.
  • les Onguents à revmatoidnom l’arthrite, au contraire, doivent être comptés sur l’application de longue durée. L’élimination des signes de l’aggravation peut occuper quelques mois, c’est pourquoi on ne recommande pas les crèmes avec une haute concentration du médicament. Le choix tombe sur les préparations, qui possèdent l’effet de longue durée, sans s’accumuler de plus dans l’organisme.

faire une distinction entre ces maladies on peut seulement selon leur localisation – revmatoidnyj l’arthrite frappe pour l’essentiel les doigts des mains, et le procès non spécifique – de grandes articulations des pieds.

La Défaite de ce service du squelette est assez souvent liée au trauma golenostopnogo de l’articulation et la liaison du pied peuvent se casser à de divers coups et les chutes. Assurer par celui-ci le repos fonctionnel très difficilement, c’est pourquoi pour leur traitement on utilise les plus fortes préparations :

  • Vol’taren Emoul’gel’ contient la substance active (diklofenak) dans une grande concentration, qui assure sa pénétration rapide vers le foyer de la douleur. La préparation est produite en forme du gel à la base polymérique que ne permet pas à la peau de devenir l’obstacle pour le médicament.
  • Ortofen contient les ingrédients analogues, mais possédant une plus petite activité. Le confort du moyen est son coût peu élevé en comparaison d’autres onguents. Le traitement de l’arthrite du pied demande l’application fréquente du médicament que «revient cher» fortement à la personne ordinaire.
  • Dip Rilif contient l’ingrédient antiphlogistique et insensibilisant, qui se marie avec le menthol. Cela assure non seulement l’élimination des symptômes, mais aussi un bon effet détournant. La préparation est recommandée aux gens, par qui il est difficile de limiter l’activité après le trauma transféré.

à l’inflammation des articulations du pied l’onguent de l’arthrite appliquent pendant le terme court pour retirer les signes de la maladie – puis l’organisme se rétablit indépendamment.

des Doigts des mains

À revmatoidnom l’arthrite l’aggravation commence d’habitude par la défaite des articulations menues qu’amène à la restriction même du libre service. Au malade il faut immédiatement éliminer la douleur et la gêne dans les doigts des mains. Mais le mécanisme de la maladie ne permet pas de faire cela vite que demande la destination des onguents avec l’action de mémoire :

  • Ameloteks insère dans la composition meloksikam – la préparation moderne antiphlogistique. Il ne provoque pas déjà les effets secondaires caractéristiques des générations précédentes des moyens analogues. Mais pour lui l’action d’une manière caractéristique lente, qui est liée à l’accumulation graduelle du médicament dans les tissus des articulations.
  • d’un autre groupe des préparations le gel de Najz, qui à la différence des moyens précédents n’a pas l’odeur spécifique possède la bonne action. Puisque le portent sur le domaine des doigts des mains, non tous les patients aimeront le parfum constant désagréable. Sa substance agissant est la plus sûre et moderne, selon les études passées.

Pour l’élimination des signes revmatoidnogo de l’arthrite il vaut mieux utiliser seulement les gels modernes, puisque le traitement de longue durée par les vieilles préparations amenait inévitablement au développement des effets secondaires.

de l’Articulation fémoro-tibiale

La Localisation de l’inflammation dans l’articulation fémoro-tibiale peut avoir une diverse origine, c’est pourquoi pour son traitement il vaut mieux utiliser vysokoaktivnye les médicaments. Ils permettront de retirer la douleur et la gêne aux mouvements pendant l’éclaircissement de la raison de l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale :

  • le Fastoum-gel a la base polymérique, qui assure par l’acquisition par le médicament du foyer de l’inflammation déjà pendant quelques minutes. Il ne possède pas l’éclat gras, ainsi que s’absorbe vite que permet de l’utiliser pratiquement dans n’importe quelles conditions. L’effet médical se garde pendant 8 heures qu’exclut son application fréquente.
  • Ketoprofen est l’analogue bon marché du moyen précédent que permet de l’utiliser dans les conditions du manque des finances. Il est distingué par l’arrivée moins rapide de l’action insensibilisant, ainsi que nestojkost’ de cette action. Donc, le porter sur le domaine de l’articulation fémoro-tibiale il faut beaucoup plus souvent – jusqu’à 4 fois aux jours.

L’articulation De genou est assez grande selon le montant, c’est pourquoi il ne faut pas regretter les onguents sur lui. Plusieurs patients se plaignent d’une faible action, bien que portent le moyen seulement sur une partie, où on exprime plus fortement la douleur. Pour obtenir le résultat souhaité, il faut couvrir du gel la peau autour de toute l’articulation.

À la base de cette maladie est l’usure graduelle du cartilage articulaire, qui amène à l’apparition de la douleur. La destination des gels, contenant les prédécesseurs du tissu cartilagineux, permet au maximum de diminuer les symptômes désagréables :

  • Kondronova insère khondroitin et gljukozamin – les matériaux de construction pour le tissu cartilagineux. Il est recommandé de reunir l’utilisation du gel avec l’accueil simultané des capsules pour accélérer les procès de la restitution de l’articulation. L’action médicale est atteinte très lentement – pendant quelques semaines, c’est pourquoi il ne faut pas prématurément cesser l’application.
  • le Gel Gialripajer-02 contient gialouronovouju l’acide, qui assure l’augmentation de la quantité de liquide intraarticulaire. Il est nécessaire d’incorporer le seul manque du gel – pour le traitement lui à l’intérieur de l’articulation avec l’aide du seringue. Par contre une procédure est passée seulement une fois dans deux semaines. Tout de suite après l’introduction on observe la réduction de la douleur et la gêne – aux procédures régulières l’action se garde le long temps.

l’Application des anesthésiques n’assurera pas l’effet de longue durée médical, puisqu’ils n’influencent presque pas la raison des symptômes. L’utilisation des moyens énumérés ralentit les procès de la destruction, en améliorant l’état du cartilage articulaire.

les Recommandations

Certains patients refusent arbitrairement l’utilisation des onguents, en motivant un tel choix par l’élimination insuffisante des symptômes de la maladie. Pour recevoir l’effet maximum du traitement, il faut respecter certaines prescriptions influençant l’activité des médicaments :

  1. Devant chaque procédure il faut bien laver la peau dans le domaine de l’application, et puis soigneusement drainer de sa serviette. Cela permet d’éloigner d’elle les restes du médicament, ainsi que le lard cutanés et la sueur, qui empêchent la pénétration à valeur requise du gel aux tissus.
  2. il est recommandé de passer les Procédures régulièrement, il est désirable dans le même temps pour créer la concentration constante du médicament dans l’articulation.
  3. il ne faut pas frictionner avec l’onguent avant le dessèchement complet est peut amener au développement des réactions marginales. Assez de quelques mouvements faciles massant, qui assureront l’absorption de la quantité nécessaire de gel.
  4. l’Essentiel étudiera l’instruction de n’importe quel médicament avant l’utilisation. On toujours indique là les recommandations principales, la représentation élémentaire donnant au malade sur l’action de la préparation.

Les Délais de l’utilisation du médicament doivent être indiqués toujours par le médecin, qui les établit selon le courant de la maladie. C’est pourquoi le patient ne doit pas indépendamment apporter au traitement les correctifs – il y aura dans le meilleur cas une élimination incomplète des symptômes, et à pire – le développement des réactions marginales.

L’Arthrite – la maladie des articulations du caractère inflammatoire. D’après les données de la statistique, chaque centième personne dans notre pays est malade de l’arthrite.

Les Raisons du développement par les complications si sérieuses du procès pathologique peuvent être de divers facteurs, parmi qui les savants trouvent comme un principal catalyseur la prédisposition génétique (cela en premier lieu concerne les femmes).

Le Deuxième facteur – les traumas liés à la charge excédentaire sur les articulations. À la troisième place – le refroidissement. En outre l’arthrite peut se développer comme la complication après l’angine, ou l’infection virulente. Un particulièrement souvent tel phénomène est observé en âge d’enfant.

L’Arthrite frappe toutes les articulations, mais le plus vulnérable sont le domaine coxal et les genoux, les articulations menues des pinceaux, est plus rare – les coudes, golenostopy. En l’absence du traitement se développe inévitablement la déformation articulaire et obezdvijennost’.

La Maladie n’est pas limitée par les cadres d’âge, mais aux femmes du moyen âge un tel diagnostic mettent un peu plus souvent, que les représentants de la forte moitié. L’exception sont les arthrites infectieuses réactives, qui sont diagnostiquées pour l’essentiel chez les hommes de l’âge de 20-40 années (plus de 85 % malade de l’arthrite réactive sont les porteurs Nla-V27-antigena).

Se Trouve plus en détail s’arrêter sur revmatoidnom l’arthrite (RA), qui est aoutoimmounnym aux maladies avec l’étiologie obscure. La maladie se rapporte aux pathologies répandues – souffre environ 1 % de la population. Il y a très rarement des cas de l’autoguérison, près de 75 % des malades on observe la rémission ferme; près de 2 % des patients la maladie amène à l’invalidité.

À cette maladie tombe en ruines la surface intérieure des articulations (les cartilages, les liasses, les os) et est remplacé roubtsovoj par le tissu. La vitesse du développement revmatoidnogo de l’arthrite neodinakova – de quelques mois à quelques ans. Les particularités du tableau clinique de n’importe quel aspect de l’inflammation des articulations permettent de soupçonner la maladie et fixer les inspections nécessaires à la confirmation du diagnostic. Conformément à МКБ-10, classifient RA seropozitivnyj (le code М05), seronegativnyj (le code М06), de la jeunesse (le code МО8)

les Arthrites chez les enfants

Certains du l’aspect de l’arthrite frappent seulement les enfants et les adolescents, c’est pourquoi il faut les mettre en relief à une série séparée.

Juvenil’nyj revmatoidnyj l’arthrite (selon МКБ-10 le code М08) frappe les enfants après les infections transférées bactériennes et virulentes. S’enflamme, en général, une autre grande articulation de genou. Chez l’enfant apparaît la douleur à n’importe quels mouvements, dans le domaine de l’articulation l’oedème. Les enfants boitent, se lèvent avec peine le matin. En l’absence du traitement se développe graduellement la déformation des articulations qu’il est impossible de corriger déjà.

L’arthrite Réactive d’enfant (selon МКБ-10 le code МО2) se manifeste dans quinze jours après l’infection transférée intertinale. Si le procès se développe dans l’articulation fémoro-tibiale, les signes extérieurs sont bien considérables : la peau rougit, sous la petite tasse de genou est visible l’oedème sans frontières exprimées. Chez l’enfant se lève assez souvent la température, qui baisse des préparations fébrifuges, mais se garde de plus la maladiveté dans le domaine du genou.

Excepté infectieux, réactif, revmatoidnogo de l’arthrite, chez les enfants on diagnostique souvent la maladie de la nature allergique. Commence la maladie chez l’enfant soudain — à la fois après l’atteinte des allergènes au sang. Les articulations s’enflent vite, il y a un essoufflement, la vanesse. Peut se développer l’oedème de Kvinke, le spasme bronchique. À l’élimination de la réaction allergique passent les signes de l’arthrite.

les Symptômes de la maladie

L’Arthrite de l’articulation fémoro-tibiale peut se développer comme la maladie indépendante, soit par la complication après les traumas et les maladies.

L’Articulation fémoro-tibiale frappée par l’arthrite, est légèrement enflée, à son mouvement il y a une douleur. La peau dans le domaine de l’articulation change la couleur (rougit ou devient «parcheminé»), mais ce n’est pas le signe authentique du procès inflammatoire.

Une Principale raison de l’apparition de l’enflure et l’augmentation visuellement considérable de la petite tasse de genou est l’accumulation du liquide à l’intérieur de l’articulation. La pression excédentaire sur les murs du tissu articulaire provoque une forte douleur. Le volume du liquide avec le temps augmente strictement, c’est pourquoi il y a d’une manière plus intense un syndrome douloureux.

En outre dans l’articulation s’affaissent les cristaux de l’acide urique, qui ont l’air des épines fines aculéiformes. Ils traumatisent les récipients menus qu’est la raison pour le développement des infections adjointes.

L’Arthrite du genou passe difficilement non seulement en raison du syndrome intense douloureux, mais aussi en rapport avec la violation de l’activité des systèmes fonctionnels. Les systèmes cardio-vasculaires et endocrines particulièrement fortement souffrent. On observe l’essoufflement, takhikardiya, soubfebrilitet, la sudation excessive, la violation de la circulation du sang dans les membres, l’insomnie et d’autres signes non spécifiques.

les Degrés de la violation de la fonction

Les Symptômes se distinguent en fonction du degré de la violation de la fonction, le stade et l’étiologie de la maladie :

Le Premier degré se caractérise par le syndrome modéré douloureux, on observe une petite modicité des mouvements aux rotations du genou, à la montée ou pendant l’accroupissement.

Le Deuxième degré – la douleur se renforce, la restriction de l’activité motrice est telle qu’amène à la réduction de la capacité de travail et la restriction du libre service.

Au troisième degré – l’impossibilité du libre service, la perte considérable de la mobilité dans l’articulation (articulations).

les Aspects des arthrites

Selon la nature de l’apparition dans la médecine distinguent quelques formes de l’arthrite :

  • réactif – la complication apparaissant aux infections non guéries (non finies le traitement);
  • revmatoidnyj – est la conséquence des maladies rhumatismales;
  • piquant – se développe après les contusions, les fractures, de fortes charges physiques;
  • infectieux – s’offre par les virus ou l’infection de microorganismes se trouvant dans l’articulation avec le flux du sang, ou dans l’instrument de chirurgie non stérile, amène souvent au développement de l’inflammation purulente de l’articulation fémoro-tibiale;
  • le syndrome de Rejtera – la variété de l’arthrite réactive;
  • l’arthrite à la maladie de Bekhterev, la podagre (le phénomène infréquent);
  • psoriatitchesky l’arthrite (se rencontre près de 10-40 % des patients malades du psoriasis)

Pour le traitement des articulations nos lecteurs utilisent avec succès la Rade d’art. En voyant, nous avons décidé de proposer une telle popularité de ce moyen à son et votre attention.
est plus détaillé ici …

Sindrom Rejtera (selon МКБ-10 le code 02.3) peut se développer sous deux formes – sporadique (le stimulant – S Trachomatis) et épidémique (chigelly, iersinii, sal’monelly).

Le tableau Clinique se distingue d’autres variétés des arthrites, puisque les signes accompagnant de la maladie sont les défaites des membranes muqueuses de la cavité buccale, prostatit (chez les hommes), vaginit et tservitsit (chez les femmes). Le signe total est l’inflammation des oeil (la conjonctivite, iridotsiklit) que se manifeste dans la rubéfaction de la sclérotique, l’apparition des pus, l’enflure du paupières.

le diagnostic Différentiel

Il faut différencier l’Arthrite de l’articulation fémoro-tibiale d’autres procès pathologiques, le plus répandu de qui sont l’arthrose et boursit. Boursit, représentant l’inflammation à sinovial’noj au sac, le spécialiste expérimenté distinguera facilement de l’arthrite sur le premier accueil.

Premièrement, à boursite la mobilité du genou est limitée un peu, deuxièmement, le domaine de l’inflammation articulaire a les contours précis. À la palpation le médecin définit vite les frontières du foyer inflammatoire. Quant aux arthroses, il est plus complexe passer la différenciation, puisque près de ces maladies ayant une absolument différente étiologie, il y a une multitude de signes pareils.

L’Arthrose – le procès dégénérescent à cartilagineux et le tissu osseux, apparaissant à la violation du métabolisme, non lié à l’ingrédient inflammatoire. Le groupe principal des patients – les gens de l’âge avancé (vers 60 ans près de la plupart des gens on diagnostique les changements dystrophiques du domaine des articulations).

L’Arthrite est toujours l’inflammation, qui avec le temps, à la progression de la maladie (à aoutoimmounnoj à la nature), se répand à tout l’organisme. C’est pourquoi on observe la multitude de signes accompagnant à aoutoimmounnykh les arthrites est et la fièvre, et soubfebril’naya la température, le mal de tête, et l’indisposition totale. À revmatoidnom l’arthrite le système cardio-vasculaire sérieusement souffre.

Pour diagnostiquer «l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale» (gonartrit), il est nécessaire de passer raznonapravlennye les études diagnostiques. Dans certains cas les médecins exposent le diagnostic «l’artrozo-arthrite de l’articulation fémoro-tibiale», quand font le diagnostic différentiel entre l’arthrose et l’arthrite, en général aux stades initiaux des pathologies.

Le Tableau du diagnostic différentiel de l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale

la Caractéristique l’Arthrite l’Arthrose
l’Étiologie l’Inflammation les changements Dégénérescents de l’articulation
le Groupe d’âge Sans restrictions (n’importe quel âge) En général, est plus aîné que 50-60 ans
le Caractère du procès Piquant ou chronique toujours chronique
le Début de la maladie Piquant, soudain Graduel (se développe les mois, les années)
les Symptômes En général, sont rudement exprimés se Manifestent aux changements à cartilagineux et l’Intensité de la douleur est fortement exprimée au tissu osseux
dès le début de la maladie D’abord est modérément exprimée, S’accroît graduellement
l’Oedème l’oedème Exprimé dès le début de la maladie l’Oedème apparaît à l’adjonction de l’inflammation
la Rubéfaction de l’articulation Oui, mais peut à la fois et ne pas être Oui, mais aux stades tardifs de la rubéfaction peut et ne pas être
les Symptômes de l’intoxication Sont observés en cas d’aoutoimmounnoj de la nature de la maladie Il n’y a pas
les Symptômes «d’enrayement de l’articulation» Est absent Oui
les méthodes De laboratoire de l’étude Révèlent les changements la Radiographie, les méthodes supplémentaires (MRT) la Radiographie ne révèlent pas les rejets spécifiques
les méthodes Instrumentales de l’étude, MRT
le Traitement Complexe (l’hôpital + ambulatoire + de sanatorium) Complexe (l’hôpital + ambulatoire + de sanatorium
le traitement Médicamentaire les Antibiotiques (l’arthrite purulente réactive), NPVS, kortikosteroidy, les cytostatiques, les préparations de vitamines, les blocus avec GKS la thérapeutique Symptomatique, khondroprotektory, le blocus avec GKS
LFK, le sanatorium, la physiothérapie, le massage Sont montré pendant la rémission Sont montrés

le Diagnostic de l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale

On peut diagnostiquer l’Arthrite de l’articulation fémoro-tibiale dans les conditions domestiques, si attentivement étudier les symptômes de la maladie. Indépendamment de l’étiologie, il y a tels symptômes, comme l’oedème, la rubéfaction dans le domaine de l’articulation, l’indisposition totale, les signes extérieurs de la déformation du tissu articulaire.

Il ne faut pas se proposer Cependant, comme traiter l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale est indépendant, surtout en utilisant les recettes douteuses de la médecine nationale. Cela peut amener aux conséquences irréversibles. La décision comment traiter l’arthrite du genou, est accepté seulement après l’inspection complexe.

Les Médecins doivent diagnostiquer la nature de la maladie pour fixer le traitement adéquat. La direction sur les études de laboratoire et instrumentales est donnée par les traumatologistes-orthopédistes, les chirurgiens, revmatologi. Le schéma de la thérapeutique est élaboré par le spécialiste de profil (ce peut être ftiziatr, le dermatologiste-vénérologue, le cardiologue et d’autres médecins).

La Première étape pour la définition de la maladie (selon MKB 10) – la visite visuelle, la collecte de l’anamnèse.

La Deuxième étape – les études de laboratoire du sang (à l’inflammation on observe l’augmentation SOE, la leucocytose, le marqueur de l’inflammation SRB, d’autres réactions spécifiques).

La Troisième étape – la radiographie. En présence de l’arthrite se révèle la courbure de la surface articulaire, l’ankylose osseuse.

La Quatrième étape – MRT, l’étude ultrasonore (est fixé pour la différenciation de l’arthrite de l’arthrose, les maladies de Bekhterev et boursita). Aux signes effacés, qui arrivent au procès morose chronique, on peut fixer les études supplémentaires de matériel de l’articulation – la tomographie du tissu articulaire, KT, la pneumoarthrographie.

À la même étape on montre la ponction de l’articulation et la prise sinovial’noj au liquide pour l’étude de laboratoire (en présence des déclarations — la biopsie).

À la définition du type et le degré de l’arthrite réactive (le code МКБ-10) on étudie le document biologique (les analyses du sang totales et l’urine), est passé ourogenital’noe et l’étude ophtalmologique, est fixée le test de la présence НLA-B27, EKG, timolovaya l’essai, sialovaya l’essai, la définition ALT, AST, les semailles des liquides biologiques.

Le Traitement de l’arthrite réactive, conformément à МКБ-10, est passé selon deux directions est une thérapeutique avec l’utilisation des moyens antibactériens et l’élimination du syndrome articulaire (la douleur, la gêne).

Il faut se rappeler Nesmotrya non le rôle principal de la radiographie dans le diagnostic de l’arthrite, ce qu’aux stades précoces de la maladie ne sont pas toujours visibles les changements pathologiques sur les photos. L’arthrographie a la valeur informative pour les médecins à l’étude des grandes articulations, et aux polyarthrites cette méthode du diagnostic n’est pas effective. Pour la révélation du stimulant de l’arthrite de la nature infectieuse sont appliqués serologitcheskie les réactions.

Le Traitement de l’arthrite – le procès de longue durée et demandant non seulement l’exécution des recommandations du médecin en ce qui concerne la thérapeutique médicinale, mais aussi les passages des cours de la réhabilitation.

Le Régime à l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale doit être respecté rigoureusement. On exclut la nourriture riche en les hydrates de carbone, les viandes fumées, les viandes grasses, les légumineuses. Au cours de la traduction sur l’alimentation diététique et l’application de la thérapeutique individuelle on observe l’effet positif. En tout le traitement de l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale prévoit les directions suivantes :

  • les moyens médicamentaires (les comprimés, les piqûres, les onguents, les gels);
  • les procédures physiothérapeutiques;
  • LFK;
  • le massage;
  • les méthodes de la médecine opératoire (les piqûres à la cavité articulaire).

Des préparations médicales sont fixés NPVS, les cytostatiques, les moyens hormonaux, les antibiotiques etc. l’Ensemble des préparations médicinales dépend directement de l’aspect et l’étiologie de l’arthrite. Dans le tableau 2 on amène les schémas du traitement revmatoidnogo de l’arthrite.

la Préparation le Principe de l’action le Principe de l’action les Schémas de la destination les effets secondaires Possibles
les Préparations khinolinovogo d’une série (delagil – les comprimés selon 0,25) la Stabilisation lizosomal’nykh des membranes, le blocage de la phagocytose et le chimiotactisme nejtrofilov, l’oppression de la synthèse tsitokinov. le stade Initial RA. 2 tab.s aux jours les premières 2-4 semaines, puis selon 1 tab. aux jours longtemps. les phénomènes Dyspepsiques, la démangeaison cutanée, le vertige, la leucopénie, la défaite de la rétine des oeil.
Soul’fanilamidnye les préparations (soul’fasalazin, salazopiridazin) – les comprimés selon 500 mg l’Oppression de la synthèse prostaglandinov et lejkotrienov, ingibirovanie de la synthèse des anticorps et la Fédération de Russie. Seronegativnyj la variante kliniko-immunologique RA. 500 mg/jours avec l’augmentation graduelle de la dose jusqu’à 2-3 g aux jours. la Stabilisation lizosomal’nykh des membranes, le blocage de la phagocytose et le chimiotactisme nejtrofilov, l’oppression de la synthèse tsitokinov.
les Préparations de l’or (taouredon) le Blocage de l’activité fonctionnelle des macrophages et nejtrofilov, ingibirovanie de la production immounogloboulinov et les Fédérations de Russie. Principalement la forme articulaire RA en dehors de la dépendance de l’activité de la maladie. Taouredon – 10 20 mg/jours,
aouranofin – les 6 mg/jours, la dose soutenant – 3 mg/jours.
l’éruption Cutanée, la stomatite, les oedèmes périphériques, proteinouriya, mielosoupressiya.
D-penitsillamin (les capsules selon 150 et 300 mg); kouprenil (les comprimés selon 250 mg) la Répression de la synthèse du collagène, ingibirovanie de l’activité T-khelperov I du type et les V-lymphocytes, la destruction de CEC une haute activité kliniko-de laboratoire RA la dose Initiale 250 mg/sout avec l’augmentation graduelle jusqu’à 500 1000 mg/sout; la dose soutenant – 150—250 mg/sout l’éruption Cutanée, la dispepsie, kholestatitchesky l’hépatite, mielosoupressiya
Metotreksat (les comprimés selon 2,5 mg, l’ampoule selon 5 mg) l’Antagoniste de l’acide folique; réprime proliferatsiju T — et les V-lymphocytes, la production des anticorps et les ensembles pathogènes réfractaires. RA avec les manifestations systémiques, une haute activité RA, l’efficacité basse des autres moyens de base. 7,5-25 mg par semaine peroral’no. Mielosoupressiya, la défaite du foie (fibroz), les poumons (les infiltrats, fibroz), l’activation des foyers de l’infection chronique.
Azatioprin, imouran (les comprimés selon 50 mg) Ingibirovanie proliferativnoj de l’activité T — et les V-lymphocytes. RA avec les manifestations systémiques. 150 mg/jours, la dose du maintien – 50 mg/jours. Mielosoupressiya, l’activation des foyers de l’infection chronique.
Tsiklofosfamid (les ampoules selon 200 mg), endoksan – les comprimés selon 50 mg Alkiliroujuchtchy des cytostatiques; forme alkil’nye les radicaux des ADN, RNK et les albumines, en violant leur fonction; donne antiproliferativnyj l’effet. RA avec les manifestations systémiques (vaskoulit, nefropatiya). 200 mg v/m 2-3 fois par semaine avant l’acquisition de la dose totale 6-8 g sur le cours; combiné le pouls-thérapeutique; endoksan dans la dose 100-150 mg/jours, la dose soutenant – 50 mg/jours. la cystite Hémorragitchesky, mielosoupressiya, l’activation des foyers de l’infection.
Khlorboutin (lejkeran) – les comprimés selon 2 et 5 mg Alkiliroujuchtchy des cytostatiques; forme alkil’nye les radicaux des ADN, RNK et les albumines, en violant leur fonction; donne antiproliferativnyj l’effet une haute activité RA avec les manifestations systémiques, generalizovannaya limfoadenopatiya, splenomegaliya. les 6-8 mg/jours, la dose soutenant – 2-4 mg/soutkou. Mielosoupressiya.

En rapport avec ce que les schémas indiqués dans le tableau du traitement RA ne sont pas toujours effectifs, on applique pratiquement quelques combinaisons des moyens de base, parmi qui la plus grande diffusion était reçue par les combinaisons metotreksata avec soul’fasalazinom, metotreksata et delagila. À présent le schéma du traitement, dans qui metotreksat se marie avec antitsitokinami est considéré le plus perspectif.

Dans la pratique médicale on observe assez souvent les cas de l’absence de l’effet du traitement (par exemple, à l’arthrite réactive l’inflammation ne se photographie pas même à l’accueil des antibiotiques en liaison de NPVS), quand chez les patients se garde l’activité de la maladie et la progression rapide des déformations articulaires.

Les médecins font la Conclusion sur la nécessité du remplacement du programme de la thérapeutique dans le cas où le patient traitaient au cours d’une semi-année avec l’utilisation pas moins trois préparations de base.

Le Certificat de l’inefficacité de la thérapeutique est le dynamisme négatif des études de laboratoire, la préservation du foyer de l’inflammation. Dans ce cas il faut la solution variante comment traiter l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale. La statistique médicale confirme le dynamisme positif à l’application du pouls-thérapeutique avec l’utilisation des préparations hormonales (metilprednizolon est intraveineux, la solution isotonique pendant trois jours – se répète trois cours dans un mois). Avec la prudence fixent metilprednizolon en liaison de tsiklofosfanom en raison d’une haute toxicité des préparations.

les Nouvelles méthodes

Une Nouvelle direction dans le traitement revmatoidnogo de l’arthrite est la thérapeutique prévoyant l’application de soi-disants agents biologiques (biologic agents). L’action des préparations est fondée sur ingibirovanii de la synthèse tsitokinov (FNO — α et l’IL-1 β).

Authentiquement le fait acquis que près de 60 % des malades avec actif revmatoidnym par le syndrome articulaire même au troisième degré de la maladie s’enregistre la réduction (ou l’absence) les progressions des changements articulaires au fond de la thérapeutique soutenant remikejdom. Cependant l’application de cette forme du traitement est justifiée dans le cas où la thérapeutique de base n’a pas donné l’effet attendu.

La Signification des médicaments d’une série NPVP auparavant activement appliqués dans le traitement de l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale, a baissé un peu, puisqu’il y avait des autres programmes de la thérapeutique se distinguant par une plus haute efficacité.

Les préparations non Stéroïdes antiphlogistiques («Movalis», «Diklofenak» – dans les comprimés et en forme des injections) continuent à fixer au diagnostic «l’arthrite», puisque les moyens donnés médicamentaires possèdent l’effet exprimé antiphlogistique et contribuent à l’amélioration totale de l’état du patient.

Néanmoins, est authentiquement établi que les moyens non stéroïdes antiphlogistiques ne donnent pas l’influence essentielle sur le courant de la maladie aoutoimmounnoj de la nature – de cela témoignent les radiogrammes donnés, et les études de laboratoire. Cependant le procès non spécifique cède bien au traitement avec les préparations du groupe NPVS.

les Programmes de la réhabilitation

Le Massage, LFK, l’illutation – toutes ces méthodes sont employées seulement dans le cas où le médecin revmatolog a établi que le procès inflammatoire est localisé par la thérapeutique médicamentaire, et le stade de la rémission est arrivé. Les exercices spéciaux et le massage médical sont dirigés sur la restitution de la mobilité de l’articulation fémoro-tibiale.

À l’exécution des mouvements giratoires peut apparaître la douleur, mais ce phénomène tout à fait normal, puisque le tissu au cours de la progression de la maladie a perdu l’élasticité. Tous les entraînements et les séances du massage doivent passer sous le contrôle du médecin est aidera à éviter les traumas accidentels apparaissant à l’excès des efforts physiques ou les charges.

La thérapeutique Balnéologique – les procédures très effectives dans le programme complexe du traitement de l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale. Cependant cette direction de la réhabilitation est montrée à ces patients, qui n’ont pas de maladies sérieuses du système cardio-vasculaire, les néoplasmes de la nature maligne, ainsi qu’auparavant il n’y avait pas infarctus ou les hémorragies. Toutes les procédures avec l’utilisation des ingrédients médicaux biologiques sont fixées avec une grande prudence.

Puisque il y a une multitude de variétés des arthrites et les pathologies articulaires, il est nécessaire de s’adresser au médecin à l’apparition des premiers signes de la maladie. Plus tôt sera on définit les raisons provoquant le procès inflammatoire, il est plus grand que les chances pour guérir la maladie entièrement.

Ne tentez pas de faire En aucun cas le schéma de la thérapeutique indépendamment, surtout prendre les médicaments. Ce non seulement est inefficace, mais aussi il est dangereux. Les méthodes médicales appliquées ces dernières années au traitement des arthrites d’une différente étiologie, possèdent une haute productivité qu’est l’argument de poids pour l’utilisation des moyens du traitement proposés par la médecine officielle.

  1. Revmatologiya : la direction nationale Sur E.L.Nasonova, V.A.Nasonovoj.
  2. Revmatoidnyj l’arthrite d’E.N.Dormidontov, N.I.Korchounov, B.N.Frizen.
  3. l’Arthrite et l’activité motrice. Gordon N.F.

les Médicaments contre l’arthrose de l’articulation fémoro-tibiale

Le Traitement de l’arthrose de l’articulation fémoro-tibiale est un procès de longue durée, auquel fixent les médicaments des différents groupes. Cette maladie s’exprime dans la destruction graduelle d’unes ou quelques articulations, à savoir cartilagineux et le tissu osseux. Aux premiers stades il cède à la thérapeutique médicamentaire, s’il est correct de choisir la combinaison des préparations. Par la suite dans la structure de l’articulation fémoro-tibiale il y a des changements irréversibles, et le restaurer on peut seulement avec l’aide de l’opération.

Gonartroz et les principes de base de son traitement

Gonartroz est une arthrose de l’articulation fémoro-tibiale. L’essentiel de la maladie comprend dans la violation de l’alimentation et la circulation sanguine du cartilage, en conséquence de quoi il perd l’élasticité et l’élasticité. Cela peut se passer en rapport avec les changements d’âge augmentés par les charges physiques, l’alimentation incorrecte ou la présence de l’excès de poids. En outre l’ostéoarthrose est souvent la conséquence de l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale de l’origine traumatique.

Les Méthodes de la thérapeutique aux arthroses sont dirigées en premier lieu sur la stabilisation de l’état du malade. À 1 et 2 degrés on peut entièrement arrêter le développement ultérieur de la maladie, et dans certains cas — restaurer l’articulation. Toutes les mesures médicales doivent assurer la restitution du genou avec plusieurs moyens :

  • retirer la douleur et l’inconfort, qui se manifestent d’une manière particulièrement intense pendant le mouvement;
  • améliorer la circulation du sang dans le domaine de l’articulation et affermir les vaisseaux sanguins pour que le cartilage reçoive la quantité nécessaire d’oxygène et les substances nutritives;
  • diminuer la pression des fragments osseux sur le cartilage articulaire et augmenter la distance entre eux;
  • affermir le tissu musculaire, qui soutiendra l’articulation dans la position stable;
  • garder ou même développer la mobilité dans l’articulation fémoro-tibiale.

La Maladie est accompagnée par la douleur et la réduction de la mobilité du genou. Le plus souvent ces changements se passent graduellement, à cause de quoi le patient ne s’adresse pas à temps après l’assistance médicale. Il est recommandé de reunir les méthodes médicamentaires du traitement de cette maladie avec la gymnastique médicale, le massage et fizioprotsedourami.

Nesterodnye les moyens antiphlogistiques

Le Premier groupe des médicaments, qui sont utilisés pour le traitement de l’arthrose de l’articulation fémoro-tibiale, sont des préparations non stéroïdes (non hormonales) antiphlogistiques. Ils peuvent se trouver dans l’organisme dans l’appareil digestif ou à l’application sur la peau, ainsi qu’en forme des injections intramusculaires. Leur action à l’arthrose de l’articulation fémoro-tibiale consiste en suivant :

  • s’arrêtent les procès inflammatoires dans l’articulation et okolosoustavnykh les tissus;
  • diminue l’intensité des sensations douloureuses;
  • se retire l’oedème des tissus, baisse le niveau de l’exsudation;
  • se photographie la pression des tissus enflammés mous sur les vaisseaux sanguins, en conséquence de quoi se normalise l’alimentation du cartilage.

À ce groupe se rapportent tels médicaments, comme Diklofenak, Indometatsin, Meloksikam, Ketoprofen, Nimoulid et les autres. Les produisent en forme des comprimés, les solutions pour les injections ou les onguents pour l’application extérieure. L’efficacité des moyens antiphlogistiques dépend directement du moyen de leur introduction. Les moyens systémiques (les comprimés, les piqûres) pénètrent plus vite à systémique krovotok, et les substances agissant se trouvent dans le foyer de l’inflammation.

Les moyens Antiphlogistiques sont utilisés seulement au stade piquant de l’arthrose. Leur application est nécessaire pour couper la vive douleur et traduire le procès au stade chronique. Ensuite on pourra procéder à d’autres moyens du traitement de la maladie, qui à l’inflammation piquante sont contre-indiqués — vers le massage, la gymnastique, fizioprotsedouram. Si se servir des préparations antiphlogistiques au cours d’une longue période, ils peuvent empêcher le rétablissement. Ils masquent les symptômes de la maladie, pendant que gonartroz continue à progresser.

Khondroprotektory

Les médicaments Effectifs contre l’arthrose de l’articulation fémoro-tibiale se rapportent au groupe vaste khondroprotektorov. Cette classe est présentée par de divers moyens à la base khondroitinsoul’fata et gljukozamina — les substances nécessaires au cartilage à la restitution. À la différence des préparations antiphlogistiques, ils non masquent simplement les symptômes de l’arthrose, et influencent la raison de son développement. KHondroprotektory produisent aussi sous de diverses formes. On peut les acquérir en forme des comprimés, les onguents ou les injections — l’efficacité sera considérablement plus haute à l’accueil systémique et baisser à l’application locale.

Après l’entrée à l’organisme par chacun des moyens le médicament pénètre dans l’articulation endommagée. Les substances agissant sont étudiées entièrement par les tissus de l’articulation et sont utilisés pour la restitution du tissu cartilagineux.

Leur influence médicale est fondée sur les effets suivants :

  • la segmentation des cellules du cartilage — l’étape principale de la régénérescence;
  • l’augmentation de la production du liquide articulaire, qui est nécessaire au soutien du travail du genou et la garantie de sa mobilité;
  • l’augmentation de la capacité du cartilage articulaire accumuler et retenir l’humidité — elle fait à ses plus élastique et élastique, protège contre le craquage.

L’Efficacité khondroprotektorov contre les procès dégénérescents dans les articulations est confirmée par les essais cliniques. Ces préparations peuvent avoir seulement une substance agissant ou la combinaison de quelques ingrédients. Cependant la composition plus complexe ne dit pas toujours que la préparation permettra plus vite de se délivrer des manifestations osteokhondroza. Les médicaments s’approchent furtivement individuellement, en fonction du stade de la maladie et les particularités de son courant.

Khondroprotektory sont des préparations, qui seront effectives seulement en cas de l’accueil de longue durée. La cure peut se prolonger jusqu’à une et demi ans aux stades initiaux, et aux étapes tardives de l’arthrose du médicament il faut accepter constamment, avec de petites interruptions. Pour koupirovaniya du procès piquant on montre les injections intraarticulaires de ces substances ou leur introduction en forme des blocus. Ensuite on peut se limiter aux comprimés ou l’onguent avec khondroitinom ou gljukozaminom.

Au nombre de combiné khondroprotektorov il y avoir assister des ingrédients supplémentaires. En général, c’est les substances antiphlogistiques ou insensibilisant, à l’aide de laquelle il y a une influence complexe sur les raisons et les symptômes de l’arthrose. En outre l’application combiné khondroprotektorov permettra de réduire le besoin d’autres médicaments que se fera sentir positivement l’état du foie.

Populaire khondroprotektory

Indépendamment définir, quelles préparations se trouveront les plus effectives pour le traitement de l’arthrose de l’articulation fémoro-tibiale, il est impossible. Ils s’approchent furtivement en tenant compte des résultats des analyses, le stade du développement de la maladie et les nuances plusieurs autres. Y compris il est nécessaire de prendre en considération les contre-indications vers l’application de plusieurs khondroprotektorov. Ils sont transférés d’habitude bien et ne provoquent pas les effets secondaires, mais à l’ulcère de l’estomac, l’insuffisance rénale et de foie, ainsi qu’à la grossesse et l’alimentation de poitrine de leur application se trouve s’abstenir. En outre khondroprotektory représentent le groupe vaste des moyens médicinaux, qui comprend 6 classes.

Il Y a quelques préparations, sur lesquelles le médecin traitant arrêtera le choix avec bol’chej par la probabilité :

  • Artra — la préparation de la production des États-Unis en forme des comprimés. Chacun d’eux contient selon 500 mg khondroitinsoul’fata et gljukozamina. Pour le traitement à valeur requise il suffit d’accepter selon 1 comprimé deux fois par jour.
  • de Don — le médicament italien en forme des injections, ainsi que la poudre ou les capsules pour l’ingestion. Dans sa composition se trouve seulement gljukozamin.
  • Strouktoum — le moyen français à la base khondroitinsoul’fata. Il est produit en forme des comprimés, qui contiennent 250 ou 500 mg de la substance agissant. Dans le premier cas par jour il est nécessaire d’accepter selon 4 comprimés, à augmenté dozirovke assez de deux comprimés.
  • Terafleks — la préparation combinée à la base khondroitina et gljukozamina, est produite en forme des capsules.
  • Khondroitin — les capsules, dans chacun de qui se trouve selon 250 mg khondroitinsoul’fata.
  • El’bona — la solution pour les injections intramusculaires, dans une dose de qui se trouve 400 mg gljukozamina.

Même les meilleures préparations contre l’arthrose peuvent ne pas s’approcher à titre individuel. KHondroitinsoul’fat et gljukozamin se distinguent selon la structure chimique, c’est pourquoi exercent une différente influence sur l’articulation endommagée. Le seul moyen de contrôler, quels médicaments se trouveront les plus effectifs — suivre l’état du patient en train du traitement. Si le médicament n’apporte pas le résultat, le remplacent par une autre préparation, qui se distinguera selon la composition.

les Moyens pour l’application extérieure

Les formes Extérieures des préparations sont peu efficaces au traitement de l’arthrite. Malgré le fait que plusieurs groupes des moyens médicinaux produisent en forme des crèmes ou les onguents, leur action il y a pas assez de pour la restitution des tissus articulaires. Ils sont utiles à titre de la méthode supplémentaire du traitement de la maladie, mais à l’application indépendante ils n’apporteront pas le résultat.

Les Onguents fixent en fonction de la forme du cours d’une maladie. L’arthrose peut passer avec l’inflammation sinovial’noj les enveloppes ou sans lui. Ce sera le facteur décisif au choix des médicaments :

  • à exprimé sinovite utilisent les onguents non stéroïdes antiphlogistiques (Indometatsin, Fastoum, Dolgit et leurs analogues);
  • en l’absence des symptômes sinovita on peut porter les moyens chauffant et irritant pour l’amélioration de la circulation du sang et l’accélération des procès de la régénérescence (Menovazin, Espol, Nikofleks et les autres).

Les Onguents et les gels peuvent être fixés au nombre du traitement complexe de l’arthrose. Ainsi, l’application extérieure khondroprotektorov intensifie l’efficacité des formes systémiques de ces moyens médicinaux. Les onguents insensibilisant et antiphlogistiques permettent de retirer les symptômes de l’arthrose et améliorer l’état de santé du patient.

le Traitement avec les compresses

Les Compresses montrent une grande efficacité dans le traitement de l’arthrose, que les onguents. Le fait est que les ingrédients agissant pénètrent mieux dans les tissus articulaires, si infliger la préparation en forme de la compresse au long temps. On utilise pour l’essentiel les préparations chauffant et irritant. On peut les porter en voie de l’inflammation chronique — dans la phase piquante ils sont contre-indiqués.

Parmi les recettes les plus effectives les compresses peuvent mettre en relief un peu :

  • Dimeksid — la préparation liquide, qui possède l’action exprimée antiphlogistique. Il pénètre bien dans les tissus profonds et possède la capacité à passer d’autres médicaments vers les tissus frappés. Aussi il stimule les procès de la régénérescence dans la place de l’application, à cause de quoi il est utile de l’utiliser même aux arthrites avec les manifestations exprimées sinovita.
  • Bichofit est une substance, que reçoivent en train du traitement du pétrole. À l’application sur la peau il accélère la résorption artroznykh des baluchons et retire l’inflammation. Les compresses avec bichofitom chauffent bien les tissus — pendant la procédure se fait sentir chaudement dans le genou.
  • la bile — Médicale la préparation pas moins effective. L’utilisent pour la résorption des baluchons et le retrait de l’inflammation, ainsi que pour le réchauffage des tissus. Cette préparation est contre-indiquée aux infections purulentes et les endommagements ouverts de la peau.

Dans la médecine nationale il y a aussi une quantité immense de recettes des compresses, qui sont appliqués pour le traitement de l’arthrose. Cela nastoi et les coulis des herbes avec l’action antiphlogistique et insensibilisant (la marguerite, la sauge, kalendoula), ainsi que les compresses d’argile. Certains spécialistes conseillent de frotter les genoux par l’alcool ou les liqueurs d’alcool sur les herbes.

les Injections dans la cavité l’articulation

Les injections Intraarticulaires est une méthode de l’aide extraordinaire à l’arthrose. Au cours d’une telle procédure les substances médicinales pénètrent directement dans l’articulation fémoro-tibiale, où exercent l’influence. Cela peuvent être comme les préparations pour le traitement symptomatique de l’arthrose et koupirovaniya des crises de la douleur et l’inflammation, et les substances pour la restitution de la structure de l’articulation. Par ce moyen on incorpore le plus souvent les moyens hormonaux antiphlogistiques, ainsi que les médicaments à la base gialouronovoj les acides.

les moyens Stéroïdes antiphlogistiques

La Seule déclaration vers l’application des préparations hormonales antiphlogistiques à l’arthrose du genou — la phase piquante de l’inflammation avec l’exsudation exprimée et l’oedème de l’articulation. Selon la structure chimique ces médicaments représentent les analogues des hormones naturelles de l’organisme humain. Ils participent aux procès inflammatoires et les arrêtent plus vite, que n’importe quels autres groupes des médicaments.

Cependant les préparations hormonales se trouve appliquer avec la prudence. La cure ne doit pas excéder quelques injections, et après que l’on réussira à retirer l’oedème et l’inflammation piquante, se trouve remplacer la méthode du traitement. Malgré l’efficacité à la vive douleur, ce groupe des médicaments a quelques particularités :

  • avec chaque introduction ultérieure l’effet devient moins exprimé;
  • aux injections intraarticulaires le cartilage est traumatisé en supplément par l’aiguille;
  • ils ont les contre-indications en forme du diabète sucré, les hypertensions, l’ulcère de l’estomac et l’intestin, ainsi que l’infection purulente et la tuberculose.

Les moyens Stéroïdes antiphlogistiques — l’Hydrocortisone, Diprospan, Kenalog, Tseleston et les autres. Ils ont une série de contre-indications vers l’application, et la procédure doit être accomplie seulement par le spécialiste compétent. Mettre la piqûre à l’articulation dans les conditions domestiques on ne réussira pas est peut aggraver l’état de santé.

les Préparations gialouronovoj les acides

À l’arthrose de l’articulation fémoro-tibiale les préparations gialouronovoj les acides sont plus préférables. Giastat entrent dans la liste des moyens semblables, Sinvisk, Fermatrol et les autres. Ils n’influencent pas le procès inflammatoire, mais protègent l’articulation contre la destruction ultérieure. À l’atteinte à la cavité articulaire ils agissent comme il suit :

  • accomplissent la fonction de «la prothèse liquide», en remplissant par lui-même la fente articulaire;
  • créent la pellicule protectrice à la surface du cartilage endommagé et empêchent son effacement pendant le mouvement;
  • s’accumulent dans le tissu cartilagineux, en lui rendant l’élasticité et l’élasticité;
  • n’ont pas les contre-indications, ne produisent pas les effets secondaires et sont étudiés vite par l’organisme.

Les Médicaments à l’arthrose peuvent non seulement arrêter la maladie, mais aussi restaurer le genou aux stades précoces de la maladie. Dans les buts thérapeutiques il convient de reunir quelques variétés des moyens médicinaux. Ils sont produits sous de diverses formes et complètent l’action l’un l’autre. Une des méthodes les plus radicales sont des injections gialouronovoj les acides dans la cavité l’articulation. Il est plus effectif à l’arthrose, que les méthodes traditionnelles médicamentaires, mais se distingue par un haut coût. Dans les autres cas on montre le traitement de longue durée avec l’alternance des comprimés, les onguents et les compresses.

Rating
( No ratings yet )