L’arthrose de l’épine dorsale et les côtes le traitement

l’Arthrose est une maladie chronique progressant de l’articulation avec la destruction graduelle du cartilage, l’accroissement des changements pathologiques dans la capsule, sinovial’noj l’enveloppe, les os adhérant et les liasses. Se manifeste par les douleurs, la gêne de matin et la restriction de la mobilité. Avec le temps les symptômes s’aggravent, aux stades tardifs apparaissent les violations lourdes de la fonction du membre. Le diagnostic se présente en vertu de l’anamnèse, les données de la visite et les résultats de la radiographie. Le traitement d’habitude conservateur, insère LFK, les préparations antiphlogistiques, fizioletchenie, le blocus. À la destruction des surfaces articulaires est accompli endoprotezirovanie.

les informations Totales

L’Arthrose – la maladie chronique, à qui dans l’articulation à cause de la violation des procès de change se développent les changements progressant dégénérescents-dystrophiques. Est la pathologie la plus répandue articulaire, est diagnostiqué près de 6-7 % de la population. Avec l’âge la morbidité augmente rudement. La maladie se révèle près de 2 % des gens d’une manière plus juvénile 45 ans, près de 30 % – de 45 à 64 ans et près de 65-85 % – à l’âge de 65 ans et il est plus aîné. La plus grande signification clinique en vertu de l’influence négative sur le niveau de vie et la capacité de travail des patients est par les arthroses des grandes et moyennes articulations des membres.

les Raisons de l’arthrose

Dans nombre de cas la maladie apparaît sans raisons visibles, s’appelle idiopatitcheskoj ou primaire. Il y a aussi une arthrose secondaire – développé à la suite de quelque procès pathologique. Les raisons les plus répandues de l’arthrose secondaire :

  • les Traumas : les fractures, les endommagements des ménisques, les ruptures des liasses, les déboîtements.
  • les Dysplasies : le déboîtement inné de la cuisse, les anomalies innées de genou et golenostopnogo des articulations, les membres supérieurs.
  • la Faiblesse du tissu conjonctif : les maladies et les états, à qui on observe la mobilité augmentée des articulations et la faiblesse de l’appareil de ligament.
  • Aoutoimmounnye de la maladie : revmatoidnyj l’arthrite, le lupus systémique rouge.
  • l’inflammation Non spécifique et spécifique : l’arthrite piquante purulente, la tuberculose etc
  • les Violations du métabolisme et certaines pathologies endocrines.
  • les procès dégénérescents-dystrophiques : la maladie de Pertesa et d’autres épiphysites, coupant osteokhondrit.
  • les Maladies du système du sang : l’hémophilie accompagnée par les congestions fréquentes à l’articulation.

les Facteurs du risque

Au nombre des facteurs du risque du développement de l’arthrose se rapportent :

  • l’Âge avancé, la violation de la balance endocrine dans la postménopause chez les femmes.
  • le poids Superflu (à l’obésité à cause de la charge augmentée l’articulation transborde constamment, les surfaces articulaires «sont usées» prématurément).
  • la charge Excessive et les microtraumas se répétant conditionnés par les conditions de travail, l’organisation incorrecte des entraînements (particulièrement à la présence dans l’anamnèse des traumas de l’articulation), certaines maladies, ainsi que les conséquences des maladies et les traumas.
  • Intraarticulaire de l’intervention, particulièrement vysokotravmatitchnye les opérations avec l’éloignement de la grande quantité de tissus, à la suite de quoi les surfaces articulaires deviennent nekongrouentnymi, et la charge en augmente.
  • la prédisposition Héréditaire (la présence de l’arthrose chez les parents plus proches).
  • les violations Nejrodistrofitchesky dans les services cervicaux ou lombaires de l’épine dorsale (pletchelopatotchnyj pereartrit, le syndrome du muscle poyasnitchno-iliaque).

L’Arthrose – la maladie polyétiologique, dans la base de qui, en dehors de la dépendance des raisons concrètes de l’apparition, est la violation de la formation normale et la restitution des carreaux du tissu cartilagineux. Dans la norme le cartilage articulaire lisse, élastique. Cela permet aux surfaces articulaires sans difficultés d’avancer l’un par rapport à l’autre.

À l’arthrose le cartilage devient rugueux, les surfaces articulaires commencent à «s’accrocher» l’ami à l’ami aux mouvements. Du cartilage se séparent de petits morceaux, qui se trouvent dans la cavité l’articulation et se déplacent librement dans le liquide articulaire, en traumatisant sinovial’nouju l’enveloppe. Dans les zones superficielles du cartilage apparaissent les foyers menus obyzvestvleniya. Dans les couches profondes il y a des terrains de l’ossification.

Dans la zone centrale se forment kisty, communiquant avec la cavité de l’articulation, autour de qui à cause de la pression du liquide intraarticulaire on forme aussi les zones de l’ossification. À cause de la constante travmatizatsii la capsule et sinovial’naya l’enveloppe de l’articulation à l’arthrose s’épaississent. Sur sinovial’noj à l’enveloppe il y a des poils, dans la capsule se forment les foyers de la régénération fibreuse.

Avec le temps surfaces adhérant de l’os sont déformées, à leurs bords il y a des saillies osseuses. À cause de la charge augmentée dans les liasses et les muscles apparaissent les foyers de la régénération fibreuse. Augmente la probabilité de l’endommagement de l’appareil svyazotchno-musculaire. À la destruction considérable du cartilage du mouvement se limitent rudement, la formation des ankyloses est possible.

la Classification

En tenant compte de la localisation dans la traumatologie et l’orthopédie distinguent les arthroses huméral, de coude, loutchezapyastnogo, golenostopnogo et d’autres articulations. En fonction du poids de la défaite mettent en relief trois stades de la pathologie :

  • le Premier stade – les changements exprimés morphologiques manquent, on viole la composition sinovial’noj les liquides. Le liquide approvisionne plus mal le tissu cartilagineux en substances nutritives, la stabilité du cartilage aux charges ordinaires baisse. À cause de la surcharge des surfaces articulaires apparaît l’inflammation, il y a des douleurs.
  • le Deuxième stade – le cartilage articulaire commence à tomber en ruines, il y a des accroissements régionaux osseux au bord du terrain articulaire. Les douleurs deviennent les constantes habituelles, le procès inflammatoire cela s’apaise, s’aggrave. S’enregistre une violation faible ou modérée de la fonction okolosoustavnykh des muscles.
  • le Troisième stade – le cartilage articulaire istontchen, est les foyers vastes de la destruction. S’enregistre la déformation considérable du terrain articulaire avec le changement de l’axe du membre. Les liasses deviennent inconsistantes et se raccourcissent, se développe la mobilité pathologique de l’articulation en liaison de la restriction du volume naturel des mouvements.

les Symptômes de l’arthrose

La Maladie se développe petit à petit, graduellement. Dans certains cas par le premier symptôme il y a un craquement aux mouvements, plus souvent exprimé à gonartroze et l’arthrose de l’articulation humérale. Plusieurs malade de l’arthrose marquent le sentiment de l’inconfort dans l’articulation et passager tougopodvijnost’ aux premiers mouvements après la période du repos. Mais le symptôme le plus constant de l’arthrose est la douleur.

les Douleurs à l’arthrose

Au départ les patients sont dérangés par de faibles douleurs de courte durée sans localisation précise, renforçant à la charge physique. Avec le temps les sensations douloureuses deviennent de plus en plus exprimées, apparaît la restriction considérable des mouvements. À cause de la charge augmentée l’articulation commence à être malade du côté opposé. Les signes les plus vifs sont :

  • la douleur De départ . Apparaît pendant les premiers mouvements après l’état du repos et passe à la préservation de l’activité motrice. Est conditionnée par le détritus – la pellicule des ingrédients du tissu détruit cartilagineux, qui s’affaisse sur les surfaces articulaires. Aux mouvements le détritus se déplace du cartilage aux volvulus des sacs articulaires, c’est pourquoi les douleurs disparaissent.
  • le Lien avec la charge physique . À la charge de longue durée (la marche, la course, le stationnement) les douleurs se renforcent, et dans le repos cessent. C’est lié à la réduction de la capacité du cartilage assurer l’amortissement aux mouvements.
  • le Lien avec le temps . Les douleurs se renforcent sous l’effet des facteurs défavorables de temps : de l’humidité augmentée, la température basse et une haute pression atmosphérique.
  • les douleurs De nuit . La raison est la stagnation veineuse, ainsi que l’augmentation de la pression intraosseuse du sang.
  • les Blocus de l’articulation . Sont accompagnés par les douleurs soudaines rudes. Par la raison du blocus il y a une atteinte à la souris articulaire – le morceau du cartilage ou l’os, l’articulation étant librement à la cavité.

Les Périodes des aggravations alternent avec les rémissions. Les aggravations de l’arthrose apparaissent souvent au fond de la charge augmentée, dans cette phase se révèlent sinovity, accompagné par une autre douleur – la constante geignant, gonflant, ne dépendant pas des mouvements. À cause des douleurs du muscle du membre reflektorno spazmiroujutsya que provoque la restriction de la mobilité.

d’Autres symptômes de l’arthrose

Dans la mesure de la progression de la maladie s’enregistre le renforcement déjà les manifestations existant et l’apparition des nouveaux symptômes conditionnés par la destruction graduelle de l’articulation :

  • le Craquement devient avec le temps de plus en plus constant.
  • Dans le repos il y a des crampes musculaires, les sensations désagréables dans les muscles et l’articulation.
  • À cause de la déformation s’accroissant et le syndrome exprimé douloureux se développe le boitement.
  • À koksartroze au stade tardif le malade ne peut pas être assis à cause de la restriction sgibaniya les cuisses.

les changements Extérieurs

À la visite aux stades précoces les changements visuels ne se révèlent pas. L’articulation de la forme normale, est possible l’oedème insignifiant. À la palpation on définit la maladiveté non rude ou modérée. Les mouvements pratiquement définitivement. À ultérieur la déformation devient de plus en plus considérable, à la palpation se révèle la maladiveté exprimée, de plus le patient, en général, marque nettement les points les plus douloureux.

Selon le bord de la fente articulaire on définit les épaississements. Les mouvements sont limités, il y a une instabilité dans l’articulation. Peut se révéler la courbure de l’axe du membre. Au développement réactif sinovita l’articulation est augmentée dans le volume, a l’aspect sphérique, les tissus mous ont l’air «vyboukhajuchtchimi», pal’patorno on définit la fluctuation (zyblenie).

les Complications

Aux stades tardifs de l’arthrose la déformation devient encore plus exprimée, l’articulation se contourne, sont formés kontraktoury, conditionné par les changements grossiers des os et les structures entourant. Le support est embarrassé, au déplacement le patient avec l’arthrose doit utiliser la canne ou les béquilles. Se limite la capacité de travail, est possible invalidizatsiya.

le Diagnostic

Le Diagnostic se présente par le médecin-orthopédiste en vertu des signes caractéristiques cliniques et rentgenologitcheskoj les tableaux de l’arthrose. À gonartroze on passe la radiographie de l’articulation fémoro-tibiale, à koksartroze on accomplit les photos de l’articulation pelvienne etc le tableau Rentgenologitchesky de l’arthrose se forme des signes des changements dystrophiques dans le domaine des cartilages articulaires et l’os adhérant.

La fente Articulaire est rétrécie, le terrain osseux est déformé et ouplochtchena, se révèlent kistovidnye les formations, soubkhondral’nyj l’ostéosclérose et osteofity. Il y a Dans certains cas des signes de l’instabilité de l’articulation : la courbure de l’axe du membre, podvyvikhi. L’éclat des manifestations cliniques ne corrèle pas toujours avec vyrajennost’ju rentgenologitcheskikh les signes de la maladie, cependant les régularités définies existent quand même.

En tenant compte de rentgenologitcheskikh des signes les spécialistes dans le domaine de la traumatologie et l’orthopédie mettent en relief les stades suivants de l’arthrose (la classification Kellgren-Lawrence) :

  • 1 stade (l’arthrose douteuse) – le soupçon sur le rétrécissement de la fente articulaire, osteofity manquent ou se trouvent en petite quantité.
  • 2 stade (l’arthrose molle) – le soupçon sur le rétrécissement de la fente articulaire, sont définis nettement osteofity.
  • 3 stade (l’arthrose modérée) – le rétrécissement évident de la fente articulaire, est nettement exprimé osteofity, les déformations osseuses sont possibles.
  • 4 stade (l’arthrose lourde) – le rétrécissement exprimé de la fente articulaire, grand osteofity, les déformations vivement exprimées osseuses et l’ostéosclérose.

Parfois les images radiologiques il y a pas assez de pour l’estimation exacte de l’état de l’articulation. Pour l’étude des structures osseuses accomplissent KT, pour la visualisation des tissus mous – MRT. Au soupçon à la présence de la maladie chronique qui ont provoqué l’arthrose secondaire fixent la consultation des spécialistes correspondants : de l’endocrinologue, l’hématologue etc En cas de nécessité differentsirovki de l’arthrose avec les maladies rhumatismales du patient dirigent sur la consultation vers revmatologou.

le Traitement de l’arthrose

Le but Principal du traitement des patients avec l’arthrose est la prévention de la destruction ultérieure du cartilage et la préservation de la fonction de l’articulation. La thérapeutique de longue durée, complexe, comprend local, ainsi que les actions totales. Se réalise d’habitude dans les conditions ambulatoires. Pendant l’aggravation, particulièrement – aux stades tardifs et au développement obstiné retsidiviroujuchtchego sinovita l’hospitalisation est possible.

le traitement non Médicamentaire

Une des tâches les plus importantes du médecin-orthopédiste au traitement malade de l’arthrose est l’optimisation de la charge sur l’articulation. Il est nécessaire d’exclure la marche de longue durée, les mouvements se répétant clichés, un long séjour sur les pieds, la présence longue dans la pose fixée et le transport des poids. Le rôle immense dans la minimisation de la charge sur les surfaces articulaires est joué par la réduction de la masse du corps à l’obésité.

Pendant la rémission du patient dirigent sur la gymnastique médicale. L’ensemble des exercices dépend du stade de l’arthrose. Dans les stades initiaux on permet la navigation et le cyclisme, à l’arthrose exprimée il faut accomplir l’ensemble spécialement élaboré des exercices de la position en étant ou en étant assis. Pendant l’aggravation de l’arthrose on fixe le régime semi-de lit. Aux stades tardifs on recommande la marche avec les béquilles ou la canne.

la thérapeutique Médicamentaire

Le traitement Médicamentaire se réalise dans la phase de l’aggravation de l’arthrose, s’approche furtivement par le spécialiste. L’autotraitement est inadmissible à cause des effets secondaires possibles (par exemple, l’influence négative des préparations non stéroïdes antiphlogistiques sur muqueux de l’estomac). La thérapeutique comprend :

  • NPVS . Aux patients fixent diklofenak, ibouprofen et leurs analogues, parfois – en liaison de sedativnymi par les préparations et miorelaksantami. La dose choisissent individuellement en tenant compte des contre-indications. À côté des médicaments pour l’ingestion appliquent les injections intramusculaires et les bougies rectales.
  • les moyens Hormonaux . À réactif sinovitakh on accomplit les ponctions des articulations avec l’introduction ultérieure gljukokortikosteroidov. La quantité d’introductions GKS ne doit pas excéder 4 fois au cours d’une année.
  • Khondroprotektory . Se rapportent aux médicaments pour l’application de longue durée. L’introduction des préparations à l’articulation se réalise selon le schéma défini. Pour l’application locale on utilise les onguents réchauffant et antiphlogistiques.

le traitement Physiothérapeutique

Pour koupirovaniya du syndrome douloureux, la réduction de l’inflammation, l’amélioration de la microcirculation et l’élimination des spasmes musculaires du patient avec l’arthrose dirigent sur la physiothérapie :

  • Dans la phase de l’aggravation . Fixent lazeroterapiju, magnitoterapiju et l’irradiation ultraviolette,
  • Dans la phase de la rémission . On montre l’électrophorèse avec dimeksidom, trimekainom ou la novocaïne, fonoforez avec l’hydrocortisone.

En outre utilisent les procédures thermiques, les salles de bain sulfureuses, de radon et maritimes. Pour le renforcement des muscles passent elektrostimoulyatsiju. Dans la phase de la rémission on peut appliquer aussi le massage ménageant.

le traitement Chirurgical

Les Opérations à l’arthrose sont passées aux stades tardifs de la maladie, au développement des complications lourdes limitant la capacité de travail du malade. Peuvent être radical ou palliatif :

  • Radical de l’intervention . À la destruction des surfaces articulaires avec la violation exprimée de la fonction on demande le remplacement de l’articulation artificiel implantatom. Est accompli Le plus souvent endoprotezirovanie de l’articulation pelvienne, permettant d’éviter lourd invalidizatsii les patients.
  • les méthodes Palliatives . Sont appliqués pour le déchargement de l’articulation. À koksartroze se réalise tchrezvertel’naya osteotomiya et fenestratsiya d’un large faisceau de la cuisse, à gonartroze – artrotomiya de l’articulation fémoro-tibiale avec l’éloignement des terrains invivables des surfaces articulaires en liaison d’osteotomiej et la correction de l’axe de la jambe.

L’Arthrose est la maladie chronique progressant lentement. De l’apparition des premiers symptômes à apparition des violations exprimées fonctionnelles passe d’habitude quelques décennies. Le rétablissement complet est impossible, cependant le début opportun du traitement, l’exécution des recommandations du médecin permet beaucoup de ralentir la progression de la maladie, garder l’activité et la capacité de travail.

la Prophylaxie

Les mesures Prophylactiques insèrent la prévention du traumatisme, la rédaction du régime examiné des entraînements pour les sportifs, la réduction du poids à l’obésité, la tenue maloinvazivnykh des opérations sur les articulations. Il est nécessaire en temps voulu de traiter les maladies endocrines, de change et rhumatismales, qui peuvent devenir la raison de l’arthrose. Aux gens avec la prédisposition héréditaire il faut respecter le régime de l’activité modérée physique, mais exclure la charge excédentaire sur les articulations.

Rating
( No ratings yet )