Le traitement avec les hormones à revmatoidnom l’arthrite

Artrovex acheter

les préparations hormonales à revmatoidnom l’arthrite

Les Hormones représentent les substances actives, qui participent à tous les procès se passant dans notre organisme, y compris la croissance, le métabolisme et la procréation.

Plusieurs gens pour la première fois heurtés à la nécessité accepter les préparations hormonales (par exemple, Somatostatin aux hémorragies de JKT), se rapportent à eux beaucoup nastorojenno, en craignant les effets secondaires sérieux. Pratiquement à la destination compétente et le schéma juste de l’accueil des moyens l’hormonothérapie apporte beaucoup plus du profit, que le dommage. En particulier, grâce à l’accueil des hormones on peut éviter en plusieurs cas l’intervention chirurgicale ou décider le problème avec la grossesse (par exemple, Pregnil (Khoragon) aide les femmes ayant les problèmes avec la conception).

La Liste des moyens hormonaux et leur application sont assez large. Le médecin peut copier les hormones à revmatoidnom l’arthrite ( Deflazakort ) et osteokhondroze Tibon (Liotironin) . Au traitement de la stérilité féminin, ainsi que pour hommes ( Menogon ), ainsi qu’en cas des réactions lourdes allergiques ( Epipen ). Dans certains cas l’alternative aux hormones n’existe pas simplement, par exemple, à certains aspects de l’asthme ou en cas de l’éloignement de la glande thyroïde la livraison des hormones la préparation assure Tibon ou par Novotiral (Tireotom) . Certaines préparations ont un très large spectre de l’action, par exemple, Fortekortin .

L’Accueil des moyens hormonaux est nécessaire dans de différents cas :

  • quand l’organisme ne vient pas à bout de la production des hormones et manque (l’hormonothérapie peut aider à régler le travail de la glande endocrine ou assurer la livraison des hormones manquant),
  • quand il est nécessaire de freiner la synthèse de l’hormone.

En fonction de la maladie et l’aspect de la thérapeutique, les hormones sont acceptées à vie ou les cours entrecoupés. Distinguent les hormones naturel (l’insuline) et synthétique ( la Deltacortisone ) les origines.

N’ont pas trouvé dans d’autres pharmacies les préparations nécessaires hormonales ? Votre Docteur aidera!

Principal «les Maladies» de Revmatologiya «l’Arthrite» de Metotreksat à revmatoidnom l’arthrite

Revmatoidnym appellent comme l’arthrite la maladie systémique du tissu conjonctif, à laquelle principalement s’étonnent les articulations menues selon l’aspect la polyarthrite erozivno-destructive. Le courant progressant d’une manière caractéristique avec les rémissions courtes est impossible de guérir l’arthrite revmatoidnyj entièrement, lui.

Metotreksat à revmatoidnom l’arthrite est aujourd’hui une des préparations effectives modernes, l’action de qui est dirigée sur la prévention du développement ultérieur du procès extérieur inflammatoire, l’amélioration de la fonction des articulations. L’action de la préparation prévient l’invalidité ultérieure malade de l’arthrite au traitement opportun.

Les symptômes Principaux de l’arthrite commençant est pripoukhanie des articulations, l’apparition de la rougeur, la gêne de matin des articulations, la maladiveté. Le traitement de l’arthrite consiste en destination de la thérapeutique antiphlogistique et les préparations rapides, c’est pour l’essentiel les préparations hormonales, les préparations de base ralentissant la destruction des articulations et provoquant la rémission ferme.

  • Dostineks pour la cessation de la lactation
  • l’Amertume dans la bouche après les antibiotiques
  • Monoural à la cystite
  • les Préparations pour le traitement de la laryngite
  • les préparations Hémostatiques à mensuel
  • Gljukonat du calcium à l’allergie
  • le Traitement prostatita par les antibiotiques

Plusieurs préparations semblables sont utilisées déjà le temps long, mais ne donnent pas l’effet positif thérapeutique. Pour la préparation irremplaçable d’eux est reconnu metotreksat, aujourd’hui pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite il est fixé plus souvent d’autres moyens médicinaux.

Le traitement Symptomatique revmatoidnogo de l’arthrite consiste en retrait des symptômes de la maladie avec l’aide de diverses préparations, à qui se rapportent :

Comme le moyen premier pomochi aux douleurs articulaires utilisent le plus souvent «klessitcheskie» NPVP : diklofenak, ibouprofen, ketoprofen, piroksikam, indometatsin, boutadion etc. NPVP à revmatoidnom l’arthrite réduisent effectivement l’inflammation dans les articulations et diminuent les sensations douloureuses.

Sans doute, ceux-ci proparaty sont capables beaucoup de faciliter la vie du malade, mais guérir revmatoidnyj l’arthrite avec leur aide il est impossible. Aux changent non pour guérir l’arthrite, et pour la réduction temporaire de l’inflammation et la douleur dans l’articulation, i.e. ils ne peuvent pas arrêter le développement de la maladie, et sont appliqués uniquement pour le traitement symptomatique. Et dès que le patient les cesse d’accepter, la maladie revient graduellement.

Les préparations Sélectives antiphlogistiques (la préparation movalis) étaient élaborées avec le but de réduire la quantité d’effets secondaires à l’accueil de longue durée du médicament.

À revmatoidnom l’arthrite movalis est effectif pratiquement aussi, comme les autres NPVP, sont éliminés bien par l’inflammation et la douleur, mais a le minimum des contre-indications et provoque beaucoup moins souvent les réactions marginales, particulièrement du côté du canal alimentaire.

On peut le boire longtemps, les cours de quelques semaines à quelques mois et même les années (il est naturel, seulement sous le contrôle du médecin).

Movalis est produit dans les comprimés selon 7,5 et 15 mg, dans les bougies rectales selon 15 mg et dans les ampoules pour l’introduction intramusculaire selon 15 mg.

Movalis est confortable dans l’application : il suffit un comprimé de la préparation ou la bougie pour tout un jour, i.e. il faut l’accepter une fois aux jours — le matin ou pour une nuit. Pour les cas les plus piquants on élabore in’ektsionnaya la forme movalisa pour au-dedans introductions musculaires.

Dans ces situations, quand il est nécessaire vite de couper la crise des douleurs intenses dans les articulations, on peut appliquer pendant les premiers de 5-7 jours movalis à in’ektsionnoj à la forme, et puis passer sur l’accueil des comprimés analogues, qui par la suite le malade il sera nécessaire d’accepter longtemps.

le traitement Médicamentaire revmatoidnogo de l’arthrite

Même au niveau moderne du développement de la médecine, une telle maladie assez répandue, comme revmatoidnyj l’arthrite, reste incurable chronique systémique (aoutoimmounnym) à la maladie du tissu conjonctif, avec la défaite progressant des articulations périphériques. À la maladie dans l’articulation frappée, indépendamment de son montant, se développe la polyarthrite erozivno-destructive – par cela l’arthrite rhumatismale, à qui apparaît la défaite volante, passant vite sous l’influence du traitement fixé, se distingue radicalement de revmatoidnogo de l’arthrite. Se distinguent les groupes d’âge des patients, près de qui apparaissent les deux aspects du procès pathologique dans les articulations : l’arthrite rhumatismale se développe chez les enfants et les adolescents, tandis que revmatoidnyj l’arthrite apparaît plus souvent à d’adolescent ou assez d’âge mûr.

Dans le cas où le patient après la tenue de l’inspection soigneuse et approfondie est diagnostiqué revmatoidnyj l’arthrite – le traitement doit se fonder sur les principes de base suivants :

  • l’application de l’ensemble des remèdes curatifs, qui influenceront de différentes manifestations de la maladie et les mécanismes de leur développement est nécessaire;
  • la durée, la succession et etapnost’ de la thérapeutique passée;
  • la correction obligatoire du traitement passé en fonction de la forme de la maladie, l’activité du procès inflammatoire et les particularités de son courant.

Seulement combinaison examinée et sélection individuelle de la thérapeutique médicinale, la gymnastique médicale, les corrections du mode de vie du patient peut ralentir la progression du procès pathologique et améliorer le pronostic de la vie et la maladie concrètement pour chaque malade. L’attention spéciale mérite revmatoidnyj l’arthrite chez les enfants – cette variante du courant du procès pathologique se rencontre rarement, mais l’absence de la thérapeutique adéquate devient la raison précoce invalidizatsii de tels patients.

toutes les préparations médicinales, qui sont utilisées aujourd’hui pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite, on peut diviser assez conventionnellement sur :

style=display:block
data-ad-client=ca-pub-8925921048082252
data-ad-slot=2627089626
data-ad-format=rectangle

  • les préparations rapides antiphlogistiques (les médicaments à «la première ligne»), la destination de qui permet vite de couper les manifestations de l’activité du procès inflammatoire – la douleur, l’oedème des tissus, la gêne;
  • medlennodejstvoujuchtchie les préparations (les médicaments à «la deuxième ligne»), la destination opportune de qui permet de réprimer les réactions immunologiques et freiner la progression ultérieure du procès pathologique — les préparations inditsiroujut la rémission et la soutiennent, mais ne donnent pas l’action antiphlogistique.

Outre cela, dans certains cas actif revmatoidnyj l’arthrite — le traitement de qui n’apporte pas le résultat attendu (n’apparaît pas de la rémission ferme) peut demander la destination des soi-disantes préparations biologiques – en ce qui concerne un nouveau groupe des moyens médicinaux intervenant activement dans le développement et le courant du procès inflammatoire. Au développement des déformations fermes des grandes articulations (koksartroz ou l’arthrite de l’articulation fémoro-tibiale) le traitement peut prévoir l’exécution des opérations nécessaires chirurgicales – protezirovaniya des articulations frappées.

Les moyens non Stéroïdes et stéroïdes antiphlogistiques (NPVS et les préparations hormonales) à revmatoidnom l’arthrite sont fixés en vue de l’amélioration rapide de l’état des patients : de la réduction de la gêne, l’augmentation du volume des mouvements dans les articulations, le retrait de la crise douloureuse. Dans le cas où le médecin diagnostique revmatoidnyj l’arthrite – le traitement avec les préparations de «la première ligne» influence les manifestations du procès actif inflammatoire dans les articulations. On montre particulièrement ces moyens médicinaux dans le cas où chez le patient progresse l’arthrite des doigts des mains ou l’arthrite du pied.

NPVS peuvent être fixés comme par les cours courts, et à titre de la préparation médicinale de l’accueil constant — dans ce cas la destination des moyens, qui peuvent couper les effets secondaires indésirables est obligatoire. À la destination et la suppression ultérieure des hormones stéroïdes le développement «du syndrome de la suppression» est possible — à la prévention de qui à la cure de longue durée est nécessaire la réduction graduelle et lente de la dose de la préparation.

Les préparations De base n’exercent pas l’influence sur les manifestations (les symptômes de la maladie), mais répriment le développement des procès réfractaires, sous l’influence duquel on forme les déformations exprimées et la défaite des organismes intérieurs. Du moyen semblable médicinal fixent le plus souvent metotreksat à revmatoidnom l’arthrite – sous l’influence de cette préparation on freine la synthèse des anticorps et s’étrangle l’ajournement des ensembles réfractaires sur sinovial’noj à l’enveloppe des articulations.

En outre pour l’accueil de longue durée peuvent être fixés plakvenil, soul’fasalazin, D-penitsilamin – une de ces préparations le patient doit accepter au cours de toute sa vie, mais leur destination est grosse du développement des effets indésirables (les oppressions de l’hématopoïèse, le développement de l’anémie, la défaite toxique du foie). Pour la révélation opportune de ces complications l’analyse du sang clinique et biochimique à revmatoidnom l’arthrite doivent être accomplis non moins souvent 1 fois par mois.

Les Commentaires pas encore!

La Défaite des articulations à revmatoidnom l’arthrite peut devenir la raison de l’invalidité. Les symptômes de la maladie sont familiers aux médecins, mais la maladie fait savoir sur elle-même, quand tard commencer le traitement. À délivrer des signes de la maladie il est impossible, on peut faciliter l’état et ralentir la marche du courant revmatoidnogo de l’arthrite.

Le Médecin dirige le patient sur les inspections, fixe le traitement médicamentaire, avec l’utilisation des différents moyens. Les préparations pour la thérapeutique différent, certain sont appliquées dans l’oncologie. Si le traitement médicamentaire n’apporte pas l’effet, on passe l’intervention rapide avec le remplacement de l’articulation endommagée sur la prothèse de la technologie avancée.

Revmatoidnyj l’arthrite se caractérise par le procès infektsionno-inflammatoire. À la suite de l’inflammation le tissu conjonctif subit les changements irréversibles. Pour arrêter le procès inflammatoire et garder les tissus cartilagineux, les médecins prescrivent les préparations non stéroïdes antiphlogistiques. Ils sont moins toxiques et sont déduits de l’organisme, en diminuant le risque de l’apparition des effets secondaires.

On applique les hormones, dépend du stade de la défaite du tissu conjonctif. Si la thérapeutique ne donne pas l’effet pendant quelques semaines, le médecin remplacera le médicament par l’autre. Vers les préparations non stéroïdes portent :

  • Diklofenak, les analogues et les dérivées.
  • Ibouprofen, ses analogues.
  • Ketoprofen possédant l’action antiphlogistique, fait partie de l’onguent.
  • Movalis — la solution sélective possédant l’effet antiphlogistique.

Ces préparations portent vers malotoksitchnym, appliquent comme le traitement systémique, qui passe avec de base. À revmatoidnom l’arthrite appliquent les substances lourdes possédant l’action antiphlogistique et insensibilisant :

  • Ketorolak et ses analogues.
  • Indometatsin et les préparations semblables à lui.
  • Piroksikam et ses dérivées.

Tels médicaments sont fixés moins souvent, se rapportent à la thérapeutique non hormonale, le risque de l’apparition des effets secondaires à l’accueil est grand.

Movalis utilisent à la thérapeutique médicamentaire. Le traitement revmatoidnogo de l’arthrite, l’ostéoporose et d’autres pathologies passe avec l’application de ce médicament. Movalis selon la classe portent vers les substances non hormonales antiphlogistiques appliquées comme le traitement médicamentaire pour l’élimination des procès inflammatoires dans le domaine articulaire.

Movalis prescrivent aux adultes, appliquer pendant la grossesse ou la lactation il n’est pas recommandé.

Dans les premiers jours dès le moment du début de l’accueil utilisent les injections de l’introduction intramusculaire. Dans 2-3 jours de l’injection remplacent. Continuent à accepter movalis dans les comprimés. Movalis dans les ampoules ne convient pas de l’introduction intraveineuse. Utilisent avec la prudence aux problèmes avec le canal alimentaire. Movalis — la raison du développement de l’hémorragie intérieure de l’estomac, aux endommagements du caractère peptique.

Movalis est bon au traitement revmatoidnogo de l’arthrite et d’autres maladies. Ce médicament en dehors de l’action inflammatoire, anesthésiant et le fébrifuge. Le dynamisme positif est visible dans quelques jours dès le moment du début de l’accueil. Movalis influence favorablement le tissu cartilagineux qu’ont confirmé les essais cliniques du moyen des rats et les souris.

C’est les préparations hormonales, qui ne remettent pas la position. Les hormones sont fixées revmatologami à la thérapeutique médicamentaire à côté d’autres méthodes, qui sont appliquées à la thérapeutique revmatoidnogo de l’arthrite. Parmi eux vydelajutkh :

Il est difficile de dire, comme les hormones influenceront l’organisme. Probablement, les actions marginales pèseront le profit l’accueil des moyens donnés. La thérapeutique hormonale a beaucoup de contre-indications. Kortikosteroidy sont les moyens stéroïdes, signifie entraînent la masse des changements de l’état de l’organisme. Mais les médicaments stéroïdes sont capables vite de couper le syndrome douloureux et améliorer l’état et l’état de santé du malade.

La thérapeutique De base revmatoidnogo de l’arthrite utilise les médicaments de l’action lente. Les comprimés de telle sorte influencent la raison de la maladie la soi-disante base. En acceptant les préparations semblables, la personne sent l’arrivée de la rémission, c’est-à-dire le courant de la maladie est ralenti, il n’y a pas de progrès. Les préparations semblables arrêtent la marche de la destruction du tissu cartilagineux des articulations, ne possèdent pas de plus l’action antiphlogistique.

à la thérapeutique de base se rapportent les préparations cytostatiques appliquées comme le traitement revmatoidnogo de l’arthrite, protivoopoukholevouju la thérapeutique pour les malades oncologiques. À revmatologii les médicaments de cette classe sont appliqués à plus petit dozirovke. À l’application juste des moyens on observe la période ferme de la rémission, ils influencent favorablement les tissus des articulations endommagées. Les actions marginales se sont manifestées dans 15-20 pour-cent des cas à l’accueil des données ingibitorov. L’Effet positif est apparu près de 70 pour-cent des patients, qui passaient le traitement semblable.

En dehors de kortikosteroidov, quand il ne s’agit pas de revmatoidnom l’arthrite, on applique la thérapeutique avec l’utilisation des oestrogènes et gestagenov. Une telle pathologie se développe chez les femmes et est liée à la période de la ménopause. Se caractérise la maladie istontcheniem du tissu cartilagineux, la violation de l’activité motrice et la douleur aux mouvements habituels. On lie la maladie à l’instabilité du fond hormonal de la femme et apparaît au fond des changements habituels à l’âge climatérique.

Le Traitement de la pathologie dure pas plus année avec l’utilisation des moyens suivants :

  1. des Oestrogènes.
  2. Gestagenov.
  3. des contraceptifs Oraux.
  4. des Préparations de l’origine végétale.

Il Y a un sens peser le pour et le contre, si l’arthrite climatérique ne pas traiter, il se transformera à revmatoidnyj. Cela signifie que les changements pathologiques ont pris la forme chronique et ont besoin du traitement de longue durée et à haute intensité de travail.

la Classe biologique ingibitory

Ces moyens sont considérés comme l’innovation à revmatologii, sont appliqués récemment à titre des médicaments, capable d’activer l’albumine spécifique. Les moyens agissent vite et effectivement. Sont dirigés sur la liquidation du procès inflammatoire. Il y a cela pour le compte stimoulyatsii du système réfractaire de l’organisme, la formation de la réponse spécifique, on observe le transport des leucocytes vers les places du tissu frappé.

Une Telle thérapeutique est utile à la présence chez le patient aoutoimmounnykh des maladies, qui sont devenues la raison du développement revmatoidnogo de l’arthrite. Le traitement biologique insère :

  1. Etanertsept augmentant le transport des leucocytes vers les places enflammées deux moyens, stimule la réponse réfractaire.
  2. Anakinra. Est capable d’activer l’albumine spécifique et effectivement lutter avec les carreaux enflammés, est appliqué aux formes lourdes de la pathologie.
  3. Khoumira — l’immunodépresseur sélectif, a les bonnes recommandations et est utilisé souvent revmatologami.
  4. Aktemra — le médicament multifonction capable effectivement influencer la zone de l’inflammation du tissu cartilagineux.
  5. Ritouksimab — a l’action dirigée sur le système réfractaire aux frais de la régulation des lymphocytes.

Le Plus grand effet à l’élimination de la pathologie est atteint au traitement complexe. C’est-à-dire, en reunissant l’accueil des moyens du caractère médicamentaire et fizioletchenie. Influencer le tissu cartilagineux il est nécessaire par toutes les méthodes pour accélérer le procès du rétablissement. Un non mauvais effet est atteint à l’exécution LFK, élaboré par le médecin. S’occuper LFK on peut dans les conditions domestiques.

L’approche Variée des moyens de la liquidation de la pathologie délivrera de la douleur pénible et rendra aux membres la mobilité ancienne en peu de temps. La santé est mieux confier au médecin, corriger la situation par les forces il n’est pas recommandé.

Revmatoidnyj l’arthrite – la maladie sérieuse, lutter avec qui à la personne il faut dès le moment de l’organisation du diagnostic toute la vie restée.

le Traitement complexe, comprend la variété des préparations et les méthodes :

La thérapeutique Antiphlogistique de quelques aspects;

L’influence Physique, mécanique, physiothérapeutique et locale;

La diète Spéciale.

Nous Commencerons notre conversation par la thérapeutique de base, puisqu’elle, comme on voit du nom, se produit la base du traitement revmatoidnogo de l’arthrite, et il faut lui avoir affaire chacun malade de cette maladie sérieuse.

Pourquoi dans le nom figure le mot «de base» ? Particulièrement, non parce que c’est un principal moyen du traitement, c’est pourquoi que les préparations de ce groupe influencent l’essentiel lui-même revmatoidnogo de l’arthrite, c’est-à-dire sur sa «base». Ils ne provoquent pas l’allégement de l’état de santé dans quelques jours ou même des semaines après le début de l’accueil. Ces préparations donnent l’effet exprimé pas plus tôt, que dans quelques mois, et les acceptent dans l’espoir de ralentir le cours d’une maladie, et il vaut mieux – coincer RA dans la rémission profonde.

L’attente De longue durée du résultat – le moins non seul de la thérapeutique de base. Chacun d’entrant dans elle des préparations est effectif à sa guise. Mais la réaction chez de différents patients – différent, c’est pourquoi à la rédaction du plan du traitement revmatologou il faut compter non seulement sur les données de la statistique médicale. Il faut insérer l’intuition médicale et estimer chaque malade, comme l’individualité.

la thérapeutique Moderne de base comprend les préparations de cinq groupes :

Nous Examinerons en détail plus et les moins de chacun de cinq thérapeutiques faisant de base et nous tenterons de comprendre, comme obtenir la meilleur efficacité et bon perenosimosti du traitement revmatoidnogo de l’arthrite.

Comme un Beau mot «aouroterapiya» appellent l’accueil des sels de l’or à l’intérieur à visée curative. Cette méthode est très vieille – elle est connue dès 1929, et pour le traitement malade revmatoidnym par l’arthrite l’utilisent sans petites 75 années. À propos, environ jusqu’au début 21го les siècles notamment les préparations de l’or se produisaient la base de la thérapeutique de base revmatoidnogo de l’arthrite, mais avec l’apparition des autres moyens, plus effectifs et sûrs (avant tout, metotreksata), aouroterapiya s’est effacée. Cependant aouroterapiya n’a pas remis les positions tout à fait, en effet, il y a des patients, qui même metotreksat n’aide pas tout simplement.

Commencer l’accueil des préparations de l’or il vaut mieux au stade le plus initial RA. Ils sont plus effectifs au traitement de la maladie piquante vite en voie de développement avec un fort syndrome douloureux et les changements précoces dégénérescents des articulations. Fixer les préparations de l’or il faut surtout, si au patient n’apportent pas l’allégement les moyens non stéroïdes antiphlogistiques.

On peut appeler comme Encore un prétexte vers le début immédiat aouroterapii l’apparition précoce sur les images radiologiques des érosions osseuses (ouzour) et la détection dans le sang du malade des titres de la Fédération de Russie. Autrement dit, les préparations de l’or sont de grande efficacité presque toujours au traitement seropozitivnogo RA, mais sont presque inutiles au traitement seronegativnogo RA.

Les Sels de l’or, si accepter leur long temps, ralentissent la formation ouzour et kist dans les articulations chez les malades seropozitivnym revmatoidnym par l’arthrite. On peut appeler comme le succès spécial les cas, quand aouroterapiya améliore l’état total du tissu osseux, augmente le niveau de sa minéralisation, et parfois même guérit déjà apparaissant osseux ouzoury dans les articulations menues du patient (dans les pinceaux des mains, les pieds).

Les Préparations de l’or sont absolument recommandées aux malades avec les complications lourdes au fond RA : par les syndromes de Felti et Chegrena. Ils n’éliminent pas soi-disant «le syndrome sec», mais diminuent beaucoup ses manifestations désagréables. Aussi aouroterapiya est fixé toujours à d’enfant et d’adolescent seropozitivnom revmatoidnom l’arthrite, puisque notamment les préparations de l’or sont capables de freiner le développement de la maladie.

Peut-être, un principal avantage aouroterapii devant metotreksatom consiste en ce que l’on peut accepter les préparations de l’or même aux maladies accompagnant inflammatoires et les tumeurs malignes. En outre au cours des essais cliniques était révélé que les sels de l’or répriment la croissance des microorganismes végétaux et certaines bactéries, y compris khelikobakterii – la fautrice de la gastrite et l’ulcère peptique.

La Statistique montre qu’aouroterapiya est effective environ à 75 % des cas du traitement seropozitivnogo revmatoidnogo de l’arthrite. Seulement c’est clair seulement après 2-3 mois après le début de l’accueil des préparations de l’or. Même si dans 4-5 mois d’aucuns progrès positifs n’est pas observé, signifie aouroterapiya ne s’est pas approchée au patient, et il est temps de la supprimer. Eh bien, et l’effet positif exprimé et ferme des préparations de ce groupe est observé d’habitude environ dans un an après le début de la thérapeutique.

En années de l’utilisation aoutoterapii dans le praticien du traitement revmatoidnogo de l’arthrite les médecins ont établi certain d’or, pardonnez la tautologie, la règle – le cours doit être fini, quand total reçu par le malade au cours du traitement la quantité d’or atteindra la signification à 1 gramme. Vers ce moment le profit tout possible d’aouroterapii sera tiré, et la continuer il ne restera pas du sens.

Cependant chez plusieurs malades après un certain temps après la fin de la cure l’or observe les récidives lourdes de la maladie. Et alors se lève la question sur la destination réitérée des préparations de l’or. Mais, hélas, tout ultérieur «les attaques d’or» sur revmatoidnyj l’arthrite s’achèvent par la capitulation presque complète. Si vraiment l’accueil des sels de l’or est commencé, il ne faut pas l’interrompre comme on peut plus longtemps. C’est pourquoi moderne revmatologi plantent les patients sur aouroterapiju pour des années, si certes cela n’entraîne pas les complications lourdes.

Les Effets secondaires pendant l’accueil des préparations de l’or dans n’importe quel degré apparaissent presque près d’un tiers de malades. Mais c’est curieux que dès qu’aouroterapiya donne les complications, elle apporte l’effet longtemps attendu : l’état des articulations du patient, enfin, s’améliore considérablement. Après la suppression des préparations de l’or les effets secondaires se réduisent à néant, le progrès atteint dans le traitement se garde, c’est pourquoi la probabilité elle-même des complications n’est pas examinée à titre de la raison sérieuse pour le refus d’aouroterapii.

Le plus souvent l’accueil des sels de l’or se complique soi-disant par «la dermatite d’or». C’est les éruptions cutanées en forme des taches menues roses et les bulles remplies du liquide transparent. Les domaines frappés par la dermatite démangent fortement. Tous ces symptômes désagréables disparaissent d’habitude dans 3-7 jours après la suppression des préparations de l’or. Mais parfois l’éruption démangeant embête malade des mois, et même l’accueil des moyens antihistaminiques n’apporte pas l’allégement.

La dermatite D’or s’aggrave sous l’effet de l’irradiation ultraviolette, c’est pourquoi si chez le patient est apparue cette complication, à lui est contre-indiqué longtemps se trouver au soleil. Dans les cas négligés de la dermatite les épidermes acquièrent la nuance brune, et l’éruption elle-même – cyanosé. C’est les mouchettes de l’or sortant par la peau. Dans la pratique médicale il y avait même des épisodes de la mortification des petits terrains de la peau chez les malades, par qui n’ont pas supprimé à temps aouroterapiju. Il faut soigneusement observer le patient pour diagnostiquer à temps la dermatite d’or et ne pas le confondre avec l’eczéma banal ou le lichen.

À la deuxième place selon la fréquence des complications au fond aouroterapii il y a des divers procès inflammatoires sur les membranes muqueuses : dans la bouche, sur les yeux, au vagin, dans la gorgée et l’intestin. À la troisième place – l’hépatite non infectieuse et jeltouchnost’ les peaux. Tous ces problèmes se décident très vite par voie de la suppression aouroterapii et les destinations prednizolona.

Mais il y a un effet secondaire réellement terrible – «d’or nefropatiya». Cette complication peut amener au refus complet des reins. C’est pourquoi les préparations de l’or n’insèrent pas du tout dans la thérapeutique de base revmatoidnogo l’arthrite, si chez le malade dans les analyses de l’urine étaient trouvés les érythrocytes et l’albumine. En conséquence, si de mauvaises analyses sont reçues déjà pendant le traitement avec les préparations de l’or, leur accueil cessent d’urgence.

Les Complications et les effets secondaires au fond aouroterapii ou se manifestent presque à la fois (dans 2-3 mois), ou n’apparaissent pas chez le patient tout à fait, bien que, certes, les exceptions arrivent. Médecin traitant suit attentivement l’état du patient à la période initiale de la thérapeutique d’or : examine les épidermes, le pharynx et les yeux, prend régulièrement les analyses du sang et l’urine (n’est pas plus rare qu’une fois par mois). S’il y avait une éruption, yazvotchki dans la bouche, les erythrocytes et l’albumine dans l’urine – les préparations de l’or suppriment. Une mauvaise analyse du sang (la réduction de la quantité d’erythrocytes, les globulins, l’hémoglobine, nejtrofilov) sert aussi de la raison pour la suppression aouroterapii.

Pourquoi à une telle liste considérable des complications possibles les préparations de l’or tout restent encore actuelles ? Avant tout, ensuite que leur efficacité en moyenne plus haut que près d’autres composantes de la thérapeutique de base RA. En outre aouroterapiya est une méthode éprouvée, qui était contrôlée les années sur mille patients. Il est toujours difficile de refuser le vieux bien oublié au profit du nouveau mal familier.

Comme le mot plus court de «la cytostatique» appellent d’habitude les préparations du groupe des immunodépresseurs (remikejd, arava, metotreksat, la ciclosporine, azatioprin, tsiklofosfan et plusieurs autres). Tous ces médicaments répriment l’activité cellulaire, y compris, l’activité des carreaux réfractaires. Comme vous connaissez, revmatoidnyj l’arthrite a aoutoimmounnouju la nature, c’est pourquoi il n’est pas étonnant que le traitent par les cytostatiques. Et la méthode elle-même était empruntée revmatologami chez les médecins-oncologues, qui luttent avec l’aide tsitostatikov avec une autre menace terrible – l’écrevisse.

Notamment les cytostatiques, et en premier lieu metotreksat, ont avancé l’or avec liderskikh des positions dans le traitement RA. Par les immunodépresseurs se soigne avec succès non seulement revmatoidnyj, mais aussi psoriatitchesky l’arthrite. Les préparations de ce groupe font à présent la base de la thérapeutique de base RA. Ce fait lui-même fait peur souvent aux patients, parce que presque entièrement perdre l’immunité est terrible. Mais prenez en considération qu’à revmatologii on utilise beaucoup de plus petites doses tsitostatikov, que dans l’oncologie, c’est pourquoi craindre tels effets secondaires terribles, quel sont observés chez les malades cancéreux, ne se trouve pas.

La Première dignité tsitostatikov consiste en leur haute efficacité à assez bas dozirovke. Aux malades revmatoidnogo de l’arthrite fixent à 5-20 une fois la plus petite dose des immunodépresseurs, qu’aux patients avec l’oncologie, mais de plus presque à 80 % des cas de cela il se trouve assez pour l’acquisition de l’effet excellent thérapeutique. Le mieux les cytostatiques se sont montrées au traitement de la forme lourde revmatoidnogo de l’arthrite avec la grande vitesse de la progression de la maladie.

Le Deuxième plus sûr au profit de l’accueil tsitostatikov – la fréquence peu élevée et un petit poids des effets secondaires. Seulement la cinquième partie des malades se plaint des symptômes désagréables :

Les chaises Liquides ou les fermetures;

La Sensation, comme si par la peau «courent les fourmis».

Dès que les préparations suppriment ou corrigent dozirovkou, ces effets secondaires disparaissent par eux-mêmes. Pour la prophylaxie l’une fois par mois est prise au patient par les analyses du sang et l’urine pour à temps remarquer le problème. Les défaillances dans le travail des reins sont possibles, au foie et l’oppression de l’hématopoïèse. Mais d’habitude les cytostatiques sont transférées bien, et déjà dans un mois après le début de la thérapeutique sont visibles les améliorations de l’état malade revmatoidnym par l’arthrite.

Pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite moderne revmatologi utilisent trois immunodépresseurs : metotreksat, arava et remikejd. Nous examinerons les dignités et les manques de chacun des préparations.

Auparavant nous déjà mentionnions plusieurs fois metotreksat, et ce n’est pas accidentel, en effet, notamment celui-ci des les cytostatiques est le leader reconnu de la thérapeutique de base RA. L’accepter très confortablement : une fois par semaine le malade doit boire une capsule avec dozirovkoj 10 mg. D’habitude le médecin et le malade se mettent d’accord sur celui-là, quel jour de la semaine chez eux maintenant pendant de longs mois sera «metotreksatnym». Par exemple, tous les lundis ou jeudi au patient maintenant il faut accepter ces comprimés, de sorte qu’embrouiller ou il est difficile d’oublier.

Sur l’amélioration de l’état de santé on peut dire d’habitude après 4-6 semaines du début de l’accueil de la préparation, et sur le progrès ferme et exprimé dans le traitement – dans 6-12 mois. Il y a une importante remarque : à «metotreksatnyj» on ne peut pas accepter le jour NPVP, qui aussi entrent dans la plupart des cas dans la thérapeutique de base RA. À n’importe quel autre jour de la semaine on peut courageusement continuer le traitement avec les préparations non stéroïdes antiphlogistiques.

Arava est considéré comme l’immunodépresseur très perspectif, et plusieurs revmatologi traduisent les malades sur cette nouvelle préparation. Mais il y a des médecins, qui trouvent aravou comme le médicament plus lourd avec pire, en comparaison de metotreksatom, perenosimost’ju. On peut dire En tout qu’aravou fixent à titre de l’alternative metotreksatou, si le dernier a provoqué chez le patient les effets secondaires.

Arava est recommandé aux malades avec le courant très rapide et le développement orageux revmatoidnogo de l’arthrite, quand déjà la première année de la maladie il y a des problèmes sérieux avec les articulations, jusqu’à la perte de la mobilité. Environ dans un mois après le début de l’accueil sont d’habitude visibles les premiers progrès positifs, et dans six mois – l’amélioration ferme de l’état des os.

Encore une nouveauté dans l’arsenal revmatologov – la préparation remikejd.

il se distingue de metotreksata, aravy et d’autres immunodépresseurs par deux signes :

Un très haut coût.

En prenant en considération la dernière particularité, remikejd se produit d’habitude quelque chose comme la bouée de sauvetage pour malade de la forme lourde progressant vite revmatoidnogo de l’arthrite, qui n’aident pas du tout metotreksat et autres accessible au prix de la cytostatique. Encore deux raisons pour le remplacement metotreksata remikejdom – mauvais perenosimost’ et la nécessité de la réduction urgente de la dose kortikosteroidov, aussi étant la partie de la thérapeutique de base RA. Comme vous le voyez, il suffit les raisons pour la destination remikejda, mais parfois ils sont pesés par la cherté de la préparation.

Une haute efficacité et la vitesse de l’action remikejda a le verso : ce médicament a beaucoup d’ effets secondaires et les contre-indications. Avant de commencer l’accueil de la préparation, il faut soigneusement examiner le malade et guérir tous les procès inflammatoires découverts chez lui même cachés et moroses. Autrement après le début de la thérapeutique dans les conditions de l’immunité opprimée toutes ces infections «lèveront la tête» et amèneront aux problèmes les plus sérieux, jusqu’à la septicémie.

Avec les effets secondaires possibles, parmi qui l’éruption démangeant, est recommandée preventivno de lutter avec l’aide des moyens antihistaminiques. Aux femmes être protégé considérablement soigneusement pendant l’accueil remikejda, puisque la grossesse, et la lactation sont absolument impossibles à cette période. De plus, réfléchir à la maternité on peut après le minimum de six mois après la fin du traitement remikejdom.

Certes, il y a des autres immunodépresseurs, y compris, plus accessible au prix :

Mais tous ces médicaments pendant les essais cliniques se sont faits voir non de la meilleure partie – est très haute la fréquence des effets secondaires, avec cela les complications, en général, plus sérieux, que pendant l’accueil même metotreksata. C’est pourquoi le refus du trois les plus réclamé dans la thérapeutique de base RA tsitostatikov est rationnel seulement dans le cas où ils ne donnent pas aucun effet ou sont transférés mal.

Les Préparations delagil (rezokhin, khlorokhin, khingamin) et plakvenil (gidrokhlorin, gidroksikhlorin) sont utilisées il y a bien longtemps dans la médecine à titre du moyen contre la maladie tropicale – la fièvre paludéenne. Mais et en outre ici revmatoidnyj l’arthrite, vous demandez. Le fait est qu’au milieu du denier siècle les savants cherchant au moins quelque médicament nouvel et effectif pour le traitement RA, ont essayé pratiquement tous les aspects antiphlogistique des préparations, en effet, revmatoidnyj l’arthrite est considérée longtemps comme l’aspect simplement spécial de l’infection. Une de telles études a apporté les bonnes nouvelles – delagil et plakvenil ralentissent le courant RA et réduisent l’acuité de ses manifestations.

Néanmoins, les préparations antipaludéennes dans la thérapeutique moderne de base RA occupent, peut-être, la place la plus modeste, puisque possèdent seulement une dignité – bon perenosimost’ju. Et le manque chez eux un, avec cela très sérieux – ils agissent très lentement (l’amélioration arrive seulement dans environ six mois-un an) et même en cas du succès donnent un faible effet thérapeutique.

La question Régulière, en effet, est les préparations, qui agissent plus vite et travaillent mieux. Mais la médecine est une de ces branches de la science, où sont très fortes les préventions et la force élémentaire de l’inertie. Encore il y a trente ans la thérapeutique de base RA était construite selon un tel principe : d’abord delagil et plakvenil, puis l’or, si n’aide pas – D-penitsillamin ou les immunodépresseurs, et vraiment si de rien n’aide pas – kortikosteroidy. C’est-à-dire, sortait la direction du plus inoffensif vers le plus potentiellement dangereux. Mais si réfléchir, un tel principe de la construction de la thérapeutique de base est criminel par rapport au malade.

Nous Supposerons, chez la personne piquant, impétueusement en voie de développement revmatoidnyj l’arthrite avec un fort syndrome douloureux et les articulations dégénérant vite. Si attendre raisonnablement six mois, les préparations antipaludéennes (la question agiront encore – si agiront ?), si on peut fixer de médicaments plus forts et effectifs ? Même si apparaîtront les effets secondaires, ce vaut mieux, que simplement regarder, comment la personne est tourmentée, et comme l’état de ses articulations s’aggrave de manière catastrophique de jour en jour.

Mais est, néanmoins, les cas, quand les préparations antipaludéennes se trouvent toujours actuelles :

Le Patient transfère très mal tous d’autres médicaments de la thérapeutique de base RA;

Étant considéré plus effectif les préparations n’ont pas donné aucun effet;

Revmatoidnyj l’arthrite passe très mollement et se développe lentement, c’est pourquoi il n’y a pas de besoin se venir vers les plus fort, mais les moyens dangereux.

Salazopiridazin et soul’fasalazin – deux préparations du groupe soul’fanilamidov, qui sont appliqués avec succès au traitement revmatoidnogo de l’arthrite.

si de tenter créer une certaine hit-parade selon le degré de l’efficacité parmi les médicaments de la thérapeutique de base RA, il aura l’air environ ainsi :

À la première place – metotreksat;

Sur deuxième – les sels de l’or;

Sur troisième – soul’fanilamidy et D-penitsillamin;

Sur quatrième – les préparations antipaludéennes.

Ainsi, soul’fanilamidy on ne peut pas porter vers le nombre des leaders selon l’efficacité, mais ils ont plus immenses :

Bon perenosimost’ (la fréquence de l’apparition des effets secondaires – 10-15 %);

Le poids Peu élevé des complications, si les tels apparaissent;

Le Manque chez soul’fanilamidov seulement un, mais pondérable – ils agissent lentement. Les premières améliorations sont visibles seulement dans trois mois après le début du traitement, et le progrès ferme est observé d’habitude dans un an.

D-penitsillamin (distamin, kouprenil, l’amine d’art, trolovol, metalkaptaza) n’insèrent jamais presque dans la thérapeutique de base RA, si le malade transfère bien metotreksat et aouroterapiju. Il cède un peu aux médicaments énumérés en efficacité, par contre les surpasse considérablement d’après le nombre les effets secondaires possibles, la fréquence de leur apparition et le poids des complications. C’est pourquoi la seule raison pour la destination D-penitsillamina – l’absence du progrès dans le traitement avec l’or et metotreksatom, ou leur mauvais perenosimost’.

D-penitsillamin – vysokotoksitchnoe la substance, qui provoque les réactions négatives marginales presque dans la moitié des cas du traitement seropozitivnogo revmatoidnogo de l’arthrite, les saules du tiers de cas du traitement seronegativnogo RA. Pourquoi de lui, néanmoins, jusqu’ici les médecins utilisent ?

Parce que parfois il ne reste pas simplement d’une autre sortie. Aouroterapiju et les cytostatiques ont essayé, le résultat est absent. Ou il fallut supprimer à cause de mauvais perenosimosti. Et la maladie progresse vite. Alors chez revmatologa dans l’arsenal il y a seulement un, au moins dangereux, mais, au fond, la seule forte préparation – D-penitsillamin. Cela notamment cette situation, quand la fin justifie les moyens. Si apparaît la réaction négative de l’organisme, on peut supprimer le médicament toujours. C’est pourquoi il vaut mieux quand même le fixer, que ne pas faire en général rien.

Est chez D-penitsillamina et l’atout dans la manche – cette préparation aide bien ces malades, près de qui RA a donné les complications sur le coeur, les reins ou les poumons – par exemple, s’est développée l’amylose. À satisfaisant perenosimosti D-penitsillamin acceptent 3-5 ans de suite, font ensuite l’interruption à la vapeur les années et répètent le cours. Dans ce cas le médicament ne perd pas l’efficacité, comme, par exemple, les sel de l’or, qui est mieux ne pas supprimer sur la période de longue durée. Malheureusement, près d’une petite partie des malades (environ près de 10 %) après l’amélioration temporaire de l’état de santé arrive l’aggravation rude.

Nous avec vous avons examiné plus et les moins de tous cinq groupes des préparations entrant dans la liste d’une soi-disante thérapeutique de base revmatoidnogo de l’arthrite. Dans ce récit ainsi scintillaient souvent les phrases sur les complications, les effets secondaires et le danger que l’on veut demander involontairement – qu’à cela pour le traitement obligatoire revmatoidnogo de l’arthrite, s’il traite d’une part (et cela pas toujours), et d’autre part mutile (presque toujours) ?

Une Telle question, certes, visite les têtes tout malade revmatoidnym par l’arthrite à la fois après l’organisation du diagnostic décevant. Plusieurs sont assis sur les forums médicaux et écoutent là les reparties irritées, l’essentiel de qui on peut formuler dans une proposition : «je suis tombé victime de l’erreur médicale, et en général, les médecins eux-mêmes ne connaissent pas, comment traiter revmatoidnyj l’arthrite». Cette affirmation n’est pas éloignée de la vérité dans cette sa partie, où dit sur l’ignorance. Parce qu’est exacte la noblesse, comme guérir la personne de la maladie grave de la nature inexplicable, le Dieu peut connaître à moins que le Dieu.

Sur la sélection des préparations de la thérapeutique de base pour chacun concret malade revmatoidnym par l’arthrite part en moyenne près d’une semi-année. Trouver le médicament le plus convenant pour plus de terme court il est pratiquement impossible, quel par le professionnel était revmatolog, et quel féroce tchout’em il possédait. Et vraiment prédire, comme on transférera les préparations, n’est pas du tout donné à personne.

Peut ainsi, ne pas commencer cette thérapeutique de base ? Pourquoi à tourmenter personne ? Eh bien, oui, que la maladie se développe le plus vite possible pour que la personne meure un peu plus tôt, alors vraiment cessera de souffrir exactement. La pratique montre que si la thérapeutique de base commencer est urgent, à la fois après l’organisation du diagnostic, c’est-à-dire plus que la chance convenable tarder le cours d’une maladie ou même à obtenir la rémission ferme. Et voici les cas, quand malade revmatoidnym par l’arthrite ne recevrait pas aucun traitement et a guéri soudain, la médecine ne connaît pas.

Pensez, si est au moins une petite chance de prolonger la vie ou la vie du familier, si vous penserez des effets secondaires ? La maladie elle-même vous arrangera tels effets secondaires, qui ne rêvaient pas les préparations et, et en outre très vite.

nous selon la narration appellerons plus loin les préparations non Stéroïdes antiphlogistiques comme l’abréviation NPVP, il est plus confortable ainsi. Dans ce groupe entrent :

Ketoprofen (ketorolak, ketanov);

Au traitement revmatoidnogo de l’arthrite ces médicaments jouent le rôle du secours d’urgence à la douleur dans les articulations. Ils diminuent non seulement les sensations douloureuses, mais aussi l’inflammation à articulaire et okolosoustavnykh les tissus, c’est pourquoi leur accueil est rationnel dans tous les cas. Pourquoi nous n’avons pas inséré diklofenak ou ibouprofen dans le groupe des préparations de la thérapeutique de base RA ? Parce qu’ils ne traitent pas la maladie elle-même et ne ralentissent aucunement son développement. Ils agissent simptomatitcheski, mais de plus améliorent qualitativement la vie malade revmatoidnym par l’arthrite.

Certainement, accepter NPVP il faut constamment, et à l’application de longue durée rarement quel médicament ne donne pas les effets secondaires. Il est considérablement correct de choisir c’est pourquoi NPVP pour le patient concret et il est raisonnable d’utiliser la préparation, sans excéder dozirovkou. Comment cela faire, nous parlerons ensuite.

Le Premier critère – la toxicité, c’est pourquoi en premier lieu aux malades RA fixent les moins toxique NPVP, absorbant vite et vite déduit de l’organisme. En premier lieu, cela ibouprofen, ketoprofen et diklofenak, ainsi que la préparation sélective antiphlogistique movalis, de qui nous parlerons en détail plus bas. Ketorolak, piroksikam et indometatsin sont déduits de l’organisme plus longtemps, en outre le dernier peut provoquer les maladies mentales chez les malades âgés. C’est pourquoi ces trois préparations fixent à d’habitude jeunes patients n’ayant pas les problèmes avec le foie, les reins, l’estomac et le coeur. Alors la probabilité des effets secondaires et les complications est pas grande.

Il croit comme le Deuxième critère l’efficacité NPVP, et ici tout est très subjectif. Malade revmatoidnym par l’arthrite, en général, accepte chacune des préparations recommandées par le médecin pendant une semaine pour que selon les sensations estimer le résultat. Si la personne dit que de diklofenaka chez moi tout fait mal, et voici ibouprofen aide bien, le médecin d’habitude avec cela accepte.

En disant sur la subjectivité, il est nécessaire de marquer et la force de la suggestion, que l’instruction ordinaire vers la préparation possède. Ainsi, plusieurs patients, ayant lu l’annotation vers diklofenakou, où on répart sincèrement honnêtement toutes ses actions possibles marginales, dans la terreur saisissent pour la tête et on dit que tels comprimés ne commenceront jamais à boire. Sur l’affaire diklofenak il n’est pas plus dangereux de l’aspirine, que les gens boivent à tout propos presque par les poignées. Simplement l’aspirine n’a pas de boîte avec mis à l’intérieur de l’instruction détaillée.

En résumant, pour ainsi dire, qu’à l’estimation de l’efficacité NPVP il faut prendre en considération non seulement les sensations (aide/non aide), mais aussi les données des inspections régulières présentant l’état total de votre organisme et les articulations malades en particulier. Si les effets secondaires (s’est aggravé le travail des organismes intérieurs) sont présents, et les articulations s’enflamment tout plus fortement, il faut passer sur l’autre NPVP par le conseil de médecin.

À ce groupe des préparations se rapporte movalis – un assez nouveau médicament, qui était spécialement créé pour l’accueil de longue durée constant avec le but de minimiser les effets secondaires possibles. En revenant à la subjectivité des estimations, pour ainsi dire, que trouve la plupart des malades RA movalis pas moins, et parfois et l’anesthésique plus efficace. De plus movalis est transféré provoque très bien et rarement les réactions négatives de l’organisme, quoi tu ne diras pas sur NPVP, l’accueil de qui est accompagné souvent par les désorganisations de la digestion.

Sous le contrôle on peut accepter le médecin movalis quelques mois ou même les années de suite, s’il y a une telle nécessité. Très confortablement et ce que pour l’allégement de la douleur saisit un comprimé, que boivent ou tous les matins, ou devant le rêve. Existe aussi movalis en forme de rectal souppozitoriev. Si on peut s’adresser le syndrome douloureux très intense, aux injections movalisa. Pendant l’aggravation revmatoidnogo de l’arthrite le patient doit souvent faire à la longueur de la semaine entière les piqûres, et seulement ensuite passer sur les comprimés. Mais réjouit ce fait que movalis, premièrement, aide tous les patients, et deuxièmement, n’a presque pas les contre-indications.

Encore une méthode «d’incendie» et symptomatique de l’allégement de l’état malade revmatoidnym par l’arthrite est l’accueil kortikosteroidnykh des préparations hormonales (ensuite – kortikosteroidov).

à ceux-ci se rapportent :

Metilprednizolon (medrol, les dépôts-medrol, metipred);

Triamtsinolol (triamsinolol, pol’kortolon, kenalog, kenakort);

Betametazon (tseleston, flosteron, diprospan);

Kortikosteroidy sont très populaires à l’ouest, là les fixent à tous les malades RA. Et voici dans notre pays les médecins se divisent en deux camps s’opposant : uns préconisent l’accueil des hormones, et les autres rejettent furieusement cette méthode, en appelant comme son extrêmement dangereux. En conséquence, les patients, souhaitant être au courant de toutes les nouvelles du monde de la médecine, lisent l’interview américain et russe revmatologov et se déconcertent : qui croire ? Nous tâcherons de comprendre.

L’Accueil kortikosteroidov provoque l’amélioration rapide de l’état de santé chez les malades RA : part la douleur, disparaît la gêne des mouvements et les frissons tous les matins. Certes, cela peut réjouir la personne, et il s’approprie automatiquement au médecin traitant le statut du «professionnel». Les comprimés ont aidé – le docteur bon, n’ont pas aidé – le docteur mauvais, ici tout est clair. Et à l’ouest il convient d’exprimer le sentiment de la reconnaissance pour le médecin dans l’équivalent monétaire. C’est pourquoi «les bons» médecins il y a là plus de, que «mauvais».

Dans notre pays, dans les conditions de la médecine gratuite d’assurance le médecin réfléchira trois fois, avant de fixer au patient les hormones. Parce que passera le temps, et au même médecin, probablement, il faut débrouiller les conséquences d’une telle thérapeutique.

Qu’ainsi l’accueil kortikosteroidov est dangereux ? C’est les hormones du stress exerçant une puissante influence négative sur tous les organismes. Leur personne accepte, il se sent parfaitement, mais il suffit de cesser, et la maladie est activée avec la force triplée. Si plus tôt les articulations étaient malade ainsi que l’on pouvait tout à fait supporter cela, maintenant bolyat est insupportable, et de rien n’aide pas.

Peut être ainsi tenir le patient sur les hormones constamment ? C’est absolument exclu, parce que, premièrement, avec le temps ils apporteront de moins en moins d’effet, et deuxièmement, l’influence négative sur les organismes intérieurs s’accumulera et être additionné, n’amènera pas à la défaillance sérieuse.

Voici seulement certaines des conséquences probables :

Sindrom Itsenko-Kouchinga – les oedèmes terribles et l’hypertension à la suite de la conclusion trop lente du sodium et le liquide de l’organisme;

L’Augmentation du niveau du sucre dans le sang, et, par voie de conséquence – le diabète sucré;

Les Réductions des propriétés protectrices de l’organisme, les refroidissements fréquents;

Le Développement de l’ulcère peptique de l’estomac et/ou le duodénum;

Les Thromboses des veines et les artères;

L’Aménorrhée et la dysménorrhée;

L’ovale Luné de la personne;

Les attaques Convulsives et les psychoses;

L’Insomnie et l’excitation incontrôlable du système nerveux.

La liste Sinistre, n’est-ce pas ? D’habitude à l’apparition quand même un effet secondaire sérieux kortikosteroidy suppriment à la fois, mais commence ici le plus terrible – l’organisme proteste contre la suppression. Cela s’exprime dans l’accroissement ondulé du procès inflammatoire à articulaire et okolosoustavnykh les tissus et les douleurs les plus fortes, que par rien il est impossible de calmer. Les hormones tâchent de supprimer graduellement pour éviter telles conséquences de choc.

Oui comme leur boire, si cela menace de telles conséquences terribles, vous demandez. En effet, kortikosteroidy à quelque étape cesseront d’apporter absolument l’allégement et commenceront à nuire au patient. Mais les situations, quand de quelques est méchant arrivent il faut choisir plus petit. Parfois le malade donc n’a pas de place où plus mal, et avec cela seulement les hormones peuvent faciliter son état. Il s’agit des patients avec le syndrome de Stilla, le syndrome de Felti, rhumatismal polimialgiej et d’autres complications très difficiles.

Le spécialiste Raisonnable et prévoyant fixera les hormones seulement à un tel patient, près de qui revmatoidnyj l’arthrite se trouve à un très haut stade de l’activité, SOE zachkalivaet, le niveau du contenu de l’albumine S-réactive dans le sang hors de limite, avec cela le procès inflammatoire n’est pas coupé avec l’aide de NPVP.

La Conclusion le suivant : kortikosteroidy il faut fixer malade revmatoidnym par l’arthrite dans le cas où le profit attendu le traitement excède le dommage probable.

À telles méthodes se rapportent le drainage du conduit de poitrine lymphatique, limfotsitoforez, plazmoforez et l’irradiation du tissu lymphoïde. Chacune des procédures énumérées est assez effectif, mais a une série de manques. Nous les examinerons en détail.

Pour la tenue de cette procédure l’équipement complexe médical est nécessaire. Le médecin avec l’aide de l’appareil de drainage pénètre dans le conduit de poitrine lymphatique du malade, pompe de là toute la lymphe, la place à la machine centrifuge spéciale, qui tourne et divise le contenu en lymphe propre et les produits de la désagrégation cellulaire, les déchets de l’activité vitale des microbes et d’autres «ordures». La lymphe entièrement raffinée zakatchivajut à l’inverse au conduit de poitrine.

Dans le couple de semaines après la tenue de cette procédure le malade commence à se sentir considérablement mieux, mais cet effet se garde seulement pour un mois. Puis la lymphe raffinée se remplit de nouveau des additions nuisibles, en effet, la maladie n’a nulle part disparu. C’est pourquoi le drainage du conduit de poitrine lymphatique n’est presque pas utilisé dans la pratique moderne du traitement revmatoidnogo de l’arthrite. La procédure complexe, cher, mais l’effet d’elle se garde sur la période trop modeste du temps.

Cette procédure aussi se trouve très cher et est passé sur l’équipement de la technologie avancée médical à de grands centres médicaux. Le médecin «se grave» quoi qu’ à circulant krovotok du malade pour que le sang passe dans la machine centrifuge spéciale, et là s’en éloignaient monotsity et les lymphocytes. En quatre heures, pendant qui est passé limfotsitoforez, on réussit à retirer de krovotoka le patient environ 12120 lymphocytes.

Pourquoi il le faut, et que cela donne ? Les lymphocytes, ou les carreaux du système réfractaire sont des compagnons du procès inflammatoire. C’est pourquoi le médecin-revmatolog ne se réjouit jamais, ayant vu dans les résultats de l’analyse de votre sang le niveau augmenté des lymphocytes. Si quand même la partie de ces carreaux enlever de krovotoka, l’état de santé du malade RA s’améliorera à la fois. À vrai dire, cet effet, comme dans le cas précédent, se prolongera seulement environ mois. C’est pourquoi limfotsitoforez est utilisé extrêmement rarement.

La Procédure plazmoforeza dure près de six heures, pendant qui d’un grand volume du sang du malade s’éloigne le plasma contenant les ingrédients nuisibles : les médiateurs de l’inflammation, les carreaux agressifs réfractaires, revmatoidnyj le facteur, les déchets de l’activité vitale des bactéries. «Un mauvais» plasma est remplacé de donneur ou al’boulinom. Au total pour une procédure on réussit à retirer de l’organisme selon 40 ml les plasmas sur chaque kg du poids du malade. Plazmoforez est passé par les cours selon 15-20 procédures, le traitement occupe environ une et demi mois.

Pour quoi telles souffrances ? Plazmoforez réduit très fortement les paramètres SOE et ROE, diminue la quantité immounogloboulinov dans le sang, et le patient commence à se sentir considérablement mieux. Les conséquences négatives à vrai dire, sont possibles : les oedèmes, la réduction de l’hémoglobine, le déficit du potassium. On peut tout à fait venir à bout des effets secondaires, le profit de la procédure pèse le risque.

De Principaux moins plazmoforeza – son haut coût et une petite durée de l’effet thérapeutique. Le résultat positif se garde pendant quelques mois, et puis il faut répéter le cours. Néanmoins, vers plazmoforezou viennent souvent, particulièrement au développement soudain piquant revmatoidnogo de l’arthrite et dans le cas où le choix des préparations pour la thérapeutique de base se serre. Notamment plazmoforez donne la possibilité au médecin traitant de gagner le temps et ne pas admettre l’aggravation fatale de l’état du malade.

La Méthode de l’irradiation du tissu lymphoïde était appliquée pour la première fois en 1980, et depuis ce temps-là est utilisé activement. Son essentiel consiste pour soumettre à l’irradiation de points aux ganglions lymphatiques, la rate et vilotchkovouju la glande du patient. Pour une séance le malade reçoit de 150 jusqu’à 220 est content, de tout pour la cure – 4000 est content. Presque dans tous les cas le traitement est effectif et permet de réduire la dose kortikosteroidov et NPVP, ou même les refuser tout à fait. L’effet se garde longtemps – 1-2 ans.

Comme n’importe quelle méthode du traitement liée à la radiation, l’irradiation du tissu lymphoïde a les effets secondaires. Chez certains malades s’enregistre la faiblesse totale, la nausée, la réduction du niveau des leucocytes dans le sang. Néanmoins, cette procédure avec le succès appliquent pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite, comme dans notre pays, et à l’ouest.

Faciliter l’état malade revmatoidnym par l’arthrite dans le stade actif on peut avec l’aide des injections hormonales au sac articulaire, la thérapeutique laser, la cryothérapie, les onguents spéciaux et les crèmes. Nous examinerons les avantages et les manques de chacun des méthodes.

L’Essentiel de la méthode consiste à in’ektsionnom l’introduction dans la cavité l’articulation des préparations hormonales du groupe kortikosteroidov (sur eux nous disions plus haut). Ce peut être prednizolon, tseleston, les hydrocortisone, le dépôt-medrol, diprospan, flosteron ou kenalog. Après la procédure on observe l’effet positif rapide et vivement exprimé : l’inflammation s’éteint, la douleur diminue ou même passe tout à fait.

Les Injections kortikosteroidov est «un secours d’urgence» pour les articulations malades. L’introduction des hormones directement à l’articulation font alors, quand l’état de santé du malade tout à fait vraiment est lamentable, et aucunes autres mesures, y compris, l’accueil NPVP et movalisa, n’aident pas à calmer la douleur et réduire l’inflammation. D’habitude après l’injection le patient se sent bien au cours du mois, mais dans les cas lourds il faut répéter la procédure tous les 10 jours. On ne peut pas plus souvent, autrement kortikosteroidy commenceront nuisiblement à influencer l’organisme en tout.

En outre les médecins ne recommandent pas de faire extrêmement les injections hormonales à la même articulation plus de huit fois. Cela peut provoquer les changements destructifs du tissu cartilagineux, les liasses et les muscles autour de l’articulation. On Réussira qu’il faut payer l’amélioration temporaire de l’état de santé au malade excessivement le prix élevé.

Les rayons Laser influencent favorablement l’organisme de la personne souffrant revmatoidnym de l’arthrite dans n’importe quel stade de l’activité. Si à présent on observe l’aggravation de la maladie, par le laser irradient les plis de coude du patient. Améliorent par ce moyen la qualité du sang, ainsi qu’assurent la circulation sanguine plus complète des organismes et les tissus. Il Croit que les rayons laser normalisent aussi le statut réfractaire des malades RA. Cette méthode est appliquée avec succès comme indépendamment, et en liaison de la tenue de la thérapeutique de base, de qui nous écrivions plus haut.

Quand la période de l’aggravation de la maladie passait, dans l’organisme du malade n’est pas observé du procès piquant inflammatoire, la température du corps n’est pas augmentée, on peut irradier par le laser directement le domaine des articulations. Dans les premières semaines après la tenue des procédures peut s’enregistrer l’aggravation temporaire de l’état de santé et le renforcement du syndrome douloureux. Cependant ensuite près de 80 % des malades il y a une amélioration, qui se garde pour quelques mois.

La Cure comprend d’habitude 15-20 procédures, et les passent avec l’intervalle dans un jour. L’irradiation laser peu qu’aidera les malades aux derniers stades revmatoidnogo de l’arthrite – paralysé, avec les articulations courbées. Cependant aux stades initiaux et aux périodes de la rémission une telle influence est très effective et il est simplement utile.

Vers l’irradiation laser il y a quelques importantes contre-indications :

La Présence dans l’organisme de n’importe quelles tumeurs, y compris de bonne qualité;

Les Maladies sanguines, par exemple, une mauvaise coagulabilité;

Les maladies Infectieuses (la tuberculose, la syphilis);

La Cryothérapie, ou le traitement avec le froid, est appliquée avec succès non seulement au traitement des arthrites (revmatoidnogo, réactif, psoriatitcheskogo), mais aussi au traitement de la maladie de Bekhterev. Cette méthode est bonne en voie de l’aggravation, ainsi qu’aux périodes de l’extinction de la maladie. Presque 80 % des malades RA qui a passé le traitement la cryothérapie marquent chez eux-mêmes l’amélioration essentielle de l’état de santé. L’essentiel être successif, et passer les procédures est régulier à la longueur du long temps.

La Cryothérapie peut être sec, cela quand l’organisme influencent par l’air sec beaucoup la température basse, par exemple, à spécial kriosaoune. Et peut être et la cryothérapie liquide – dans ce cas le patient influencent par l’azote liquide. Nous commencerons par la deuxième variante.

Sur l’articulation malade sous une haute pression produisent le courant de l’azote liquide, qui s’évapore tout de suite, mais a le temps profondément de refroidir de plus les tissus. L’inflammation à eux cesse, la circulation du sang se renforce, l’enflure diminue la douleur passe. Passent d’habitude 8-12 telles procédures chaque jour ou dans un jour pour obtenir l’effet positif ferme. La cryothérapie par l’azote liquide n’a presque pas les contre-indications, vers elle on peut venir même au traitement des malades âgés RA. Des restrictions seulement quelques – le syndrome de Rejno, une forte arythmie, l’infarctus récemment transféré ou l’hémorragie.

Maintenant nous parlerons de la cryothérapie sèche. Le patient déshabillent entièrement et placent à kriosaounou – la pièce remplie de l’air superfroid sec. Le principe de l’influence médicale ici même, comme à vydouvanii de l’azote liquide, cependant kriosaouna influence positivement tout l’organisme, et non seulement sur les articulations séparées. Mènent une telle procédure aux centres spéciaux médicaux, d’habitude privé, c’est pourquoi elle coûte cher. En outre pour la cryothérapie sèche on demande l’équipement rare coûteux, c’est pourquoi même si kriosaounami équiperaient les établissements hospitaliers publics, peu probablement l’usage d’eux serait gratuit.

Est plus détaillé sur : de la cryothérapie, comme spécialement la méthode efficace du traitement

Nous promet la libération admirable des douleurs dans les articulations, cependant les miracles il n’arrive pas. À revmatoidnom l’arthrite on recommande les onguents et les crèmes sur la base de tout même NPVP :

Si enduire l’articulation malade d’un tel onguent, dans les pores de peau pénétrera près de 5-7 % de la substance agissant. Si apportera ce grand allégement ? Peu probablement. Cependant si vous acceptez NPVP à l’intérieur, comme la plupart malade revmatoidnym par l’arthrite, on peut utiliser l’onguent à titre du soutien, c’est-à-dire, est simple pour le renforcement de l’effet. Les crèmes et les onguents des douleurs dans les articulations ont seulement un avantage incontestable – ils sont presque inoffensifs (on voulait dire, sont presque inutiles).

Ce qu’aux arthroses bien, arrive est inacceptable aux arthrites, c’est pourquoi les procédures physiothérapeutiques et le massage fixent seulement aux périodes de la rémission, quand le procès piquant inflammatoire est absent. Si chez le malade la température élevée et les articulations brûlent exactement, sur quel massage ou progrevanii il y avoir aller des paroles ?

Et voici quand on réussit à couper l’inflammation, certains aspects ménageant du massage, ainsi que la physiothérapie peuvent aider à améliorer la circulation sanguine des articulations et restaurer leur mobilité.

au traitement revmatoidnogo de l’arthrite en voie de la rémission utilisent les procédures suivantes physiothérapeutiques :

Les Applications avec la paraffine, l’ozokérite et les boues curatives;

Fonoforez avec l’hydrocortisone;

Choisir le moyen de l’influence médicale thérapeutique le médecin doit. Est absolument inadmissible, quand malade revmatoidnym par l’arthrite part pour le SPA-CENTRE privé pour jouir là des boues curatives. Les conseils des guérisseurs de type différent et les guérisseurs naturels ne peuvent pas suivre aussi catégoriquement. Et le massage dans les conditions domestiques ne pas doit être passé par la personne n’ayant pas la qualification correspondante, et ne connaissant pas, comment s’adresser avec les articulations frappées revmatoidnym par l’arthrite.

L’alimentation Juste a la signification simplement immense pour le malade RA. Presque tous les patients marquent que l’utilisation de certains produits irritant l’organisme, amène vers rude les aggravations de l’état de santé, l’aggravation de l’inflammation et le renforcement des douleurs. Et dès que le produit nuisible est exclu, la situation vient à la fois à la norme.

que cela pour les produits dangereux ? Voici la liste :

Certains gramens (le blé, l’avoine, le maïs, le seigle);

Les Laits et les produits laitiers.

Comme vous le voyez, dans les listes noires il y a des produits, qu’il convient de trouver d’habitude utile (à l’exception de, peut-être, le porc). Mais ne se trouve pas s’affliger, les malades revmatoidnym par l’arthrite ont une bonne alternative :

Le Poisson et moreprodoukty;

Les Légumes et les fruits (à l’exception des agrumes);

Les Gallinacés et perepelinye les oeufs;

La bouillie De sarrasin et perlée.

Préparer la nourriture il faut par le moyen sain : dans le four ou parovarke, on peut faire cuire ou étouffer. Il est recommandé de se nourrir souvent : 5-6 fois par jour, mais de petites portions. Ne pas se lester pour une nuit. Il est désirable d’exclure de la ration le sel et le sucre. Éviter les viandes fumées et les produits frits. Certain malade revmatoidnym par l’arthrite même il faut recevoir la consultation spéciale chez le diététicien et élaborer le régime individuel pour éviter les complications provoquées par l’alimentation incorrecte.

Est plus détaillé : le Régime à revmatoidnom l’arthrite

L’Auteur de l’article : Igor Valériévitch Mouravitsky, le médecin-revmatolog

les préparations hormonales à revmatoidnom l’arthrite

les préparations Hormonales

Les Hormones représentent les substances actives, qui participent à tous les procès se passant dans notre organisme, y compris la croissance, le métabolisme et la procréation.

Plusieurs gens pour la première fois heurtés à la nécessité accepter les préparations hormonales (par exemple, Somatostatin aux hémorragies de JKT), se rapportent à eux beaucoup nastorojenno, en craignant les effets secondaires sérieux. Pratiquement à la destination compétente et le schéma juste de l’accueil des moyens l’hormonothérapie apporte beaucoup plus du profit, que le dommage. En particulier, grâce à l’accueil des hormones on peut éviter en plusieurs cas l’intervention chirurgicale ou – décider le problème avec la grossesse (par exemple, Pregnil (Khoragon) aide les femmes ayant les problèmes avec la conception).

La Liste des moyens hormonaux et leur application sont assez large. Le médecin peut copier les hormones à revmatoidnom l’arthrite ( Deflazakort ) et osteokhondroze Tibon (Liotironin) . Au traitement de la stérilité – féminin, ainsi que pour hommes ( Menogon ), ainsi qu’en cas des réactions lourdes allergiques ( Epipen ). Dans certains cas l’alternative aux hormones n’existe pas simplement, par exemple, à certains aspects de l’asthme ou en cas de l’éloignement de la glande thyroïde la livraison des hormones la préparation assure Tibon ou par Novotiral (Tireotom) . Certaines préparations ont un très large spectre de l’action, par exemple, Fortekortin .

L’Accueil des moyens hormonaux est nécessaire dans de différents cas :

  • quand l’organisme ne vient pas à bout de la production des hormones et manque (l’hormonothérapie peut aider à régler le travail de la glande endocrine ou assurer la livraison des hormones manquant),
  • quand il est nécessaire de freiner la synthèse de l’hormone.

En fonction de la maladie et l’aspect de la thérapeutique, les hormones sont acceptées à vie ou les cours entrecoupés. Distinguent les hormones naturel (l’insuline) et synthétique ( la Deltacortisone ) les origines.

N’ont pas trouvé dans d’autres pharmacies les préparations nécessaires hormonales ? Votre Docteur aidera!

Principal «les Maladies» de Revmatologiya «l’Arthrite» de Metotreksat à revmatoidnom l’arthrite

Revmatoidnym appellent comme l’arthrite la maladie systémique du tissu conjonctif, à laquelle principalement s’étonnent les articulations menues selon l’aspect la polyarthrite erozivno-destructive. Le courant progressant d’une manière caractéristique avec les rémissions courtes est impossible de guérir l’arthrite revmatoidnyj entièrement, lui.

Metotreksat à revmatoidnom l’arthrite est aujourd’hui une des préparations effectives modernes, l’action de qui est dirigée sur la prévention du développement ultérieur du procès extérieur inflammatoire, l’amélioration de la fonction des articulations. L’action de la préparation prévient l’invalidité ultérieure malade de l’arthrite au traitement opportun.

Les symptômes Principaux de l’arthrite commençant est pripoukhanie des articulations, l’apparition de la rougeur, la gêne de matin des articulations, la maladiveté. Le traitement de l’arthrite consiste en destination de la thérapeutique antiphlogistique et les préparations rapides, c’est pour l’essentiel les préparations hormonales, les préparations de base ralentissant la destruction des articulations et provoquant la rémission ferme.

  • Dostineks pour la cessation de la lactation
  • l’Amertume dans la bouche après les antibiotiques
  • Monoural à la cystite
  • les Préparations pour le traitement de la laryngite
  • les préparations Hémostatiques à mensuel
  • Gljukonat du calcium à l’allergie
  • le Traitement prostatita par les antibiotiques

Plusieurs préparations semblables sont utilisées déjà le temps long, mais ne donnent pas l’effet positif thérapeutique. Pour la préparation irremplaçable d’eux est reconnu metotreksat, aujourd’hui pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite il est fixé plus souvent d’autres moyens médicinaux.

Le traitement Symptomatique revmatoidnogo de l’arthrite consiste en retrait des symptômes de la maladie avec l’aide de diverses préparations, à qui se rapportent :

Comme le moyen premier pomochi aux douleurs articulaires utilisent le plus souvent «klessitcheskie» NPVP : diklofenak, ibouprofen, ketoprofen, piroksikam, indometatsin, boutadion etc. NPVP à revmatoidnom l’arthrite réduisent effectivement l’inflammation dans les articulations et diminuent les sensations douloureuses.

Sans doute, ceux-ci proparaty sont capables beaucoup de faciliter la vie du malade, mais guérir revmatoidnyj l’arthrite avec leur aide il est impossible. Aux changent non pour guérir l’arthrite, et pour la réduction temporaire de l’inflammation et la douleur dans l’articulation, i.e. ils ne peuvent pas arrêter le développement de la maladie, et sont appliqués uniquement pour le traitement symptomatique. Et dès que le patient les cesse d’accepter, la maladie revient graduellement.

Les préparations Sélectives antiphlogistiques (la préparation movalis) étaient élaborées avec le but de réduire la quantité d’effets secondaires à l’accueil de longue durée du médicament.

À revmatoidnom l’arthrite movalis est effectif pratiquement aussi, comme les autres NPVP, sont éliminés bien par l’inflammation et la douleur, mais a le minimum des contre-indications et provoque beaucoup moins souvent les réactions marginales, particulièrement du côté du canal alimentaire.

On peut le boire longtemps, les cours de quelques semaines à quelques mois et même les années (il est naturel, seulement sous le contrôle du médecin).

Movalis est produit dans les comprimés selon 7,5 et 15 mg, dans les bougies rectales selon 15 mg et dans les ampoules pour l’introduction intramusculaire selon 15 mg.

Movalis est confortable dans l’application : il suffit un comprimé de la préparation ou la bougie pour tout un jour, i.e. il faut l’accepter une fois aux jours — le matin ou pour une nuit. Pour les cas les plus piquants on élabore in’ektsionnaya la forme movalisa pour au-dedans introductions musculaires.

Dans ces situations, quand il est nécessaire vite de couper la crise des douleurs intenses dans les articulations, on peut appliquer pendant les premiers de 5-7 jours movalis à in’ektsionnoj à la forme, et puis passer sur l’accueil des comprimés analogues, qui par la suite le malade il sera nécessaire d’accepter longtemps.

Le Traitement revmatoidnogo de l’arthrite dans la médecine moderne consiste en acquisition de la rémission (l’essentiel ralentir le développement de la maladie) ou quand même l’amélioration minimale clinique. Par quel par les préparations l’arthrite, l’efficacité des moyens médicinaux et leurs actions marginales, la classification des moyens médicinaux traitent revmatoidnyj.

Premier, c’est la peur de l’incertitude, autant se développe vite la maladie que sera avec moi ? Pourquoi je suis tombé malade notamment ?
la deuxième absence de l’effet des traitements, le résultat est absente pratiquement, certains ont échangé non un médecin.
dans un temps, la personne vient vers je comprends que la maladie ne se soigne pas (il semble a essayé tout, mais le résultat est absent) il demande le temps pour que se résigne.
et maintenant il faut prendre les médicaments dangereux à vie : movalis, diklofenak, indometatsin. Puis prescrivent les hormones ou les cytostatiques, de leurs actions marginales le froid selon la peau … ….
la Personne se trouve dans apparemment situation sans issue, il est nécessaire les moyens immenses pour faciliter le courant de la maladie, et l’indisposition empêche la vie à valeur requise.
plusieurs tâchent de trouver le médecin mieux, qui donnera l’espoir. Mais, d’une manière actuelle médecine n’a pas d’autres moyens, excepté décrit plus bas, et toutes les autres maladies de l’appareil oporno-moteur, traitent par les mêmes médicaments que revmatoidnyj l’arthrite, c’est pourquoi le résultat même, avec les mêmes effets secondaires. Pour cesser de chercher le médecin selon — mieux (et estimer la compétence), il faut connaître les possibilités de la médecine moderne au traitement revmatoidnogo de l’arthrite.

Premier qu’il faut : enlever inflammation et la douleur
Puis, avec l’aide des préparations médicinales tâchent d’arrêter la destruction et les autres organismes
il faut fixer absolument dessiné l’amélioration

À l’aide, quels médicaments. Le médecin atteint des buts énumérés ci-dessus ?

Les plus répandu d’eux :
Ibouprofen
Diklofenak
Movalis
Soulindak
Indimetatsin
Artrotek
Piroksikam
Artrotek

L’Action de ces préparations est fondée sur l’oppression de la formation prostaglandinov, qui sont la raison des oedèmes des articulations, les augmentations de température, violent la mobilité et provoquent la douleur. Tous ces symptômes retirent les préparations énumérées ci-dessus.
le médecin les prescrit seulement, la durée et la périodicité de l’application sont contrôlée par lui.
ces préparations ne traitent pas, mais il est le plus fâcheux que leur application de longue durée entraîne les effets secondaires lourds. Souffre beaucoup jeloudotchno – la route intertinale, on forme les ulcères 12 – perstnoj kichki et l’estomac, qui saignent de temps en temps.
acceptez les préparations énumérées ci-dessus. Alors avec la finesse spéciale écoutez les sensations dans le domaine du ventre. S’il y avait des douleurs, la faiblesse rude, le vomissement de la couleur du «marc de café», a augmenté potootdelenie, est apparu «noir» kall, provoquez la rapide.

Piroksikam, l’aspirine – dilue le sang, contribue à l’hémorragie intérieure
Puis : indometatsin, diklofenak
moins agressif : soulindak, ibouprofen, movalis, naproksen
Souvent, au moment du traitement le patient souffre déjà de la gastrite, l’ulcère peptique ou la duodénite, alors lui fixent encore les médicaments pour la protection muqueux jeloudotchno — la route intertinale : salsalat, omeprazol, al’magel’ et les autres, le choix non petit, mais cela ne décide pas le problème. Les combinaisons semblables, ne sont pas effectives, en plus, et ils ont des effets secondaires, en plus on ne sait pas jamais vers quoi amènera au total la combinaison semblable.
encore un groupe des préparations, à qui avec la vigilance particulière se rapportent tous les patients – les hormones.
Tseleston
Prednizolon
Metipred
par eux-mêmes, les peurs ne sont pas mal fondées, mais ces moyens médicinaux, sont très effectifs, agissent vite et retirent l’inflammation, la douleur, les oedèmes. Le médecin, si le traitement le traitement précédent n’aide pas prescrit les préparations semblables. Le lendemain, le patient il est plus facile.
les hormones oppriment la formation prostaglandinov et l’inflammation s’affaiblit. La perfidie des préparations hormonales dans ce que leur dommage excède l’efficacité.
par plusieurs l’introduction intraarticulaire des hormones facilite beaucoup l’état, mais est aussi prouvé que l’introduction trop fréquente des médicaments aux articulations aggrave la santé du cartilage.

Une haute pression
amènent Souvent au diabète sucré
la faiblesse Musculaire
l’Endommagement jeloudotchno – la route intertinale
l’Épuisement du tissu osseux
l’Aggravation des infections chroniques la sinusite maxillaire, l’amygdalite, la bronchite
le Développement de la pathologie des oeil
la Formation des infections, par exemple dans les reins
Et c’est toute la liste, en outre à la suppression des préparations, chez le patient s’aggrave l’état. Les médecins appellent cela – gormonozavisimoj par la forme, s’aggrave beaucoup la santé en comparaison du début du traitement – le syndrome de la suppression.
pour réduire les actions marginales des hormones, les savants conseillent parallèlement de prescrire la vitamine D et les préparations du calcium.

Comme vous le voyez, la quantité de préparations grandit. Ainsi le patient passe harmonieusement du traitement de la maladie, à l’atténuation des complications des préparations médicinales.

Voici certains d’eux :
la Ciclosporine Et
Azatioprin
Lejkeran
Metotreksat
Est les préparations retenant l’activité réfractaire. Puisque à revmatoidnom l’arthrite, les carreaux réfractaires attaquent les tissus qu’amène à l’inflammation et la destruction du tissu osseux. C’est pourquoi il faut réprimer leur activité. Ces médicaments prescrivent quand tous les autres n’aident pas.
les cytostatiques, répriment la formation des carreaux du sang dans la moelle des os, le traitement de longue durée amène à ce que l’immunité est absente pratiquement l’infection banale (inoffensif pour la personne) devient mortel, est grande la probabilité du développement de l’oncologie. Outre cela augmente la pression, se développe la pathologie du foie des reins. C’est pourquoi le traitement avec les préparations données est passé sous la surveillance soigneuse des spécialistes, remettent régulièrement l’analyse du sang
de l’autre n’ont rien élaboré sur le marché pharmaceutique pour la lutte avec l’arthrite. C’est pourquoi le médecin est simplement obligé de proposer une telle méthode du traitement

les Préparations à revmatoidnom l’arthrite : de l’aspirine à hormones

Le Traitement de la maladie auto-immune revmatoidnyj l’arthrite est un procès de longue durée et le rétablissement complet du malade il est pratiquement impossible.

Cependant le serrage et le traitement inopportunément commencé stimule le courant progressant de la maladie. Le développement de la maladie commence par la bouffissure sinovial’noj les sacs de l’articulation, il y a des douleurs dans d’articulations grandes et menues. Puis il y a une destruction et la déformation des tissus osseux et cartilagineux.
en dehors de cela revmatoidnyj l’arthrite influence négativement certains organismes intérieurs. Plus tôt on diagnostique la maladie et commence son traitement, il est plus grand que les chances chez le malade prévenir l’invalidité.

Puisque la destruction des articulations est provoquée par les procès inflammatoires, pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite les préparations en premier lieu fixées par le médecin, agissent sur la répression de l’inflammation.

Un de tels moyens antiphlogistiques est l’aspirine ou l’acide acétylsalicylique, l’application de qui amène à la réduction de l’oedème et la douleur.

Cependant non tous les gens acceptent notamment cette préparation, et alors on fixe ses analogues, parmi lesquelles broufen, fleksen, indometatsin, diklofenak et les autres. Il faut prendre en considération que l’application des moyens donnés médicinaux, est contre-indiqué aux gens souffrant de la gastrite ou l’ulcère, c’est pourquoi les fixent souvent avec d’autres préparations, qui servent de la barrière protectrice pour l’estomac-omeprazol, almagel’.

À l’apparition des réactions allergiques sur l’application des médicaments non stéroïdes antiphlogistiques ou dans d’autres situations, au malade fixent les stéroïdes. La médecine moderne avance et introduit les nouvelles préparations médicinales, un d’eux Mabtera.

En train du traitement de la maladie-revmatoidnyj l’arthrite les préparations à la base des hormones peuvent provoquer l’augmentation de la masse du corps du malade, l’apparition de l’hypertension, la susceptibilité vers de diverses maladies infectieuses. Néanmoins, tels médicaments sont de forts moyens antiphlogistiques.

Pour la prévention de l’apparition des actions marginales de l’application des préparations données, la cure fait d’habitude jusqu’à dix jours. Si accepter les moyens hormonaux il est nécessaire plus de deux semaines, le refus d’eux doit passer seulement sous le contrôle le médecin traitant.

Si vous avez décidé indépendamment d’acheter les préparations énergiques pour le traitement de l’arthrite, les conséquences peuvent être lamentables. Ne s’occupez jamais de l’autotraitement. Car chaque préparation doit être fixée à nécessaire dozirovke.

Avec les médicaments antiphlogistiques, malade revmatoidnym par l’arthrite fixent de base. Ils ralentissent l’action subversive de la maladie sur les articulations, c’est pourquoi eux appellent encore la maladie-modifiant. La cure par telles préparations dure de plusieurs mois à quelques ans.

En dehors de la fonction protectrice, les moyens de base médicinaux empêchent l’influence négative de la maladie sur les organismes intérieurs. Parmi telles préparations on peut mettre en relief gidroksikhlorokhin, soul’fasalazin, d-penitsilamin, metotreksat et les autres. Il faut commencer l’application de chacun d’eux ayant consulté avec le médecin traitant, puisque plusieurs podavlyajuchtche agissent sur le système réfractaire.

Pour le traitement fructueux de la maladie revmatoidnyj il est nécessaire d’accepter l’arthrite les préparations, en se tenant simultanément au mode de vie sain, l’alimentation juste et la gymnastique médicale. Dans le cas où les articulations ont subi une forte déformation, peut être nécessaire l’intervention chirurgicale jusqu’au remplacement des articulations sur les prothèses

Les Sources : des Commentaires pas encore!

Diprospan à revmatoidnom l’arthrite : les rappels des patients

Nous Examinerons la signification de la préparation diprospan à RA. L’arthrite revmatoidnyj se rapporte aux maladies accompagnées aoutoimmounnym par la destruction des tissus gialinovogo du cartilage de grandes articulations menues.

Cela explique la nécessité de l’application active, bloquant le procès inflammatoire, la thérapeutique hormonale. Idéaux, sous ce rapport, le groupe des préparations sont les glucocorticoïdes. Ils représentent les analogues des hormones des glandes surrénales.

Dans le stade actif du procès inflammatoire on montre les moyens avec l’effet de courte durée que donne la possibilité de contrôler leur action et la dose nécessaire. Mais à l’acquisition de la réduction des signes de la maladie les malades doivent être traduits sur l’accueil de longue durée tabletirovannykh des formes des moyens donnés que se fait sentir négativement la production des hormones personnelles.

Cela a conditionné la nécessité d’utiliser diprospan.

L’avantage Immense de la préparation dans ce que lui possède l’action prolongée (de longue durée), qui peut atteindre 3 intervalles d’une semaine. De plus la substance active se libère graduellement que n’influence pas le travail des glandes surrénales personnelles.

Il est important de se rappeler que de la thérapeutique semblable sont passibles seulement morose et slaboaktivnye les formes de la maladie. Mes patients se servent du moyen contrôlé, grâce à qui on peut se délivrera des douleurs en 2 semaines sans efforts particuliers. Par le deuxième moment est le complément diprospanom les traitements les formes courtes des préparations pour la réduction de leur dose de vingt-quatre heures. Cela aussi dans un plus petit degré se fera sentir la dysfonction surrénalienne.

Juger sur l’efficacité de n’importe quelle préparation on peut selon deux critères : aux conclusions des investigateurs internationaux et les opinions des gens ordinaires. Sur l’application diprospana à revmatoidnom l’arthrite les rappels ont un tel caractère :

  1. Sont satisfaits de son efficacité près de 68-72 % des malades du groupe total, dans qui toutes les formes de la maladie entrent;
  2. un Bon résultat est reçu en cas de protivoretsidivnogo les destinations diprospana après complet koupirovaniya du procès inflammatoire. À ce fond a baissé ou on ne pas du tout demandait pas la dose tabetirovannykh les formes des glucocorticoïdes du type court de l’action;
  3. les Avis défavorables sont liés à l’utilisation diprospana à une haute activité et le courant de longue durée de l’aggravation de la maladie. C’est pourquoi il n’est pas rationnel de le fixer dans les situations semblables;
  4. Diprosapan transfèrent normalement la plupart des soignants;
  5. une Moyenne durée de l’action razovoj a fait les doses 10-12 jours.

Pour qu’avec l’âge de ne pas se transformer à courbé sous le poids des années vécues la vieille et comme on peut plus longtemps garder la facilité dans tout le corps, prenez soin des articulations avant que receviez le signal SOS.

Comme on le sait, le squelette – la base de la structure du corps, et les articulations — les domaines, où se croisent les os, en lui permettant d’être souple. Graduellement, avec l’âge de l’os perdent le calcium et d’autres minéraux.

Avec eux se perd la densité et la masse des os. Le même concerne l’épine dorsale, avec le temps il se contourne et se serre.

En train de ces changements les articulations deviennent fermes. Le liquide à eux peut baisser, et les cartilages à la friction l’ami sur l’ami, tombent en ruines.

La Même action donne kal’tsifikatsiya à cause des dépôts d’urates dans les articulations. Il y a une variété des maladies des os et les articulations, auxquelles sont enclins les gens après 40 ans, et les femmes parmi eux à 5 fois plus, que les hommes.

Une de ces maladies désagréables est revmatoidnyj l’arthrite. Les articulations sont légèrement enflées, deviennent douloureux, s’enregistre l’augmentation de température. La mobilité des articulations diminue, particulièrement c’est observé le matin.

Considérable vyrajennost’ de l’arthrite ou sa forme piquante, peuvent être accompagnés par la faiblesse totale, la leucocytose, l’état de fièvre.

Revmatoidnyj l’arthrite peut frapper les organismes intérieurs. Si à l’oedème vous êtes dérangés par la rubéfaction et la douleur dans les articulations, visitez l’orthopédiste et revmatologa.

Le Premier symptôme est la douleur dans l’articulation, qui remue de dormir, marcher, et, en tentant de s’en délivrer, les gens sont prêts à essayer n’importe quel médicament prodigieux.

Mais plusieurs des préparations largement utilisées ne délivrent pas de revmatoidnogo l’arthrite, et aident seulement le traitement complexe.

Nous Essaierons comprendre, pour quoi on utilise n’importe quel médicament.

Les méthodes Modernes médicinales de la lutte avec revmatoidnym par l’arthrite se divisent en quelques groupes.

Les appliquent traditionnellement pour l’élimination de l’inflammation des articulations et le retrait de la douleur. Après la liquidation par ces préparations de la douleur, on peut passer aux procédures physiothérapeutiques. NPVP agissent vite, et souvent à cause de l’efficacité de ce traitement les malades une fois suivante s’en servent de nouveau.

Il y a une impression illusoire que ces préparations contribuent à la guérison, mais NPVP retirent seulement les symptômes de la maladie, et l’arthrite continue à progresser entre-temps.

Avec leur aide en plusieurs cas l’état du patient s’allège considérablement. Dans l’articulation malade on incorpore les préparations kortikosteroidnykh des hormones. Ils sont bons à ce que contribuent à la répression rapide de l’inflammation et les sensations douloureuses à l’oedème et pripoukhanii de l’articulation. Cependant, comme NPVP, il faut les appliquer dans la thérapeutique complexe.

Le médicament Incorporé donnera l’effet non à la fois, le médecin peut fixer le résultat de la procédure après 10-12 jours.

Ils exercent ajustément l’influence sur la base – la base de la maladie. Ces moyens sont capables d’interrompre le développement de la maladie. Mais à la différence de NPVP et les hormones, les préparations de base n’enlèvent pas les symptômes de la maladie dans les premiers jours et les semaines de leur utilisation.

Leur manque consiste en ce que l’action produite se passe environ dans un mois.

Les préparations De base arrêtent le développement revmotoidnogo de l’arthrite et pendant le laps de temps défini donnent l’amélioration.

Mais prévoir le résultat ne peut pas même le spécialiste expérimenté, et le bilan dépend et de l’expérience du médecin, et de son intuition.

La thérapeutique De base applique les préparations de cinq groupes :

  1. on peut sentir les médicaments Antipaludéens – le résultat de l’application dans environ six mois-un an à la condition de leur accueil continu. De toutes les préparations de base eux les plus faible. Commencer par ceux-ci la thérapeutique de base on peut dans le cas où la maladie est faiblement exprimée, et appliquer de plus forts médicaments il n’y a pas de sens. La dignité des médicaments antipaludéens – non mauvais perenosimost’ et l’absence des effets secondaires.
  2. les Sels de l’or – aident les malades au stade initial revmatoidnogo de l’arthrite, avec la maladie progressant vite : apparu revmatoidnymi par les baluchons, les érosions osseuses, avec les paramètres considérables dans le sang de la Fédération de Russie — revmatoidnogo du facteur. Si le patient ne reçoit pas l’aide attendue de NPVP à de fortes douleurs dans les articulations et la gêne de matin, l’application des préparations de l’or peut apporter le résultat positif.
  3. D-penitsillamin – si le traitement revmatoidnogo de l’arthrite par Metotreksatom, l’acide folique ou les sels de l’or n’aide pas le patient, ou ces préparations suppriment à cause de leur intolérance par l’organisme, alors le médecin applique D-penitsillamin. Et bien que ce médicament d’après les résultats de l’utilisation ne cède pas aux préparations mentionnées, il est encore plus toxique et contribue plus souvent aux complications. Les faits marginaux à lui apparaissent à 30-40 % des cas, c’est pourquoi le traitement avec cette préparation fixent seulement dans les cas les plus extrêmes, quand le patient a besoin extrêmement du premier secours.
  4. Soul’fanilamidy – les préparations antimicrobiennes selon la force de l’influence médicale sont moins effectives, que les préparations de l’or et metotreksat, mais peuvent être comparés selon la productivité avec D-penitsillaminom. Un principal avantage de ces préparations consiste en leur bon perenosimosti. Les moyens antimicrobiens même à l’application de longue durée ne donnent presque pas les effets secondaires, et de petites manifestations n’arrivent pas par les lourds. Le manque soul’fanilamidnykh des préparations – dans leur action lente sur l’organisme : l’amélioration de l’état arrive après trois mois du traitement.
  5. les Cytostatiques sont considérées comme le groupe le plus effectif des préparations de base pour le traitement de tous les aspects de l’arthrite. Leur résultat thérapeutique est positif pour 70-80 % malade de l’arthrite rhumatismale. Les faits marginaux sont observés chez chaque cinquième-sixième patient, mais ne se distinguent pas par le poids de la défaite.

Allergique de l’éruption, de petites violations de l’urination, la désorganisation de la chaise, – tout cela passe après la suppression tsitostatikov. Pour contrôler l’état du patient, il faut étudier pendant l’accueil des préparations l’urine, le sang du doigt et la veine.

Si le patient transfère bien la thérapeutique cytostatique, l’amélioration arrivera dans 2-4 semaines.

À présent revmatologi utilisent le plus souvent pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite de 3 préparations cytostatiques :

  • Lleflounomid, ou Arava;
  • Infliksimab, ou Remikejd;
  • Metotreksat.

Metotreksat est considéré de droit comme la meilleure préparation de base pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite – a les formes de l’introduction intérieure, sous-cutanée ou intraveineuse.

Si le patient a des problèmes avec les organismes JKT, la préparation est fixée dans les injections.

Pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite le médicament est reçu seulement par 1 fois (selon 7.5 mg) par semaine, dans l’âge avancé ou à la maladie rénale – 5 mg.

À la longueur du cours médical la préparation acceptent notamment au jour concret de la semaine, le début de la thérapeutique de base. L’effet du traitement se révèle d’habitude dans 30-40 jours du début de l’accueil et la pique après 6-12 mois atteint.

Metotreksat est recommandé d’accepter jusqu’à la nourriture.

Ayant défini perenosimost’ de l’organisme, dans un mois le médecin peut augmenter la dose sur 2,5-5,0 mg par semaine, le maximum, jusqu’à 25 mg par semaine. Après l’acquisition du résultat la réduction de la dose jusqu’à terapevtitcheski commence par l’effective.

La Durée du cours thérapeutique est définie par le médecin d’après les résultats du traitement.

Au jour de l’accueil de la préparation ne se trouve pas en aucun cas appliquer les préparations non stéroïdes antiphlogistiques. Aux autres jours de la semaine l’utilisation NPVP n’interdit pas.

Revmatoidnyj l’arthrite – la maladie très complexe, mais l’application de Metotreksata aide à tenir la maladie sous le contrôle, et parfois et atteindre pour quelques années de la rémission ferme.

L’Acide folique est appliqué pendant le traitement revmatoidnogo de l’arthrite par Metotreksatom, et donne l’influence heureuse sur la thérapeutique. Une telle combinaison influence positivement le résultat du traitement.

L’Acide folique copient dans l’ensemble avec Metotreksatom, et son accueil protège l’organisme contre les actions marginales pendant la thérapeutique.

Il faut éviter l’application Séparée de l’acide folique pour ne pas recevoir les conséquences indésirables.

N’importe quelle préparation médicinale – l’instrument à deux tranchants. C’est pourquoi son application peut amener aux complications de toute sorte et les réactions marginales.

Il faut cesser le Traitement, si chez le patient on observe sur le médicament la réaction suivante :

  • l’insuffisance lourde de foie et/ou rénale;
  • l’intolérance de la préparation;
  • la grossesse;
  • la lactation;
  • l’oppression de l’hématopoïèse médullaire;
  • l’immunodéficit.

Ou il y avait des effets secondaires, comme cela :

  • la violation de la fonction des reins ou les signes de la cystite;
  • le mal de dents, la nausée ou le vomissement, le vertige;
  • la réduction de l’appétit;
  • l’état somnolent, le mal de tête;
  • la démangeaison, l’éruption, la fièvre;
  • les violations exprimées de la vue;
  • la cirrhose du foie.

Les Rappels des patients sur le traitement avec Metotreksatom, pour l’essentiel, sont univoques : son application a amené aux améliorations considérables de la santé ou la guérison complète de revmatoidnogo de l’arthrite.

En remerciant ces procédures, plusieurs de ceux qui souffre de la maladie des articulations, reconnaissent que tiennent la maladie sous le contrôle.

Les Malades marquent qu’après le traitement avec l’aide de la préparation ont commencé à être assis moins souvent «sur la feuille de maladie», ont senti la facilité dans la marche.

Près d’une certaine partie des malades l’application de la préparation a provoqué les effets secondaires, par exemple : l’apparition de l’éruption, la cystite, la nausée, la réduction de l’appétit, la douleur dans le foie.

Après ces manifestations la dose de la préparation chez eux était réduite, ou le traitement était reconsidéré. Particulièrement, telles plaintes contre l’aggravation de la santé sont marquées chez les malades en âge sénile.

Le Médicament donne l’amélioration aux maladies oncologiques : l’écrevisse des os et les cartilages articulaires.

La thérapeutique Médicale avec l’application de Metotreksata complexe : elle tente de rendre non seulement la mobilité aux articulations, mais aussi faciliter les souffrances de la personne de la douleur. L’expérience de l’application de cette méthode prouve l’efficacité de la préparation et sa sécurité au contrôle médical.

Mais, aucun médicament, et même le meilleur médecin n’aideront pas, si le malade lui-même ne se met pas à la santé : s’adressera à temps au spécialiste et ne négligera pas la maladie, en effet, le traitement des articulations – l’affaire de longue durée.

Revmatoidnyj l’arthrite est complexe et dangereux pour la vie de la personne la maladie. Il a le caractère systémique et représente la défaite inflammatoire du tissu conjonctif. C’est pourquoi la pathologie peut frapper non seulement les articulations, mais aussi les organismes intérieurs. Il est nécessaire de produire le traitement revmatoidnogo de l’arthrite absolument. De plus la thérapeutique se prolonge toute la vie restée.

La Lutte avec la maladie doit être complexe. Elle comprend les moyens suivants du traitement :

  • la thérapeutique De base;
  • la diète Juste, certains utilisent le jeûne;
  • l’influence Physiothérapeutique, locale physique sur le domaine frappé.

Il Faut retenir que de quelque traitement revmatoidnogo de l’arthrite, qui aiderait à s’en délivrer pour toujours, n’existe pas. C’est-à-dire la thérapeutique sera nécessaire au malade toute la vie.
les tâches principales de la thérapeutique sont :

  1. le Traitement du syndrome douloureux, les oedèmes et la faiblesse totale.
  2. la Restitution de la mobilité des articulations.
  3. la Prévention de la destruction et la déformation des articulations.
  4. la Prolongation des périodes de la rémission.
  5. l’Amélioration de la qualité de la vie du malade, ainsi que l’augmentation de sa durée.

Une Principale particularité d’un tel aspect du traitement est ce que les préparations énumérées dans ce groupe, agissent sur l’essentiel lui-même de la maladie. Ils ne peuvent pas faciliter l’état de la personne dans quelques jours. On peut voir l’effet exprimé après l’accueil des préparations quelques mois après.

Les Utiliser il faut pour que revmatoidnyj l’arthrite ralentisse le courant ou assurer la rémission profonde de la maladie. Naturellement, la thérapeutique de base ne peut pas entièrement guérir la pathologie. En outre chacune des préparations présentées possède le degré défini de l’efficacité, ainsi qu’a la liste des effets secondaires.

Le Traitement revmatoidnogo de l’arthrite comprend à l’étape actuelle les moyens médicinaux de tels groupes :

  1. les Médicaments à la base des sels de l’or.
  2. les Immunodépresseurs.
  3. Soul’fanilamidy.
  4. les moyens Antipaludéens.
  5. D — penitsillaminy.

Naturellement, chaque groupe des préparations possède les manques et les dignités. C’est pourquoi il est nécessaire de les examiner plus en détail.

Déjà plus de 75 ans cette méthode est utilisée pour le traitement malade revmatoidnym par l’arthrite. Jusqu’à récemment notamment une telle thérapeutique était principale à cette maladie.

Commencer l’application de telles préparations il est désirable au premier stade du développement revmatoidnogo de l’arthrite. Le mieux ils viennent à bout de la forme piquante et vite en voie de développement, qui est accompagnée par de fortes sensations douloureuses, ainsi que de petits changements dégénérescents des articulations.

Ces médicaments sont fixés aussi à ces patients, le traitement pour qui par les préparations non stéroïdes antiphlogistiques est inefficace.

L’Avantage des moyens donnés est ce qu’ils à l’utilisation de longue durée peuvent ralentir l’apparition kist dans les articulations chez les malades ayant seropozitivnyj revmatoidnyj l’arthrite. S’améliore de plus l’état total du tissu osseux, augmente le degré de sa minéralisation, ainsi que l’on guérit les défaites apparaissant osseuses dans les articulations menues du patient, surtout les pinceaux des mains et les pieds.

Les Médicaments à la base de l’or sont fixés à ces malades, près de qui se sont développées déjà les complications lourdes provoquées revmatoidnym par l’arthrite, par exemple : le syndrome de Chegrena. Entièrement en guérir on ne réussira pas, cependant les préparations diminueront beaucoup l’intensité de la manifestation de cette pathologie.

Encore une dignité des moyens médicamentaires à la base des sels de l’or est ce que les accepter on peut même dans le cas où chez la personne on observe les pathologies accompagnant du caractère inflammatoire.

Plus en détail sur revmatoidnom l’arthrite et les moyens de son traitement Elena Malycheva raconte :

le Traitement revmatoidnogo de l’arthrite à l’aide de ces préparations a 75 % efficacité, qui est observée seulement dans 2-3 mois. Le cours de la thérapeutique s’achève alors, quand le total de l’or dans l’organisme atteindra 1 gramme. L’application ultérieure de ces préparations est absurde.

Seulement une cure par les sels de l’or, puisque par la suite revmatoidnyj l’arthrite ne cède pas à la thérapeutique Le plus souvent est nécessaire. En outre les médicaments donnés peuvent provoquer les effets secondaires sérieux :

  • les éruptions sur la peau Menues roses, qui s’aggravent à l’influence sur eux des rayons solaires.
  • les pathologies Inflammatoires des membranes muqueuses de la bouche, l’oeil, l’intestin, le vagin.
  • Nefropatiya.

C’est pourquoi le médecin doit strictement contrôler l’accueil de ces moyens.

Puisque le procès pathologique aoutoimmounnyj, les immunodépresseurs sont les préparations principales pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite, qui ont remplacé la thérapeutique «d’or». Ils contribuent à la répression du fonctionnement de l’immunité, mais ne le suppriment pas entièrement, puisque sont utilisés à petit dozirovke.

On peut trouver comme la Dignité de ces médicaments une haute efficacité, malgré le fait qu’ils soient appliqués en petites quantités. Il vaut mieux les utiliser pour la lutte avec la forme piquante revmatoidnogo de l’arthrite, qui se caractérise par le courant très rapide.

En outre il ne faut pas souvent accepter les cytostatiques. Naturellement, ces moyens peuvent provoquer certains effets secondaires (l’éruption cutanée, ponos ou la fermeture, le problème avec l’urination), qui disparaissent vite après la suppression des préparations. Bien que les violations du fonctionnement du foie et les reins, ainsi que l’oppression de l’hématopoïèse dans certains cas soient possibles.

Les Premiers résultats de la thérapeutique sont déjà visibles dans un mois après son début. Telles préparations entrent dans la liste tsitostatikov :

  1. «Metotreksat». Le moyen présenté est considéré comme le leader dans la thérapeutique de base. L’appliquer il faut tout la la fois par semaine selon 1 capsule. Le jour de l’accueil doit être même, de plus à cette époque on ne peut pas combiner «Metotreksat» avec les médicaments antiphlogistiques. L’amélioration totale de l’état de santé arrive déjà dans un mois-une et demi. Metotreksat à revmatoidnom l’arthrite assure l’effet ferme dans environ six mois-un an.
  2. «Arava». C’est une nouvelle préparation, qui est recommandée pour le traitement de la forme complexe et rapide de la pathologie. Il est considéré comme l’analogue de «Metotreksata», est cependant plus lourd pour l’organisme. De plus le résultat ferme de la thérapeutique est visible beaucoup plus vite — dans 6 mois.
  3. «Remikejd». Il possède un haut effet thérapeutique et agit très vite. Cependant le coût de cette préparation pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite extraordinairement grand. On utilise «Remikejd» dans les cas spécialement lourds, dans qui «Metotreksat» n’aide pas. Mais puisqu’il a beaucoup de contre-indications, c’est pourquoi avant son application du malade il est nécessaire soigneusement d’examiner.

Existent encore et d’autres médicaments : «la Ciclosporine» (l’effet est observé déjà dans 3-5 mois), «Khlorboutin», «Azatioprin» (la préparation de l’action électorale, qui est plus effective dans la thérapeutique complexe), «Tsiklofosfan».

Ils sont utilisés beaucoup moins souvent, puisque les études cliniques ont prouvé leur danger pour la santé. En outre dans la thérapeutique de base sont appliqués encore et tels médicaments :

  • Antipaludéen : «Plakvenil», «Delagil». Malgré le fait que le schéma du traitement, dans qui les moyens présentés étaient appliqués en premier lieu, vieillisse il y a longtemps, ne les excluent pas de la thérapeutique de base. Le manque des médicaments antipaludéens est ce qu’ils agissent extrêmement lentement, et n’assurent pas une haute efficacité. Cependant de plus ils sont transférés bien par les malades. Ils sont fixés seulement dans le cas où revmatoidnyj l’arthrite passe très lentement et mollement, ne provoque pas la déformation rapide des articulations. Au moins et lentement, mais ces préparations réduisent quand même l’acuité des symptômes et le cours d’une maladie.
  • Soul’fanilamidy : «Soul’tfasalazin», «Salazopiridazin». On ne peut pas les appeler aussi très effectif et rapide, cependant la personne les transfère bien. En outre les moyens donnés ne provoquent pas les complications lourdes. Et encore ils ont le coût peu élevé. On peut sentir les premiers résultats sensibles de la thérapeutique par ces préparations pas moins que dans un an. Utiliser soul’fanilamidy on peut pour le traitement des enfants.
  • D-penitsillamin : «Kouprenil», «Distamin», «Trolovol». Ces préparations insèrent dans la thérapeutique de base seulement dans le cas où le patient transfère mal «Metotreksat» et le traitement avec l’or. D-penitsillamin non seulement a l’efficacité peu élevée, mais aussi il croit vysokotoksitchnym comme la substance, qui provoque dans la plupart des cas les effets secondaires sérieux. C’est-à-dire les médecins fixent ces préparations seulement dans les cas extrêmes, quand d’une autre sortie il ne reste pas. Le cours de la thérapeutique D-penitsillaminom fait 3-5 ans, après quoi il est nécessaire de faire quelques années de l’interruption. Ensuite, la thérapeutique se répète de nouveau.

Naturellement, la thérapeutique de base possède les dignités ou les manques, cependant une autre voie alternative chez les malades revmatoidnym par l’arthrite n’existe pas aujourd’hui. Pour choisir les médicaments effectifs pour chaque patient séparé, il est nécessaire pas moins. De trouver semi-année convenant plus de préparation pour une plus petite quantité de temps ne semble pas possible.

Il Y a des autres moyens, qui peuvent être appliqués pour la lutte avec revmatoidnym par l’arthrite. Naturellement, ils ne garantissent pas la guérison complète, cependant améliorer l’état et la vie du patient peuvent. On utilise tels moyens médicamentaires :

  • les préparations Antiphlogistiques non stéroïdes;
  • les moyens Sélectifs antiphlogistiques;
  • Kortikosteroidy.

Nous Examinerons chaque groupe plus en détail.

Les préparations Antiphlogistiques non stéroïdes

«Ibouprofen», «Boutadion», «Diklofenak», «Ketorolak», «Piroksikam». Ces médicaments sont appliqués le plus souvent pour l’élimination rapide du syndrome douloureux, ainsi que le procès inflammatoire dans l’articulation et okolosoustavnykh les tissus. Cependant la maladie elle-même guérir ils ne peuvent pas. C’est-à-dire ils luttent seulement avec ses symptômes. Puisqu’il faut accepter les préparations présentées le temps long, chez le malade peuvent se développer les effets secondaires sérieux. En outre il est nécessaire aussi de traiter avec le sens des responsabilités le choix NPVS. Avant tout, on prend en considération la toxicité de telles substances — elle doit être au maximum basse. Les préparations antiphlogistiques doivent vite s’absorber au sang et être déduit de l’organisme. Il croit comme encore un critère du choix l’efficacité du moyen. Pour lui définir, il faut accepter chacun des médicaments fixés à la longueur de la semaine. L’opportunité de leur accueil est définie par le médecin d’après les données des résultats de l’inspection. Notamment ses recommandations doivent être décidant.

Les moyens Sélectifs antiphlogistiques

«Movalis». Ces comprimés sont assez nouveaux sur le marché moderne pharmaceutique. La particularité de la préparation est ce qu’il est compté sur l’application de longue durée qu’est nécessaire à revmatoidnom l’arthrite. Les rappels des patients donnent la possibilité de conclure que l’on peut appeler le moyen présenté comme un des plus effectif. À ce «Movalis» est transféré parfaitement bien par la plupart des gens malades. À l’aide de «Movalisa» environ quelques années (peut produire le traitement de l’arthrite à la nécessité et l’opportunité).

«Prednizolon», «Deksametazon», «Metilprednizolon», «Betametazon». C’est d’assez fortes préparations, qui sont capables de retirer les symptômes à l’aggravation revmatoidnogo de l’arthrite. L’état de santé du patient s’améliore très vite. Mais ces préparations sont fabriquées à la base des hormones, c’est pourquoi peuvent violer le travail du système endocrine qu’est la complication assez sérieuse. Par exemple, après la cessation de l’accueil des moyens donnés les symptômes reviennent vite, à cela son intensité augmente. Quant aux effets secondaires, ils peuvent être tels : la violation du cycle menstruel chez les femmes, jusqu’à l’absence complète des mensuels; le diabète sucré; l’obésité; un fort affaiblissement du système réfractaire; la pancréatite; les crampes et les psychoses. Le docteur peut fixer les médicaments hormonaux seulement dans le cas où revmatoidnyj l’arthrite se développe à la vitesse rapide comme un éclair.

Les agents biologiques entrent Dans la liste de ces médicaments, ainsi que les immunodépresseurs plus récents. Le deuxième groupe des moyens se caractérise par ce qu’ils exercent électoral et moins l’influence négative sur l’organisme. Quant aux agents biologiques, leur élaboration à l’étape donnée est conduite activement. Grâce à ce que ces substances sont capables de bloquer certains groupes du système réfractaire, ils ne font pas être élaborés aux facteurs détruisant.

Les Spécialistes de l’émission de télévision «les Médecins» examinent les meilleures méthodes du traitement de la pathologie décrit à l’article donné :

Pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite on applique tels médicaments de la nouvelle génération :

  • «Tofatsitinib». L’acquérir on peut. Utiliser en forme des comprimés le produit peut seulement dans la thérapeutique combinée avec «Metotreksatom», puisque, dans le cas contraire son efficacité est extrêmement basse.
  • «Aktemra». Il est utilisé pour l’introduction intraveineuse. Le moyen contribue au ralentissement des procès destructifs, qui en conséquence de revmatoidnogo de l’arthrite se passent dans les articulations.
  • «Ritouksimab». La préparation donnée est utilisée aussi pour l’introduction intraveineuse.

Quoi que là était, les produits présentés sont capables de provoquer beaucoup une plus petite quantité d’effets secondaires. De plus un haut résultat de ces médicaments était prouvé par les études cliniques. Cependant même dans ce cas pour toujours oublier sur revmatoidnom l’arthrite on ne réussira pas.

La maladie Présentée complique très fortement la vie de la personne, puisque la moindre charge sur les articulations provoquer une forte douleur. De plus les mouvements forcés sont capables de niveler l’effet du traitement médicamentaire. C’est pourquoi les spécialistes doivent élaborer pour le patient les exercices spéciaux, qui donneront la possibilité un peu d’améliorer le fonctionnement des tissus frappés fermes et mous.

Le Principe LFK à revmatoidnom l’arthrite — ne pas faire du tort aux articulations non dozirovannoj par la charge. La culture physique doit améliorer la circulation du sang dans les tissus, et, donc leur alimentation. Ne se trouve pas utiliser les exercices physiques en voie de l’aggravation revmatoidnogo de l’arthrite, si dans l’organisme se développe le procès sérieux infectieux, ainsi qu’en présence de l’insuffisance lourde cordiale ou respiratoire.

Le médecin doit choisir la Technique de l’exécution LFK strictement individuellement. On prend en considération de plus l’état total du patient, ainsi que le risque existant de la réception par lui du trauma.

Il Y a des ensembles suivants des exercices :

  • il est nécessaire de mettre les Pinceaux sur la table, le dos en bas. Maintenant on peut produire les tournants des paumes en haut-en bas. Répéter l’exercice on demande 10 fois.
  • la Position de départ même, comme autrefois. De plus les avant-bras concernent aussi la surface horizontale. À la table s’arrachent seulement les pinceaux en haut, et ensuite descendent. Répéter l’exercice il faut 10 fois.
  1. toutes les actions, sont accomplies en étant sur le dos, de plus les mains il faut se ranger le long du corps. D’abord il faut un gauche genou resserrer vers le ventre, et ensuite baisser le pied sur le plancher. Il faut répéter le même par le pied droit. L’exercice se fait par les deux membres alternativement. Il se répète 8 fois.
  2. il faut lever Un membre sous l’angle à 45 degrés et dans 2 secondes la baisser lentement. Le même se répète avec un autre pied. La quantité de répétitions fait 7 fois.

Pour les articulations fémoro-tibiales :

  • Il est nécessaire de s’asseoir sur tabouret et faire par chaque pied katchatel’nye les mouvements de la petite amplitude.
  • En étant sur le dos il faut alternativement plier les pieds dans les articulations fémoro-tibiales. Le pied doit glisser de plus selon le plancher. Ensuite, il faut prendre le membre par les mains et resserrer vers le ventre. Dans quelques secondes le pied tombe à l’inverse sur le plancher, et ensuite se redresse.
  • l’Imitation de la circulation à bicyclette dans la position en étant sur le dos. De plus l’amplitude des mouvements doit être petite.
  • Alternatif sgibanie des pieds dans le genou en étant sur le dos. De plus au patient il faut tâcher de prendre par le talon jusqu’à la fesse.

Dans le traitement de l’arthrite on applique les méthodes suivantes supplémentaires.

Le Drainage du conduit de poitrine lymphatique

Pour réaliser cette opération, les spécialistes ont besoin de l’équipement assez complexe. À l’intérieur du conduit de poitrine lymphatique du patient le médecin pénètre à l’aide de l’appareil de drainage, après quoi commence vykatchka de la lymphe, ainsi que son traitement ultérieur au moyen de la machine centrifuge. Le liquide entièrement raffiné il faut pomper à l’inverse. Dans quelques semaines la personne peut sentir l’allégement essentiel, qui, malheureusement, passe vite. Le fait est que la lymphe se salit de nouveau par les produits de la désagrégation. C’est pourquoi un tel moyen du traitement est appliqué très rarement.

Sur revmatoidnom l’arthrite et son traitement les spécialistes disent dans le programme «le Comprimé» :

La procédure Donnée a un très haut coût, puisque est produit sur l’équipement coûteux. Dans ce cas il y a un nettoyage du sang du malade à l’aide de la machine centrifuge spéciale. Grâce à une telle procédure d’elle on peut éliminer une grande quantité de leucocytes — les carreaux réfractaires, qui accompagnent le procès inflammatoire. Limfotsitoforez est appliqué aussi extrêmement rarement, puisque son effet est rapide bien que lui et livre rapide, mais l’allégement temporaire.

La procédure Donnée se prolonge assez longtemps (environ 6 heures) et prévoit l’élimination du plasma avec les ingrédients nuisibles. Ensuite, elle est remplacée ou l’albumine, ou le biodocument de donneur. Un tel traitement est passé par les cours — 15-20 procédures en une et demi mois. Grâce à cette procédure le patient a la possibilité de réduire SOE et ROE qu’améliore considérablement son état. Cependant, comme dans les cas précédents, une telle procédure coûte cher beaucoup, et son effet ne se garde pas pour longtemps.

L’irradiation Radioactive du tissu lymphoïde

Déjà le nom lui-même de la procédure dit sur, autant nuisible elle est pour l’organisme. Cependant son efficacité est assez haute, et l’effet reçu peut se garder à la longueur de 1-2 ans.

ces méthodes de la thérapeutique revmatoidnogo de l’arthrite sont appliquées extrêmement rarement et seulement dans les cas extrêmes.

Pour retirer les symptômes désagréables dans ce cas on applique telles méthodes :

L’Introduction des moyens hormonaux à l’intérieur de l’articulation

Après une telle procédure l’état total du patient s’améliore vite : baisse l’intensité de l’inflammation, et la douleur part parfois entièrement. Mais on ne peut pas utiliser une telle méthode du traitement souvent. Il est appliqué seulement dans le cas où l’état chez le malade tout à fait mauvais, et tabletirovannye les préparations n’aident pas déjà. Dans les cas spécialement lourds il est permis de faire la procédure des fois dans 10 jours. En outre les spécialistes ne conseillent pas de faire catégoriquement plus de huit piqûres à la même articulation, puisque cela provoque la destruction de ses tissus.

Ces rayons exercent une bonne influence médicale sur l’organisme du malade indépendamment du fait, à quel stade de l’activité se trouve revmatoidnyj l’arthrite. C’est-à-dire on peut utiliser ce moyen de la lutte avec la pathologie même dans le cas où elle se trouve dans la phase de l’aggravation. On irradie les coudes du patient qu’aide à améliorer la circulation du sang dans les tissus. Et en outre l’effet de la thérapeutique laser est régulièrement bon indépendamment du fait, il est combiné avec quelques préparations ou non. Il est important de se rappeler qu’ à d’abord après l’application d’une telle méthode du traitement le malade sent l’aggravation de l’état de santé, ainsi que le renforcement de l’intensité de la douleur. Cependant un tel effet est temporaire. Le résultat de la thérapeutique laser se garde à la longueur de quelques mois. La cure fait de plus 15-20 procédures. Inefficace la thérapeutique laser est seulement aux derniers stades du développement de la maladie. Naturellement, elle a certaines contre-indications : L’hémorragie, l’infarctus, la cirrhose du foie, l’aggravation de l’hypertension artérielle, la tuberculose, les pathologies vénériennes, les maladies du sang, ainsi que la présence des tumeurs.

Le Traitement avec le froid depuis longtemps est utilisé avec succès pour la lutte avec de diverses maladies, y compris revmatoidnym par l’arthrite. L’appliquer on peut non seulement pendant l’extinction de la maladie, mais aussi même pendant son aggravation. De plus l’état des malades s’améliore considérablement dans la plupart des cas. Naturellement, l’acquisition d’un tel effet demande non une procédure, et la thérapeutique de longue durée. La cryothérapie peut être de deux aspects : sec (l’influence par l’air froid sec) et liquide (à l’aide de l’azote liquide). La deuxième variante prévoit le traitement de l’articulation frappée par le courant de l’azote liquide produit sous la pression. De plus l’azote s’évapore tout de suite, cependant les tissus ont le temps profondément de se refroidir. Grâce à cela on peut obtenir la réduction de l’intensité du procès inflammatoire, la douleur. Il faut d’habitude pas moins 8-12 procédures. On ne peut pas utiliser la cryothérapie liquide au syndrome de Rejno, après l’hémorragie ou l’infarctus, ainsi qu’ à fortement les arythmies. Quant à la variante sèche du traitement, alors à kriosaounou la personne se place entièrement. C’est pourquoi l’influence favorable le froid donne sur tout l’organisme.

Les onguents Médicamentaires et la crème

Appliqué pour la thérapeutique revmatoidnogo de l’arthrite les ressources locales dans la composition contiennent NPVS. Le plus populaire parmi eux sont : «Indometatsin», «Boutadion», «le Fastoum-gel», «Dolgit», «Vol’taren-emoul’gel'». Naturellement, appliquer les onguents il est nécessaire dans l’ensemble avec les comprimés et d’autres moyens de la thérapeutique, dans le cas contraire leur efficacité sera petite.

On peut appliquer Certains d’eux seulement en l’absence de l’aggravation ou le procès inflammatoire, par exemple — le massage. Si chez le malade il y a une température élevée, l’utiliser on ne peut pas. En présence du procès infectieux on peut utiliser l’antibiotique, bien qu’à revmatoidnom l’arthrite il ne soit pas toujours effectif aussi. Certes, passer la cure par les procédures physiothérapeutiques il faut au sanatorium.

On applique tels aspects fizioletcheniya :

  • la Diathermie.
  • l’irradiation Infrarouge.
  • la Radiothérapie.
  • les applications De paraffine.
  • de Divers aspects des salles de bain. Par exemple, serovodorodnye améliorent krovotok, les régénérescences du cartilage contribuent, stimulent le métabolisme. Le rôle principal est joué ici par l’hydrogène. Les bains de radon sont les plus effectifs dans la lutte avec revmatoidnym par l’arthrite. Ils peuvent être faibles, fort ou moyen. Après la cessation de la procédure l’effet positif se garde encore quelques heures. Les salles de bain salines améliorent l’action central, ainsi que le système nerveux périphérique. En outre se renforce l’affluence du sang vers les domaines frappés. Les salles de bain jodobromnye sont nécessaires à ces patients, qui au fond revmatoidnogo de l’arthrite avaient des problèmes avec le fonctionnement du système endocrine.
  • l’Ozokérite.
  • les Boues curatives. Ils aussi viennent à bout bien des manifestations revmatoidnogo de l’arthrite, ils cependant sont fixés dans chaque cas concret strictement individuellement. Le fait est qu’ils chargent fortement le système cordial, ainsi que les poumons.
  • l’Électrophorèse avec l’utilisation des préparations médicamentaires. Cette procédure contribue à l’amélioration de l’efficacité des médicaments, ainsi qu’arrête la destruction des articulations, restaure leur fonctionnement.
  • la Balnéothérapie. Elle contribue à l’amélioration de la circulation du sang, augmente la possibilité de l’alimentation des articulations, augmente leur réceptivité à l’influence des préparations médicinales.
  • Giroudoterapiya. La sangsue est un organisme unique vivant, qui est appliqué depuis longtemps pour le traitement de plusieurs maladies. Son salive contient une grande quantité giroudina, les analgésiques et anestetikov. À cela, à la thérapeutique revmatoidnogo de l’arthrite à l’aide des sangsues l’effet peut arriver beaucoup plus vite, qu’après l’accueil de certaines préparations effectives médicamentaires. En outre à l’aide de ce moyen du traitement il y a une possibilité de réduire dozirovkou des médicaments.
  • Magnitoterapiya. Aide à se délivrer des oedèmes, ainsi que stimule les procès de la restitution du tissu cartilagineux.
  • l’Ultrason. Contribue à l’intensification des procès de change dans l’organisme, retire le procès inflammatoire, élimine les oedèmes, ainsi qu’accélère les procès de la restitution des tissus.
  • OUVTCH. Donne la possibilité de retirer le syndrome douloureux, les oedèmes, ainsi que prévient l’apparition des radicaux libres.

Le Régime à revmatoidnom l’arthrite est très important aussi. Le fait est que certains produits peuvent intensifier l’inconfort et même provoquer la douleur. Par exemple, indésirable pour le patient sont : les agrumes, le porc gras, le maïs, le blé, le lait et les produits laitiers.

Cependant manger à la personne on peut le poisson et les fruits de mer, perepelinye et les oeufs de poule, les légumes, les fruits, gretchkou et perlovkou. Préparer la nourriture mieux dans le four, faire cuire à la vapeur ou étouffer. Il faut manger par de petites portions, mais souvent. Pour une nuit charger l’estomac il n’est pas recommandé. Ne se trouve pas se nourrir des conserves, ainsi que les produits fumés.

Pour améliorer le fonctionnement des articulations et en supplément podpitat’ eux, il est nécessaire de manger ces plats, dans la composition duquel il y a une gélatine : kholodtsy, les kissels, l’aspic.

Dans la plupart des cas telles recettes sont assez effectives, de plus ils provoquent rarement les effets secondaires. Cependant les utiliser comme la base de la thérapeutique on ne peut pas. C’est-à-dire avant le traitement il faut consulter avec le médecin. Cependant utiles sont telles recettes :

  • les Pommes de terre à la combinaison avec le kéfir. Pour la préparation du moyen il est nécessaire de concasser la pomme de terre du moyen montant sur la râpe, et ensuite la bouillie reçue inonder du verre du kéfir. Le schéma de l’accueil du moyen est tel : il faut accepter chaque jour les premiers de 10 jours, ensuite le traitement à la longueur du même temps est produit dans un jour, et ensuite – dans 2 jours. Après le cours de la thérapeutique il faut faire le jour libre. Naturellement, le résultat rapide comme un éclair à l’utilisation de cette méthode non traditionnelle du traitement ne se trouve pas attendre. À arriver effet dans quelques mois, si, certes, le patient est obstiné. Les pommes de terre sont capables de réduire les oedèmes et le syndrome douloureux, ainsi qu’améliorer le fonctionnement des articulations.
  • les Fleurs de la renoncule. Pour la préparation il est nécessaire de frotter la poignée des matières premières dans le mortier, dans elle il n’y aura pas jus. Ensuite, il faut exposer la masse reçue sur la gaze et fixer cette compresse sur l’articulation malade. La durée de son utilisation – 2 heures. Si la procédure est accomplie sans erreurs, après les jours après l’application de la compresse sur la peau il y avoir apparaître des bulles et la rougeur.
  • le Miel, la vodka et le jus du gros radis. Donc, le moyen se prépare comme il suit : du demi-verre d’eau de vie, mélanger soigneusement avec 2 verres svejevyjatogo du jus du gros radis noir et 2/3 verres du miel. Il faut frotter de ce moyen les places frappées trois fois par jour. Au lieu du miel on peut utiliser propolis.

Les moyens Nationaux pour le traitement de la maladie sont recommandés dans vidéo donné :

Il est naturel, l’homéopathie est non la panacée, et entièrement délivrer de la maladie du caractère systémique elle non dans l’état. Cependant son utilisation commune dans la thérapeutique combinée est capablement essentielle de faciliter la vie à la personne.

Le Diagnostic de la pathologie présentée est embarrassé par ce que l’arthrite est la maladie systémique. Cependant se manifester elle peut même chez les enfants. Ici le traitement a les particularités. Par exemple, pendant la grossesse de la femme le médecin est engagé à fixer telles préparations, qui ne lui nuiront pas encore plus. Par exemple, dans ce cas le spécialiste peut prescrire les préparations antipaludéennes.

Quant à «Metotreksata», le suppriment chez les femmes ou les hommes encore jusqu’au moment de la conception. Si pour la thérapeutique on appliquait «Leflonoumid», l’organisme demande le nettoyage soigneux. Après cela il faut faire quelques analyses du sang, qui doivent montrer la réduction du niveau metabolitov. Parfois le médecin peut fixer de petites doses prednizolona. Cependant il est supprimé dans le troisième trimestre de la grossesse.

Pendant l’affouragement de poitrine dans le schéma du traitement on incorpore beaucoup de restrictions. Par exemple, la femme ne peut pas utiliser :

  • les Cytostatiques, puisqu’ils oppriment l’immunité.
  • les Sels de l’or, en effet, ils provoquent les réactions sérieuses allergiques.
  • les préparations Hormonales. Ces moyens sont capables considérablement de réduire la quantité de lait de nourrice.
  • Antiagreganty, qui améliorent de l’alimentation des articulations, mais réduisent la viscosité du sang.

Quant au traitement revmatoidnogo de l’arthrite chez les enfants, il est passé dans l’hôpital, puis dans la polyclinique, ainsi que les sanatoriums, où on produira l’observation constante de dispensaire. La thérapeutique décide telles tâches : augmente la résistance de l’organisme vers la maladie, normalise l’état total, élimine n’importe quels foyers infectieux, lutte avec les procès locaux inflammatoires dans les articulations, améliore le fonctionnement du squelette.

Dans de différents pays les principes de la thérapeutique sont divers :

  1. En Allemagne le traitement des patients est produit dans les institutions spécialement créées médicales, où les médecins peuvent assurer une haute productivité de la thérapeutique, même si la maladie est très lancée et se trouve aux derniers stades du développement. Pour le traitement on applique la thérapeutique systémique médicamentaire insérant les nouveaux groupes des préparations, les analgésiques, les moyens antiphlogistiques. Ainsi que dans ce pays revmatoidnyj l’arthrite se soigne à l’aide des injections intraarticulaires, la gymnastique médicale, ainsi que l’ergothérapie et limfodrenaja.
  2. En Israël on produit aussi le traitement complexe par les médicaments biologiques insensibilisant et antiphlogistiques. En outre on fait participer les méthodes analeptiques du traitement, ainsi que la physiothérapie. Si on observe le développement très complexe revmatoidnogo de l’arthrite, probablement intervention rapide, à qui change partiellement ou entièrement l’articulation détruite.
  3. En Chine, excepté les préparations médicamentaires on utilise les méthodes de l’acuponcture et l’acupuncture.

Quoi que là était, cependant il est très difficile de se passer de préparations médicamentaires en cas de cette maladie.

Donc, pendant le traitement la maladie peut provoquer les réactions suivantes marginales :

  • l’éruption Cutanée. Est le plus souvent un lupus systémique ou sous-cutané revmatoidnye les baluchons. L’inflammation des vaisseaux sanguins provoque souvent l’apparition des ulcères dans les tissus.
  • les Pathologies des oeil : l’inflammation episklery, l’inflammation du globe oculaire.
  • les Problèmes avec les récipients et le coeur. La plupart des préparations, qui sont appliqués pour la thérapeutique revmatoidnogo de l’arthrite, amènent à l’affaiblissement des tissus cordiaux et les muscles. En conséquence de cela se développe ekssoudativnyj la péricardite.

Dans tous les cas revmatoidnyj l’arthrite est une maladie très complexe systémique, en l’absence du traitement de laquelle l’étendue de la vie de la personne diminue considérablement. C’est pourquoi refuser la thérapeutique médicamentaire ne se trouve pas.

Une jeune personne raconte de l’histoire de la guérison de revmatoidnogo de l’arthrite dans vidéo donné :

les Méthodes du traitement revmatoidnogo de l’arthrite : la thérapeutique de base, les moyens antiphlogistiques des différents groupes, les méthodes de l’influence physique et mécanique sur le système réfractaire, le traitement local, le traitement physiothérapeutique, le régime.

* comme le moyen Principal du traitement revmatoidnogo de l’arthrite sont considérés soi-disant les préparations de base . C’est pourquoi notamment par les préparations de base nous commencerons notre conversation sur les méthodes du traitement de l’arthrite.

Il Croit que les préparations de base influencent la raison de la maladie, sa «base». On applique ces moyens avec la mire sur le futur, dans le compte sur leur capacité à interrompre le développement de la maladie. Mais il faut avoir en vue qu’à la différence des moyens antiphlogistiques et les hormones, les préparations de base ne donnent pas l’effet positif momentané, c’est-à-dire ils n’éliminent pas les symptômes de la maladie dans les premiers jours et les semaines de leur application. En général, les préparations de base sont capables d’agir pas plus tôt, que dans un mois, — et dans cela leur manque essentiel.

En outre pratiquement aucune préparation de base n’est pas capable de donner le résultat garanti à cent pour cent. C’est-à-dire pritormajivajut le développement de l’arthrite et avec le temps plusieurs des préparations de base, mais autant exprimé il y aura cette amélioration donnent l’amélioration, ne pourra pas d’avance prédire aucun, même le plus expérimenté revmatolog. C’est pourquoi la sélection juste de la thérapeutique de base dépend en plusieurs cas non seulement de l’expérience du médecin, mais aussi de son intuition. Néanmoins les dignités caractéristiques et les manques sont près de n’importe quelle préparation de base, et nous en causerons maintenant.

À présent à titre de la thérapeutique de base utilisent le plus souvent les préparations de cinq groupes : les sels de l’or, les médicaments antipaludéens, la préparation antimicrobienne soul’fasalazin, D-penitsillamin et les cytostatiques .

Les Préparations de l’or ( aouranofin et aourotiomalat, lui krizanol, miokrizin, taouredon etc.) utilisent pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite déjà plus de 75 ans. Pour la première fois les ont appliqué à cette fin le 1929 éloigné

Jusqu’à récemment les préparations de l’or étaient les plus populaires chez revmatologov le groupe des préparations de base pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite. Mais ces derniers temps, avec l’apparition d’un tel médicament, comme metotreksat, les ont défini au groupe des préparations «d’une deuxième série» et ont commencé à utiliser un peu moins souvent — pour l’essentiel puisque metotreksat plus confortablement dans l’application, est transféré mieux par les malades et provoque moins souvent les réactions marginales. Cependant par ce malade, à qui ne s’est pas approché metotreksat, on peut tout à fait fixer les préparations de l’or — certes, en l’absence des contre-indications évidentes.

Il est remarqué que les préparations de l’or aident mieux ces patients, près de qui la maladie a commencé récemment, c’est-à-dire ils sont utiles aux stades initiaux revmatoidnogo de l’arthrite. Il croit de plus qu’est particulièrement bon les préparations de l’or aident ces malades, près de qui la maladie progresse vite, s’enregistrent les douleurs rudes dans les articulations et la gêne de plusieurs heures de matin, tôt sont apparus revmatoidnye les baluchons, particulièrement si de plus le patient est favorisé mal les préparations non stéroïdes antiphlogistiques.

En outre les préparations de l’or recommandent de fixer à ceux-là, qui avait tôt des érosions osseuses (sur rentgene) et s’enregistrent de hauts paramètres de la Fédération de Russie — revmatoidnogo du facteur dans le sang. C’est-à-dire les préparations de l’or aident pour l’essentiel à seropozitivnom revmatoidnom l’arthrite , et bien pire — à seronegativnom, quand dans le sang ne trouvent pas l’augmentation revmatoidnogo du facteur.

À seropozitivnom revmatoidnom l’arthrite la destination de longue durée des préparations de l’or est capablement essentielle de freiner la progression des symptômes de la maladie et la destruction du cartilage articulaire, ralentir la formation osseux kist et les érosions (ouzour), ainsi qu’améliore assez souvent la minéralisation des os. Chez les malades unitaires observaient même la cicatrisation des érosions osseuses (ouzour) à l’intérieur des noyaux frappés des pinceaux des mains et les pieds.

En outre les préparations de l’or aident bien à une série de complications sérieuses revmatoidnogo de l’arthrite — le syndrome de Felti et un soi-disant syndrome sec (le syndrome de Chegrena), bien que dans le dernier cas les préparations de l’or traitent seulement les manifestations articulaires de la maladie, et non le syndrome proprement sec. L’or est aussi montré à juvenil’nom revmatoidnom l’arthrite, c’est-à-dire à la variante d’enfant classique seropozitivnogo revmatoidnogo de l’arthrite.

Est près des préparations de l’or et d’autres avantages supplémentaires. À la différence de metotreksata et d’autres immunodépresseurs on peut les utiliser aux infections accompagnant chroniques, et aux maladies oncologiques (y compris transféré au passé). En outre s’est révélé que les préparations de l’or possèdent antibactérien et antigribkovym l’action, ainsi que sont capables de réprimer du stimulant de l’ulcère de l’estomac et la gastrite — la bactérie Helicobacter pylori.

En tout les préparations de l’or apportent l’allégement essentiel environ 70-80 % des malades. On peut voir les premiers changements positifs déjà dans 2-3 mois après le début du traitement, et il faut attendre le meilleur résultat après environ six mois-un an du début aouroterapii (l’absence complète de l’effet médical des préparations de l’or après 4-5 mois de la thérapeutique témoigne de l’inutilité de leur application ultérieure).

Il Croit que le plus grand effet médical d’aouroterapii est atteint après la réception par le patient de la dose des médicaments au total contenant un gramme (1000 mg) l’or pur. Dans d’anciennes années le traitement cessaient, ayant atteint cet équivalent. Cependant chez certains malades après quelque temps il y avait de nouveau une aggravation de la maladie, et la destination réitérée des préparations de l’or n’apportait pas déjà l’allégement. Hélas, effectif un cours du traitement «d’or» arrive seulement. Sa répétition après l’interruption apporte rarement le profit au malade. C’est pourquoi de nos jours l’accueil primaire «les médicaments d’or» continuent vaguement longtemps, est littéral les années, — si, certes, le patient n’aura pas de réactions marginales à l’or et il n’y aura pas quelques complications liées à l’accueil de ces médicaments.

Les Effets secondaires des préparations de l’or. Malheureusement, plus que près d’un tiers de patients on peut observer les complications au cours du traitement avec les préparations de l’or. Et en outre qu’est extraordinaire, à la fois après l’apparition des réactions marginales et les complications, chez les patients apparaît assez souvent l’amélioration ferme de l’état des articulations, qui, en général, se garde même après la suppression de la préparation. Et voici les complications passent le plus souvent bientôt après la cessation de l’accueil zolotosoderjachtchikh des médicaments.

La complication la plus fréquente aouroterapii la dermatite «d’or» en forme de l’éruption des taches roses et les bulles menues roses souvent accompagnées par la démangeaison, et l’augmentation dans les analyses du sang du niveau des éosinophiles arrive. Une telle dermatite passe d’habitude dans quelques jours après la suppression du traitement avec les préparations de l’or (particulièrement à la destination simultanée des préparations antiallergiques), mais dans les cas rares dure les mois.

À l’apparition de la dermatite d’or il faut prendre en considération que ses manifestations se renforcent particulièrement sous l’effet des rayons solaires. Parfois la peau acquiert la nuance brunâtre; peuvent apparaître très rarement les ajournements à la peau des particules de l’or — avec l’apparition des taches de la couleur bleuâtre. Chez les malades séparés de la manifestation de la dermatite d’or presque neotlitchimy de l’eczéma, le lichen rose et le lichen plat que conduit aux erreurs dans le diagnostic de ces états. Et est tout à fait rare, dans les cas négligés, si les préparations de l’or n’étaient pas supprimées à temps (à l’apparition de l’éruption), chez les malades apparaissaient les terrains omertvleniya les peaux.

En dehors de la dermatite d’or, chez les patients acceptant les préparations de l’or, il y avoir se passer dans nombre de cas une inflammation muqueux de la bouche, les vagins ou les conjonctives des oeil. Peuvent apparaître yazvotchki dans la bouche, s’enflammer la gorge ou l’intestin. Dans certains cas au fond du traitement avec les préparations de l’or se développaient l’hépatite non infectieuses et la jaunisse, qui passaient vite après la suppression de la préparation et la destination prednizolona.

Une des complications les plus lourdes marginales aouroterapii est la défaite des reins avec le développement soi-disant «d’or» nefropatii, qui aux conditions défavorables peut amener vers «paralizatsii» de l’activité des reins. La plupart revmatologov croient qu’à l’évitement nefropatii il est nécessaire de supprimer les préparations de l’or (au moins provisoirement), si le patient dans les analyses de l’urine a plus d’une fois des erythrocytes et l’albumine (ou ses traces).

Les faits marginaux Énumérés font savoir souvent sur eux-mêmes déjà aux premiers mois du traitement. C’est pourquoi pour ne pas manquer de soi-disantes complications «d’or», le patient doit régulièrement examiner les épidermes à propos de l’apparition des éruptions extraordinaires à lui. Et les médecins observant le patient, doivent au moins une fois par mois le diriger sur les analyses du sang et l’urine, et périodiquement observer l’état de sa bouche muqueuse. À l’apparition yazvotchek ou les éruptions dans la bouche, à l’apparition de l’éruption cutanée, à l’apparition répétée dans l’analyse de l’urine de l’albumine ou les erythrocytes, à la réduction dans les analyses du sang de la quantité de globulins, les leucocytes, nejtrofilov, les erythrocytes et la réduction rude de l’hémoglobine, ainsi qu’aux premiers signes des autres complications il faut cesser le traitement avec les préparations de l’or.

Malgré certains faibles (les développements très lents de l’effet médical, les faits marginaux fréquents), les liaisons de l’or trouvée premier agissant longtemps antirevmatoidnymi les préparations, restent jusqu’à présent uns des meilleur, et à l’avis de certains auteurs — les meilleurs moyens de base médicinaux pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite.

Les préparations Cytostatiques, ou de soi-disants immunodépresseurs ( metotreksat, arava, remikejd, azatioprin, tsiklofosfan, khlorboutin, la ciclosporine , et les autres), étaient empruntées revmatologami aux oncologues. À l’avis de la plupart moderne revmatologov les cytostatiques — le meilleur groupe des préparations de base pour le traitement non seulement revmatoidnogo, mais aussi psoriatitcheskogo de l’arthrite.

Dans l’oncologie ces préparations sont appliquées pour le blocage de la segmentation des cellules, y compris cancéreux. Et en outre aux malades oncologiques de la cytostatique sont fixés dans les doses immenses qu’amène à une grande quantité de complications. En raison de cela les médecins, et les malades beaucoup nastorojenno se rapportent à l’application tsitostatikov, en craignant les effets secondaires lourds.

Cependant quand il s’agit de l’application de ces préparations dans le traitement de l’arthrite, le danger est exagéré évidemment, en effet, à artrologii les cytostatiques sont utilisées à considérablement de plus petites doses, que dans l’oncologie. Les doses tsitostatikov au traitement des arthrites environ à 5-20 une fois sont plus petites que les doses utilisées au traitement des tumeurs! Telles petites quantités d’immunodépresseurs provoquent rarement l’action marginale, et voici l’effet thérapeutique arrive le plus souvent par le considérable. L’utilisation tsitostatikov aide, au minimum, 70-80 % des malades, et en outre apportent le plus grand profit du médicament à souffrant de la forme progressant vite lourde revmatoidnogo de l’arthrite.

Les Faits marginaux sont possibles près de 15-20 % des patients et il arrive rarement par les lourds. C’est le plus souvent allergique de l’éruption, la sensation «des fourmis» sur la peau, la désorganisation de la chaise et les violations modérées de l’urination. Toutes ces manifestations disparaissent d’habitude à la fois après la suppression des préparations. D’autres effets secondaires, que l’on peut apprendre de l’annotation vers les préparations, arrivent à l’accueil «des doses antiarthritiques» tsitostatikov rarement.

Néanmoins, pour éviter les complications, il est nécessaire de contrôler l’état du malade acceptant les immunodépresseurs. Une fois par mois il faut étudier l’urine, et l’essentiel — une fois dans deux semaines faire l’analyse du sang, pris du doigt pour à temps remarquer l’oppression possible de l’hématopoïèse. Une fois dans trois mois il est nécessaire de contrôler «les paramètres de foie» dans le sang pris de la veine. Si tout va bien et le patient transfère facilement la thérapeutique cytostatique, on peut attendre l’amélioration évidente de l’état de santé déjà dans 2-4 semaines après le début du traitement.

À présent revmatologi utilisent le plus souvent pour le traitement revmatoidnogo de l’arthrite de 3 préparations cytostatiques :

Metotreksat — peut-être, le meilleur des meilleures préparations de base pour le traitement revmatoidnogo et psoriatitcheskogo des arthrites. Aujourd’hui il est considéré comme «la préparation du choix» à ces maladies. Pour le traitement de base revmatoidnogo de l’arthrite metotreksat acceptent seulement 1 fois (selon 10 mg) par semaine. Choisissent pour la première fois le jour concret, pour ainsi dire, lundi, et depuis ce temps-là à la longueur de toute la cure metotreksat acceptent seulement tous les lundis. L’effet thérapeutique se manifeste d’habitude dans 5-6 semaines du début de l’accueil metotreksata et atteint du maximum d’habitude pour environ six mois-un an.

L’Attention! Au jour de l’accueil metotreksata il est désirable de se passer de l’utilisation des préparations non stéroïdes antiphlogistiques. À tous les autres jours on peut utiliser les préparations antiphlogistiques courageusement.

Arava, ou leflounomid , — une assez nouvelle préparation perspective de base. Il Croit qu’en efficacité et perenosimosti arava ne cède pas metotreksatou et soul’fasalazinou. Bien que selon mes observations, elle soit transférée quand même un peu plus mal metotreksata.

En tout arava il est recommandé aux malades, près de qui l’arthrite passe très activement, et celui qui transfère mal metotreksat. Et encore aravou parfois fixent à ces patients, qui metotreksat aide faiblement — puisqu’il arrive ainsi que parfois arava aide les malades, pour qui metotreksat s’est trouvé inefficace (et vice versa, il arrive souvent ainsi que metotreksat le patient aide bien, et arava — est absent). L’effet thérapeutique se manifeste d’habitude dans 4-6 semaines du début de l’accueil aravy et peut s’accroître pendant 4-6 mois.

Remikejd , lui infliksimab , une nouvelle préparation rapide et assez effective de base. L’appliquent dans les cas où d’autres préparations de base, en particulier metotreksat, ne donnent pas l’effet nécessaire. Et encore remikejd appliquent dans les cas où il est nécessaire de réduire la dose accepté kortikosteroidnykh des hormones, ou à une très haute activité de l’arthrite. Malheureusement, remikejd se trouve très cher. Néanmoins, malgré un haut coût, l’application remikejda prend tout doucement les chiffres d’affaires — en vertu de ce que remikejd agit plus vite préparations plusieurs autres de base.

Cependant appliquer remikejd il faut avec une grande prudence. Très souvent il est transféré par les malades plus difficilement, qu’arava ou metotreksat, et donne plus souvent les effets secondaires.
avant le traitement remikejdom il est nécessaire de révéler et proletchit’ toutes les infections se trouvant au patient, y compris caché, et proletchit’ tous les abcès. En effet, si cela ne pas faire, l’application remikejda peut provoquer l’aggravation la plus forte des procès non finis le traitement infectieux jusqu’au développement de la septicémie. En outre pendant le traitement remikejdom il est recommandé d’appliquer les préparations antiallergiques pour prévenir les réactions possibles allergiques (eux il arrive très souvent). Encore pendant le traitement il est nécessaire d’utiliser les méthodes sûres de la contraception pour ne pas admettre l’apparition de la grossesse — remikejd est catégoriquement contre-indiqué aux femmes enceintes, ainsi que les mères nourrissantes (pendant la thérapeutique suit s’abstenir de la lactation). L’alimentation de poitrine est permise pas plus tôt que dans 6 mois après la fin du traitement remikejdom!

D’Autres préparations cytostatiques, tels qu’azatioprin (imouran), khlorboutin, tsiklofosfan (endoksan) et la ciclosporine (imousporin, konsoupren, sandimmoun, ekoral), à revmatoidnom l’arthrite sont appliquées rarement, puisqu’ils sont transférés par les patients beaucoup plus difficilement, que metotreksat, arava et remikejd et beaucoup donnent plus souvent de divers effets secondaires. À cause du «poids» des préparations énumérées, à cause de leur mauvais perenosimosti et une haute fréquence des effets secondaires, ces médicaments appliquent seulement dans les cas extrêmes, à l’inefficacité des autres préparations de base.

Les préparations Antipaludéennes delagil (lui khlorokhin, rezokhin, khingamin) et plakvenil (lui gidroksikhlorokhin, gidrokhlorin) étaient utilisées depuis longtemps infektsionistami pour le traitement de la fièvre rémittente (fièvre paludéenne). Cependant à XX s. leur ont fait l’attention et revmatologi. Ils ont remarqué qu’à l’application très de longue durée delagil et plakvenil sont capables d’influencer l’activité revmatoidnogo du procès, en diminuant graduellement l’inflammation dans les articulations.

Malheureusement, s’est révélé avec le temps que ces préparations agissent très lentement : l’effet médical se développe seulement après environ six mois-un an de l’accueil continu du médicament. L’efficacité delagila et plakvenila s’est trouvée aussi peu élevée. C’est les plus faible de toutes les préparations modernes de base. Leur seule dignité — bon perenosimost’ et une petite quantité d’effets secondaires.

Bien que l’efficacité de ces préparations soit pas trop grande et ils agissent lentement, nous sommes obligés de les utiliser et jusqu’à présent, puisque nous sentons le déficit relatif antirevmatoidnykh des moyens. En effet, parfois apparaissent les situations, quand d’autres moyens de base sont sans succès essayés et supprimés à cause de l’inefficacité ou l’action exprimée marginale. Alors il faut utiliser que faible, mais quand même possédant spécifique antiartritnym par l’action delagil et plakvenil.

Eh bien, et, en outre il est nécessaire de dire sur la force de l’inertie, qui incite revmatologov et de nos jours à recommander souvent protivomalyarijnye les préparations. Probablement, fonctionne vieillissant et appris par coeur des années trente en arrière la règle, prescrivant fixer malade revmatoidnym par l’arthrite autrefois delagil ou plakvenil, ensuite — l’or ou D-penitsillamin, et vraiment comme l’imminence — les hormones. La conception est évidemment vieillie, et plus tôt était contestable. De mon point de vue, à passant activement revmatoidnom l’arthrite attendre, agira delagil ou plakvenil (et c’est le délai de six à douze mois), n’ayant pas essayé appliquer de plus fortes préparations de base, simplement criminellement.

Quand on sait que les sels de l’or ou metotreksat agiront déjà dans un mois-autre, il est absurde de condamner pour ne pas dire plus, le patient sur de longues souffrances dans l’espoir de l’action médicale protivomalyarijnykh des moyens. Néanmoins certains revmatologi se guident jusqu’ici par les manuels obsolètes, et fixent en premier lieu aux malades delagil ou plakvenil.

À l’opinion de la plupart des leaders moderne revmatologov, il faut commencer la thérapeutique de base par les moyens antipaludéens seulement alors, quand revmatoidnyj l’arthrite passe très mollement, et il n’y a pas de nécessité de plus forts médicaments possédant la meilleure action médicale, mais capable de provoquer de nombreux effets secondaires. En effet, à la différence d’eux les préparations antipaludéennes sont pratiquement inoffensives. Seulement dans les cas rares à l’application de longue durée delagil ou plakvenil peuvent provoquer le développement des réactions marginales.

Soul’fasalazin et salazopiridazin — les préparations antimicrobiennes avec succès appliquées dans la thérapeutique de base revmatoidnogo de l’arthrite. En force de l’action médicale soul’fanilamidy tout à fait cèdent un peu aux préparations de l’or et metotreksatou, sont tout à fait comparables selon l’efficacité avec D-penitsillaminom, et surpassent évidemment selon la force de l’action telles préparations, comme delagil et plakvenil.

Un Principal avantage soul’fanilamidov devant les autres préparations de base est leur bon perenosimost’ — soul’fasalazin et salazopiridazin ne donnent presque pas les complications même à une longue application. À l’accueil de longue durée les effets secondaires se développent seulement près de 10-20 % des malades, et ces effets secondaires n’arrivent jamais pratiquement par les lourds.

Diminue les dignités soul’fanilamidnykh des préparations seulement le développement lent de leur effet médical. Une certaine amélioration de l’état au traitement soul’fanilamidami s’enregistre d’habitude seulement après trois mois de la thérapeutique, et «le pic de la forme» est atteint après 6-12 mois du début du traitement.

D-penitsillamin (lui kouprenil, trolovol, metalkaptaza, distamin, l’amine d’art) est fixée d’habitude dans les cas où la thérapeutique par les préparations de l’or et metotreksatom n’apporte pas au malade de l’allégement, ou quand il faut supprimer ces préparations à cause des réactions marginales. Cependant D-penitsillamin, selon l’efficacité cédant il y a peu de préparations de l’or et metotreksatou, est la préparation assez toxique, qui provoque considérablement plus souvent les complications — à l’application D-penitsillamina les réactions marginales apparaissent à 30-40 % des cas, et en outre plus souvent ils arrivent à seropozitivnom revmatoidnom l’arthrite, qu’à seronegativnom (environ 50 % dans le premier cas contre 25-30 % à deuxième). Notamment à cause des effets secondaires lourds je tâche de fixer D-penitsillamin aux patients beaucoup et très rarement, seulement en cas de l’urgence.

Vous pouvez demander : si D-penitsillamin la préparation tellement «lourde», pourquoi les médecins le continuent à copier encore ? Le fait est que parfois les autres moyens de base se trouvent inefficaces, ou il faut les supprimer à cause des effets secondaires, et chez revmatologa il ne reste pas simplement du choix. On ne peut pas laisser le patient sans aide, quand dans l’arsenal du médecin il y a une forte préparation — que même le risque de l’apparition des effets secondaires soit assez haut. Finalement, à l’apparition des premiers signes des complications provoquées par l’accueil D-penitsillamina, on peut supprimer cette préparation et assez vite éliminer les phénomènes désagréables. En outre les cas, quand notamment D-penitsillamin doit être fixé en premier lieu, par exemple, si l’arthrite a donné revmatoidnye les complications sur les poumons ou le coeur arrivent. Et encore il aide bien à une telle complication revmatoidnogo de l’arthrite, comme l’amylose.

En cas de bon perenosimosti de la préparation et en l’absence des contre-indications, le traitement D-penitsillaminom continuent jusqu’à 3-5 ans. On peut faire ensuite l’interruption pour les 1-2 et de nouveau continuer le traitement D-penitsillaminom encore pendant 3-4 ans. Le bien, à la différence des préparations de l’or, ce médicament ne perd pas l’efficacité et après l’interruption dans le traitement. Bien qu’il faut avoir en vue que près de 10 % malade, acceptant longtemps D-penitsillamin et les états qui ont senti l’amélioration, peut puis apparaître l’aggravation de la maladie — il y a un soi-disant phénomène de «l’inefficacité secondaire».

Donc, il y a 5 groupes des préparations de base pour la lutte avec revmatoidnym par l’arthrite. Ils ont les dignités, et, malheureusement, les manques, que nous avons examiné tout à l’heure. La question la plus fréquente, que donnent les patients au sujet de la thérapeutique de base et qui est examiné assez souvent par les malades dans Internet, concerne la nocivité potentielle des préparations de base. Ainsi, un «des spécialistes» amateurs, évidemment ne comprenant pas le problème, avec l’indignation a déclaré sur un des Forums Internet : «que pour les médicaments tel sont fixés par les médecins, s’ils ont tant d’effets secondaires — un traitent, l’autre mutilent ?»

Voici vraiment en effet, jusqu’à quoi est grand le désir de certains gens peu éloignés de voir dans tout presque le complot des médecins. Mais peut eux sont droits, et nous ne devons pas fixer en effet au patient d’aucuns médicaments en général, et les préparations de base en particulier ? Qu’à lui-même soit malade et est tourmenté ?

Si rejeter les inventions oiseuses des critiques peu éloignés, les faits ont l’air ainsi : selon de nombreuses observations des savants et les médecins (et selon mes observations aussi), plus tard au malade fixent la thérapeutique de base, pour celui-ci il est plus mauvais — la maladie passe beaucoup plus difficilement, avec de nombreuses complications, et s’achève plus souvent par l’issue fatale. Et vice versa, si les préparations de base sont fixées au patient à temps, aux premiers mois de la maladie, nous réussissons souvent à obtenir l’amélioration essentielle de l’état de santé du malade, et parfois il se trouve même et du tout à interrompre le développement de la maladie.

Bien que, absolument, la sélection de la thérapeutique de base — l’affaire sérieux. Et nous sommes engagés à prendre en considération la possibilité du développement des effets secondaires. C’est pourquoi le médecin traitant doit constamment tenir, comme on dit, «la main sur le pouls» et régulièrement contrôler l’état du patient. Il est encore désirable que le patient soit au maximum informé de celui-là, quelles complications peut provoquer le médicament pris, et communiquait au médecin sur n’importe quelles réactions alarmant. Notamment avec le but de vous donner le maximum de l’information sur les médicaments acceptés et leurs réactions possibles marginales moi écrivait ce chapitre.

Mais quand même : quelle préparation de base préférer dans chaque cas concret ? Voici traitant peut répondre à cette question seulement votre revmatolog. Seulement il connaît (en tout cas, doit connaître), quand quel moyen de base il faut appliquer pour n’importe quel patient. Bien que le manque des moyens de base tout juste dans celui-là comprenne qu’aux médecins il arrive difficilement avec la probabilité à cent pour cent deviner, si donnera le médicament l’effet nécessaire thérapeutique. On peut recevoir la réponse à cette question seulement dans un mois-autre du début de l’application de la préparation. Et si la préparation n’agit pas, il faut le changer et de nouveau le couple de mois attendre le résultat.

Ainsi, sur la sélection de la thérapeutique de base part parfois de 4 à 6 mois. Le délai, absolument, extraordinairement long pour la personne étant malade, mais il faut se résigner — un autre choix chez nous est absent. Mais nous pouvons tenter d’améliorer l’état du patient sur celui-ci «le délai de l’attente» avec l’aide des méthodes de l’influence physique et mécanique sur le système réfractaire, avec l’aide des moyens antiphlogistiques, et avec l’aide de l’influence locale sur les articulations. Sur eux la conversation ira plus loin.

1. Les préparations non stéroïdes antiphlogistiques (NPVP).

Comme le moyen des premiers soins aux douleurs articulaires est utilisé le plus souvent par les préparations «classiques» non stéroïdes antiphlogistiques — diklofenak, ibouprofen, ketoprofen, piroksikam, indometatsin, boutadion etc. les préparations non Stéroïdes antiphlogistiques à revmatoidnom l’arthrite réduisent effectivement l’inflammation dans les articulations et diminuent les sensations douloureuses.

Sans doute, ces préparations sont capables beaucoup de faciliter la vie du malade, mais guérir revmatoidnyj l’arthrite avec l’aide des préparations non stéroïdes antiphlogistiques il est impossible. Les appliquent non pour guérir l’arthrite, et pour la réduction temporaire de l’inflammation et la douleur dans l’articulation. C’est-à-dire ils ne peuvent pas arrêter le développement de la maladie, et sont appliqués exceptionnellement simptomatitcheski. Et dès que le patient les cesse d’accepter, la maladie revient graduellement.

Néanmoins, puisque à la personne étant malade revmatoidnym de l’arthrite, il est très difficile de se passer de préparations non stéroïdes antiphlogistiques, et accepter NPVP à l’arthrite il faut longtemps, nous parlerons comment il vaut mieux les utiliser.

Commencer le traitement il faut des préparations les moins toxiques. C’est-à-dire de ceux qui s’absorbent vite et sont déduits facilement de l’organisme. À telles préparations se rapportent diklofenak, ibouprofen, ketoprofen et leurs dérivées, ainsi que la préparation sélective antiphlogistique movalis. Indometatsin, piroksikam, ketorolak et leurs analogues sont déduits de l’organisme plus longtemps, sont considérés comme les préparations plus «lourdes», c’est pourquoi tâchent de les fixer moins souvent, pour l’essentiel à ces patients, qui ont moins de risque du développement des effets secondaires du côté des reins, le système cardio-vasculaire et l’estomac. En outre en prenant en considération que chez les gens âgés indometatsin peut provoquer le développement des violations psychiques, le fixent, en général, seulement aux patients du jeune ou moyen âge.

Le Deuxième critère du choix — l’efficacité de la préparation. L’effet d’habitude médical de l’application des moyens non stéroïdes antiphlogistiques se développe vite, pendant les premiers de trois — sept jours du traitement. Si pour ce temps de l’amélioration de l’accueil de la préparation utilisée antiphlogistique n’est pas arrivé, il faut l’échanger contre l’autre.

De plus il croit comme une des préparations les plus effectives antiphlogistiques diklofenak. À vrai dire, plusieurs patients, et les médecins, l’annotation trop détaillée vers la préparation effarouche. Particulièrement cette sa partie, où on énumère ponctuellement les complications toutes possibles et les effets secondaires vers le médicament. La plupart des gens qui ont lu l’annotation pensent que chez eux apparaîtront absolument toutes les complications énumérées. Cependant, diklofenak n’est pas du tout plus nuisible que l’aspirine, que plusieurs boivent sans hésiter. Simplement l’annotation vers diklofenakou est écrite plus honnêtement et plus en détail. Et les effets secondaires énumérés apparaissent rien moins que chez tous les gens, même les années acceptant diklofenak ou ses analogues.

Les préparations Sélectives antiphlogistiques — la préparation movalis — étaient élaborées avec le but de réduire la quantité d’effets secondaires à l’accueil de longue durée du médicament. À revmatoidnom l’arthrite movalis est effectif pratiquement aussi, comme d’autres préparations non stéroïdes antiphlogistiques, l’inflammation et la douleur bien élimine, mais a le minimum des contre-indications et provoque beaucoup moins souvent les réactions marginales, particulièrement du côté du canal alimentaire. On peut le boire longtemps, les cours de quelques semaines à quelques mois et même les années (il est naturel, seulement sous le contrôle du médecin).

Movalis est confortable dans l’application — un comprimé de la préparation ou la bougie assez pour tout un jour, c’est-à-dire il faut l’accepter une fois aux jours : le matin ou pour une nuit. Et pour les cas les plus piquants on élabore in’ektsionnaya la forme movalisa pour les introductions intramusculaires.

Dans ces situations, quand il nous est nécessaire vite de couper la crise des douleurs intenses dans les articulations, on peut appliquer pendant les premiers de 5-7 jours movalis à in’ektsionnoj à la forme, et puis passer sur l’accueil des comprimés analogues, qui par la suite le malade il sera nécessaire d’accepter longtemps.

Pour l’exercement de l’aide rapide par souffrant revmatoidnym par l’arthrite plusieurs médecins, particulièrement étranger, en dehors des préparations non stéroïdes antiphlogistiques, fixent sans hésiter antiphlogistique kortikosteroidnye les hormones : prednizolon (lui medopred), triamtsinolol (lui kenalog, pol’kortolon, triamsinolol, kenakort), deksametazon, metilprednizolon (lui metipred, medrol, le dépôt-medrol), betametazon (lui diprospan, flosteron, tseleston).

Parmi nos médecins existe deux polyarno d’un différent regard sur l’utilisation hormonal kortikosteroidnykh des préparations. Uns médecins saluent absolument leur utilisation dans les buts médicaux, et les autres rejettent entièrement et ignorent. Finalement les patients, tâchant d’être au courant des souffles de «la mode médicale», se trouvent dans l’embarras complet : telles hormones sont utiles à l’arthrite ou sont nuisibles, on les peut utiliser ou non ? Que, est raisonné ensemble.

D’une part, l’application de telles hormones contribue presque toujours à l’amélioration évidente de l’état du patient. Diminue à la fois la douleur dans les articulations, disparaît la gêne de matin, disparaissent ou diminuent la faiblesse et oznoby. Naturellement, un tel résultat rapide provoque chez n’importe quel patient le sentiment de la reconnaissance pour le médecin. Et dans les conditions de la médecine payante cette reconnaissance se reconforte souvent financièrement — pour un tel allégement le patient est prêt à payer l’argent, et en outre considérable, — qu’est une principale motivation de la médecine occidentale et moderne payante.

Malheureusement, les patients acceptant kortikosteroidnye les hormones, souvent nevdomek qu’ils reçoivent assez de coup formidable par tous les systèmes de l’organisme. En effet, kortikosteroidy — les hormones du stress. Et le patient accepte telles hormones, il lui est bon. Mais coûte eux supprimer ou réduire la dose, la maladie attaquera par personne exactement avec la force doublée ou triplée.

Vous demandez : peut être, alors se trouve ne pas supprimer les hormones, et les continuer à accepter est constant ? Non, cela non la sortie. Ce qu’avec le temps kortikosteroidy cesse aussi bien de retirer la douleur, comme au début de leur application, c’est les demi-malheurs. Il est plus mauvais que «s’accumulent» graduellement les effets secondaires de leur utilisation.

Tels effets secondaires il y a beaucoup de — kortikosteroidy contribuent au développement simptomokompleksa à Itsenko-Kouchinga, à qui il y a un retard du sodium et l’eau de l’organisme avec l’apparition possible des oedèmes et l’augmentation de la pression artérielle. En outre telles hormones augmentent le niveau du sucre dans le sang jusqu’au développement du diabète sucré, contribuent à l’augmentation du poids du corps, réduisent l’immunité, provoquent chez certains patients l’apparition de l’ulcère de l’estomac et le duodénum, augmentent le risque de la formation des thrombus. À l’accueil de longue durée kortikosteroidov il y avoir se passer l’apparition des anguilles, la personne lunée, des violations du cycle menstruel, le développement gemorragitcheskogo de la pancréatite. Chez certains patients se développent les réactions du côté du système nerveux : il y a une insomnie, l’euphorie, l’excitation (dans certains cas même avec le développement des psychoses), la crampe comme l’épilepsie. En plus à l’application de longue durée médicinal kortikosteroidy répriment la production par l’organisme des hormones naturelles.

Finalement tôt ou tard il arrive le moment, quand à cause des effets secondaires le patient est obligé de refuser l’accueil kortikosteroidnykh des hormones. Mais faire cela pas si simple. L’organisme ne peut pas se passer déjà d’entrée kortikosteroidov du dehors, et la réduction rapide de leur dose amène à l’aggravation rude de l’état de santé et l’aggravation des douleurs articulaires. C’est pourquoi diminuer les doses des hormones consommées il faut graduellement, selon quelques milligramme par semaine. Et leur suppression définitive s’éloigne pour quelques mois. Mais même à une telle dégression de la dose des hormones le procès passe rarement sans douleur pour l’organisme.

De sorte que, avant de fixer au patient l’hormonothérapie, le médecin doit trois fois peser, de quoi sera plus d’un tel traitement — le dommage ou le profit. De mon point de vue, il faut fixer les hormones seulement à une haute activité de l’arthrite, à «zachkalivanii» dans les analyses des paramètres inflammatoires (par exemple, l’augmentation SOE, ou ROE, 40 mm/heure est plus haute, à une forte augmentation des niveaux de l’albumine S-réactive, seromoukoida et d’autres paramètres), particulièrement si l’inflammation ne s’égare pas par les préparations non stéroïdes antiphlogistiques, et est accompagné par les douleurs les plus fortes et la faiblesse du malade.

Et, certes, les hormones il faut fixer absolument au développement de la série de soi-disantes complications systémiques de l’arthrite — le syndrome de Felti, le syndrome de Stilla, rhumatismal polimialgii etc. C’est-à-dire, d’une part, le médecin n’a pas droit de fixer les hormones à tout de suite, mais aussi ne doit pas refuser leur application dans les cas où ils sont nécessaires en effet. En effet, dans certaines situations l’application des hormones peut, sans exagération, sauver au patient la vie. C’est pourquoi aborder une question sur leur application il faut extrêmement raisonnablement, et, naturellement, il est nécessaire de prendre en considération encore et la présence des contre-indications vers le traitement hormonal.

1. Le drainage du conduit de poitrine lymphatique.

Pendant cette procédure du conduit de poitrine lymphatique dans l’appareil de drainage prennent la lymphe. La lymphe reçue placent à la machine centrifuge, et avec l’aide de la machine centrifuge séparent de la lymphe le dépôt cellulaire. Puis la partie liquide de la lymphe raffinée dans le drainage rendent au conduit lymphatique. Il y a ainsi une libération et le nettoyage de la lymphe selon les produits de l’inflammation et la désagrégation des carreaux, et des éléments de l’activité vitale des microorganismes nuisibles. L’effet médical arrive dans 1-2 semaines après le fonctionnement de longue durée du drainage. Cependant dans quelques semaines après l’éloignement du drainage il y a très souvent des récidives de la maladie, et c’est pourquoi le drainage du conduit de poitrine lymphatique pour le traitement de l’arthrite appliquent maintenant assez rarement.

Par temps limfotsitoforeza du sang circulant avec l’aide de la machine centrifuge éloignent lentement 2 aspects des carreaux sanguins — les lymphocytes et monotsity. Pour 1 mines on réussit à nettoyer 50-75 ml du sang, de plus en 4 heures de la procédure s’éloigne près de 11-13х1010 des lymphocytes. Baisse finalement «la réactivité» du sang et diminue le degré de l’inflammation. La méthode donnée est plus facile drenirovaniya que le conduit de poitrine lymphatique, elle est transférée plus facilement par les malades. Mais pour elle on demande l’équipement coûteux, c’est pourquoi le prix de la procédure est haut. En outre limfotsitoforez donne aussi l’effet positif très de courte durée et superficiel (les seulement quelques semaines). C’est pourquoi la méthode n’a pas reçu la large expansion, et est utilisé rarement.

Par temps plazmoforeza éloignent mécaniquement de grands volumes du plasma du sang contenant revmatoidnyj le facteur, les ensembles réfractaires, les médiateurs de l’inflammation et d’autres additions pathologiques. Simultanément dans le lit sanguin du patient on incorpore le plasma de donneur ou al’boulin. Pour recevoir l’effet à valeur requise thérapeutique, pour une séance se prolongeant plus de 5 heures, éloignent une grande quantité de plasma : près de 40 ml les plasmas sur chaque kg de la masse du corps du malade. À la cure fixent 15-20 procédures pendant 6 semaines.

À la suite de la procédure il y a une réduction considérable de la quantité immounogloboulinov, SOE ou ROE, et d’autres éléments de l’inflammation; il y a une amélioration évidente de l’état du patient. Grâce à une telle action de la procédure, plazmoforez on peut utiliser avec le succès comme à titre de la thérapeutique auxiliaire vers l’application des préparations de base, et «en régime de l’attente», la thérapeutique de base n’a pas encore eu le temps d’agir. Cependant à la tenue de la procédure l’apparition de certaines complications est possible. Il y avoir se passer un retard du liquide de l’organisme, il y avoir apparaître des oedèmes, baisser les quantités de potassium et l’hémoglobine dans le sang.

Le Deuxième moins plazmoforeza — un assez haut coût de la procédure. En prenant en considération que sur la cure il faut au patient pas moins 15 procédures, une telle thérapeutique demande assez souvent de très grandes consommations matières. Et, de nouveau, l’effet de la procédure est pas trop ferme — sans traitement accompagnant l’organisme du malade dans quelques mois revient à «l’état initial». C’est pourquoi, dans l’idéal, plazmoforez doit être fixé au patient seulement au nombre de la thérapeutique complexe, en liaison des préparations de base.

La Méthode consiste en irradiation successive du tissu lymphoïde (les ganglions lymphatiques, la rate, vilotchkovaya la glande) les doses jusqu’à 150-220 est content. Pour la première fois la méthode ont appliqué en 1980 Après la tenue de la cure (jusqu’à 4000 est content sur le cours) malade revmatoidnym par l’arthrite marquent l’amélioration évidente de l’état que permet dans nombre de cas de réduire la quantité accepté kortikosteroidnykh des hormones et les préparations non stéroïdes antiphlogistiques, et dans certains cas même les supprimer du tout. La période de l’amélioration après la procédure dure de 1 à 2 ans. Mais dans nombre de cas en train du traitement ou après l’irradiation chez les malades s’enregistrent certaines complications : la nausée, la faiblesse, la réduction dans le sang de la quantité de leucocytes, parfois d’autres faits marginaux.

1. L’introduction intraarticulaire kortikosteroidnykh des hormones.

Le plus souvent dans l’articulation aux arthrites incorporent les préparations kortikosteroidnykh des hormones : kenalog, diprospan, l’hydrocortisone, flosteron, tseleston, metipred, le dépôt-medrol. Kortikosteroidy sont bons à ce qu’ils répriment vite et effectivement la douleur et l’inflammation à l’oedème et pripoukhanii de l’articulation. Notamment la rapidité, de quel on atteint l’effet médical, — la raison de ce que kortikosteroidnye les injections ont gagné la popularité spéciale parmi les médecins.

L’Introduction kortikosteroidnykh des hormones à l’articulation aide au malade à éprouver la période de l’inflammation spécialement piquante des articulations séparées. Telles injections intraarticulaires peuvent beaucoup faciliter la vie au malade même dans les cas spécialement lourds revmatoidnogo de l’arthrite. Mais l’effet d’habitude médical de l’injection il suffit tout pour 3-4 semaines. Puis l’inflammation commence peu à peu à s’accroître de nouveau.

C’est-à-dire telles injections ne sont pas aucunement la panacée. D’autant plus que l’on ne peut pas les faire trop souvent — autrement les hormones commenceront à exercer l’influence négative sur tout l’organisme. C’est pourquoi les intervalles entre telles procédures doivent être pas moins 7-10 jours. Et à une articulation au total, même avec de grands intervalles, il est indésirable de faire plus de 5-8 piqûres hormonales. En effet, les introductions trop fréquentes des hormones provoquent la violation de la structure des liasses de l’articulation et les muscles l’entourant, en provoquant graduellement «le dégingandement» de l’articulation et destrouktsiju du cartilage.

Cette méthode donne à revmatoidnom l’arthrite l’effet mol antiphlogistique. Est appliqué lazeroterapiya et comme la méthode séparée du traitement revmatoidnogo de l’arthrite, et en liaison de la thérapeutique de base.

Il Y a deux moyens de l’influence par l’émission laser sur l’organisme du malade. Dans la phase piquante revmatoidnogo de l’arthrite par le laser irradient non les articulations du patient, et le domaine de la veine de coude — c’est-à-dire l’irradiation influence le sang circulant à l’intérieur de l’organisme. Il Croit qu’après l’irradiation du sang par le laser dans l’organisme il y a des divers progrès positifs : se normalise l’immunité, s’améliore la circulation sanguine des organismes et les tissus, diminue n’importe quelle inflammation et s’étranglent les foyers de l’infection.

Dans la phase chronique de la maladie (à la normalisation des analyses et les températures du corps) le laser influencent directement les articulations malade revmatoidnym par l’arthrite. Cela se fait à condition que chez le patient les analyses normales et la température du corps. L’amélioration après lazeroterapii s’enregistre près de 80 % des malades, bien qu’au début de la cure il y a une aggravation de courte durée de la maladie.

En tout les résultats les plus favorables s’enregistrent chez les patients avec la forme morose molle revmatoidnogo de l’arthrite. Aux formes lourdes de la maladie le laser est peu efficace. La cure comprend les 15-20 procédures passées dans un jour.

Les Contre-indications vers l’application du laser sont les maladies de tumeur, les maladies du sang, l’hyperfonction de la glande thyroïde, les maladies infectieuses, l’épuisement physique, les hémorragies, l’infarctus du myocarde, l’hémorragie, la tuberculose, la cirrhose du foie, la crise hypertonique.

La Cryothérapie est une des meilleures méthodes locales du traitement revmatoidnogo, psoriatitcheskogo et les arthrites réactives, ainsi que les maladies de Bekhterev. La cryothérapie avec le succès est appliquée à piquant, ainsi que dans la phase chronique revmatoidnogo de l’arthrite. Le traitement ce pratiquement inoffensif n’a presque pas les contre-indications, mais demande la régularité. L’amélioration après la cryothérapie s’enregistre plus que près de 80 % malade revmatoidnym par l’arthrite.

Il Y a deux méthodes principales de matériel de la cryothérapie : la cryothérapie sèche (l’influence par l’air de la température très basse, en particulier l’application kriosaoun), et «la cryothérapie liquide» — l’influence sur l’organisme par le courant de l’azote liquide.

À «la cryothérapie liquide» sur les articulations frappées ou le dos dirigent le courant de l’azote liquide sous la pression, l’azote s’évapore refroidit instantanément et vite la place de l’influence. À la suite d’une telle procédure on réussit à obtenir la réaction exprimée de retour du côté de l’organisme et les articulations frappées — diminue l’inflammation et l’oedème des articulations, s’améliore la circulation du sang et le métabolisme, baissent les sensations douloureuses. La cure insère des 8-12 procédures passées chaque jour ou dans un jour.

À l’influence juste la cryothérapie par l’azote liquide n’a presque pas les contre-indications et peut être utilisé même pour le traitement des malades âgés affaiblis. On ne peut pas l’appliquer seulement au syndrome de Rejno, certaines arythmies, et directement à la fois après l’infarctus ou l’hémorragie.

Pendant la cryothérapie sèche du patient déshabillé pour un temps très court placent au local spécial — kriosaounou, où on sert l’air très froid. La cryothérapie sèche exerce une plus petite influence locale sur les articulations séparées enflammées du patient, mais, de la cryothérapie également liquide, agit bien sur l’état total malade revmatoidnym sur l’arthrite — particulièrement dans le cas où chez le patient on enflammé à la fois un grand groupe des articulations. Cependant, à d’autres conditions égales, la cryothérapie sèche aux centres commerciaux médicaux se trouve, en général, est considérablement plus cher que la cryothérapie liquide, puisque demande l’équipement plus complexe et coûteux.

Les onguents Médicaux et les crèmes sont faits de la publicité souvent comme les moyens garantissant la guérison des maladies articulaires. Cependant à l’arthrite les onguents médicaux sont capables d’apporter au malade seulement un petit allégement. D’habitude à revmatoidnom l’arthrite utilisent les onguents à la base des substances non stéroïdes antiphlogistiques (indometatsinovaya, boutadionovaya, dolgit, le vol’taren-gel, le fastoum-gel etc.). Malheureusement, ils agissent non ainsi effectivement, comme on voudrait — en effet, la peau manque pas plus de 5-7 % de la substance agissant, et de cela est évident insuffisamment pour le développement de l’effet à valeur requise antiphlogistique. Par contre ces onguents ne provoquent jamais presque ces effets secondaires, qui arrivent de l’application intérieure des moyens non stéroïdes antiphlogistiques. C’est-à-dire ils sont pratiquement inoffensifs.

Le Massage et n’importe quelles procédures physiothérapeutiques, à l’exception de la cryothérapie et le laser, à revmatoidnom l’arthrite sont passé seulement alors, quand passe l’aggravation de l’arthrite, et les paramètres du sang viendront à la norme. En effet, fizioprotsedoury et le massage produisent l’action stimulant sur l’organisme, qui est utile aux arthroses, mais aux arthrites il est capable d’intensifier l’inflammation des articulations. C’est pourquoi la physiothérapie et le massage font exceptionnellement à la température normale du corps, les bonnes analyses du sang et en l’absence de la rubéfaction et l’oedème des articulations (la rubéfaction et l’oedème indiquent à l’accumulation dans l’articulation du liquide pathologique «inflammatoire»).

Je soulignerai Encore une fois : le massage et pratiquement n’importe quelles procédures physiothérapeutiques, à l’exception de la cryothérapie et le laser, sont absolument contre-indiqué à une moyenne et haute activité revmatoidnogo de l’arthrite, se prolonge l’inflammation considérable des articulations! Et seulement après la liquidation de l’aggravation on peut passer au massage mou et la physiothérapie pour obtenir l’amélioration de la circulation du sang des articulations malades, la réduction de leur déformation et l’augmentation de leur mobilité.

Appliquent À cette fin les irradiations infrarouges, la diathermie, OUVTCH, l’application de la paraffine, l’ozokérite et les boues curatives. Ces aspects de la physiothérapie contribuent musculaire relaksatsii et l’élimination kontraktoury des articulations, améliorent l’alimentation des articulations malades. Avec le succès est appliqué aussi fonoforez avec les préparations médicinales (par exemple, avec l’hydrocortisone). fonoforez produit sur les articulations du malade l’action molle antiphlogistique.

Un peu moins souvent à revmatoidnom l’arthrite on utilise la radiothérapie. La méthode consiste en influence sur les articulations frappées des petites doses des rayons de radiologie. De petites doses de l’irradiation produisent l’action exprimée insensibilisant et antiphlogistique et ne provoquent pas les complications sérieuses. Parfois la radiothérapie appliquent pour le renforcement de l’effet antiphlogistique des préparations de base, même à actif revmatoidnom l’arthrite.

Le Régime à revmatoidnom l’arthrite — une d’importantes composantes du traitement. Chez certains malades se manifeste la corrélation précise entre l’activité de l’inflammation et perenosimost’ju des produits définis de l’alimentation. L’aggravation de l’arthrite arrive à l’utilisation à la nourriture des produits, «allergiziroujuchtchikh» l’organisme, et leur suppression amène à l’amélioration de l’état. Le plus souvent, à l’avis d’une série de savants, l’aggravation du procès inflammatoire à revmatoidnom l’arthrite est favorisée l’utilisation à la nourriture du maïs, le blé, le porc, les agrumes, le gruau d’avoine, le seigle, le lait et les produits laitiers. Donc tous ces produits il est nécessaire selon la possibilité de limiter ou exclure de la ration malade revmatoidnym par l’arthrite. On recommande l’utilisation du poisson, l’huile de foie de morue et les autres moreprodouktov, ainsi que les légumes, les fruits, les oeufs de poule, les gruaux perlés et de sarrasin. L’alimentation doit être des 5-6 fois fractionnaires et fréquentes, par jour.

Préparer la nourriture il est désirable à la vapeur. Tâchez de réduire l’utilisation du sel de cuisine et est le moins possible la nourriture frite ou fumée. Certains savants recommandent aux patients étant malade revmatoidnym de l’arthrite, en général de passer sur le régime № 10 (voir le 1-er chapitre).

L’Article du docteur Evdokimenko © pour le livre «l’Arthrite», est publié en 2003.
est éditée à 2011г.
tous les droits sont protégés.

Rating
( No ratings yet )