Comme vivre avec revmatoidnym par l’arthrite

Artrovex acheter

la Vie avec revmatoidnym par l’arthrite

se Réveille la nature du rêve profond,
les Feuillettes se préparent à voir le soleil.
la terre et le ciel est devenu plus mou chez nous,
nous, la vie ayant aspiré, nous souhaitons chanter.

Que comme des feuilles soit sur les arbres —
il y aura tant des joies avec toi.
qu’il est combien d’aux petits pétales sur les couleurs —
sera tant de la bonté séculier!

Qu’autant le ciel soit immense bleu clair,
est tellement immense que soit en étranglant tienne.
et l’ami bon marche qu’avec toi,
Et gentil je dirai au coeur «je t’aime»

Vis du printemps nastroen’em,
par la couleur Du printemps la joie que fleurit.
malgré rare nevezen’ya
du Printemps l’espoir que dans la douche vit.

on arrache la feuillette le dernier,
on retire du mur le calendrier.
attend vraiment il y a longtemps les félicitations
janvier se Trouvant après la porte.
dans les feux vifs carnavalesque
l’Heure l’arrive.
par le tintement des coupes cristallin
la fête Entre dans notre maison.
que vous visiteront de la chance,
Que vdokhnoven’e viendra,
que votre vie sera plus vive
Dans la nouvelle année commencée!

La Fête unit dans elle-même deux cultures – occidental et oriental, et les enfants se réjouissent du prétexte superflu de recevoir le jouet longtemps attendu ou le livret. Les Enfants-catholiques attendent les cadeaux un peu plus tôt — le 6 décembre.

Nikolay Tchoudotvorets – un des plus respecté sacré dans le christianisme. L’appellent aussi comme Nikolay Ougodnikom. Les enfants modernes trouvent qu’il apporte les cadeaux et les met sous le coussin, s’il est bon de se conduire. C’est pourquoi dans la nuit de 18 pour le 19 décembre ils tâchent de ne pas s’endormir pour voir Sacré Nikolay Tchoudotvortsa.

Est plus détaillé

Comme lutter avec revmatoidnym par l’arthrite

Bonjour les chers lecteurs du portail Inva-Life.ru. Revmatoidnyj l’arthrite — la variété classique des maladies rhumatismales. La combinaison des manifestations totales de l’allergie avec la défaite des divers organismes et les systèmes de l’organisme est caractéristique pour celui-ci, et aussi considérablement changements exprimés locaux d’articulations.

Traiter revmatoidnyj l’arthrite assez longtemps et difficilement . Le choix des méthodes du traitement dépend en premier lieu de l’intensité de la réaction allergique de l’organisme, des particularités de la manifestation locale de la maladie, de l’état total de l’organisme du malade, ainsi que des conditions de sa vie et le travail.

au traitement de cette maladie on applique largement les immunodépresseurs — les médicaments réprimant et éliminant l’allergie aux frais de la capacité à détruire les lymphocytes changés par la maladie, et aussi, les moyens antiphlogistiques et les préparations augmentant le tonus total de l’organisme et affermissant son système réfractaire. On n’exclut pas aussi la possibilité de l’intervention chirurgicale à revmatoidnom l’arthrite.

L’Éloignement aux stades précoces de la maladie sinovial’noj les enveloppes de l’articulation, dans qui en grande quantité il y a des lymphocytes changés, aide à éliminer la source de l’allergie, c’est-à-dire un principal foyer de l’inflammation. En plusieurs cas cela amène à la cessation complète du procès douloureux et dans d’autres articulations. Beaucoup d’attention est donnée aussi aux méthodes du traitement chirurgical de l’ossification de l’épine dorsale, sa fixation dans la position juste.

De station thermale le traitement revmatoidnogo de l’arthrite . Passé dans les sanatoriums spéciaux, peut être très productif, particulièrement aux stades précoces de la maladie, à l’activité peu élevée du procès. L’ensemble des procédures spécifiques physiothérapeutiques contribue au changement de la réactivité immunologique de l’organisme, en améliorant alors les procès de change dans les articulations, en intensifiant l’alimentation des tissus entourant les articulations et en diminuant l’intensité du procès inflammatoire.

Est plus détaillé

Comme vivre avec l’arthrite

L’Arthrite – la maladie non nouveau. Si prendre en compte les données reçues par les savants aux fouilles, et à l’époque préhistorique quelques dinosaures, à qui n’avaient pas beaucoup grandes électrobouillottes vivaient. Et les débris humains témoignent de ce que non tout alors étaient sains.

De l’arthrite écrivait Gippokrat. Socrat disait que l’arthrite était la maladie la plus répandue à cette époque en Grèce. Eh bien, et dans les années de la grandeur de Rome selon tout l’empire étaient ponastroeny les bains pour le traitement des citoyens souffrant des douleurs dans les articulations. L’empereur Diokletian même a libéré du paiement de ces impôts, qui cette maladie a frappé le plus fortement.

Quant au traitement de l’arthrite, alors nous sommes allés en avant loin. Si vous êtes tombés malade de l’arthrite par temps Julia César, votre médecin vous conduirait sans faute sur la plage maritime et a demandé d’arriver sur quelque poisson torpille. Qu’est étonnant, mais aussi vers XVIII siècle peu qu’a changé. À cette époque-là pour l’allégement de la douleur dans les articulations le médecin ferait à vous seulement une petite saignée.

Aujourd’hui, malgré le fait que le médicament contre l’arthrite ne soit pas trouvé jusqu’ici, les médecins disposent de l’arsenal beaucoup plus grand des moyens, capable de faciliter la vie des malades. Et bien que les symptômes et le traitement dépendent de la forme de l’arthrite, il y a quelques règles simples utiles, qui aident par toute l’arthrite malade.

Avant tout, comme le docteur Pennington conseille, il faut faire tout graduellement. S’occuper du nettoyage de la maison, si chez vous l’arthrite, il est très difficile. C’est pourquoi si aujourd’hui vous nettoyez avec l’aide de l’aspirateur les tapis, les planchers dans la cuisine est mieux laver demain. À la distribution égale de l’activité physique vos articulations éprouveront moins de stress, et vous – moins de douleur.

Une Autre règle de la vie avec l’arthrite consiste pour ne pas surmener les articulations. On peut obtenir cela, si faire participer seulement les plus grand d’eux. C’est pourquoi au lieu de prendre la tasse de café par deux doigts, l’entourez à deux mains. N’enroulez pas par les doigts fin karandachik. Mettez mieux lui les bigoudis pour qu’il devienne à l’épaisseur et à vous il serait plus facile de saisir par celui-ci. N’ouvrez pas les portes massives par la main tendue. Au lieu de cela y pressez par le coude et tout le corps.

Est plus détaillé

Comme vivre avec revmatoidnym par l’arthrite ? L’histoire de la vie

Jusqu’à 17 ans à Anna Bous revmatoidnyj l’arthrite ne faisait pas même marcher, et maintenant, à trente, elle danse! Dès cinq ans Anna était malade de deux maladies rares — la subsepticémie allergique de Vislera-Fankoni. Sa conséquence est devenu revmatoidnyj l’arthrite. Jusqu’à 17 ans la jeune fille ne sortait presque pas de la maison … Alors personne, excepté les parents, et ne croyait pas qu’elle vaincra la maladie.

Maintenant Anna Bous — la femme mariée de 30 ans. Beau et assuré de lui-même. Émet est tant chaude de l’optimisme, difficilement et confier : autrefois elle était au seuil de la mort

— Je comprenais pas trop que chez moi la maladie sérieuse. Mais ce qu’est devenu le vrai combattant, est engagée aux parents. Les médecins leur disaient bien des fois que de rien on ne réussira pas que guérir cela il est impossible, on regrette des efforts et le temps. Cependant la mère pour moi luttait constamment. Où nous n’étions pas seulement près des astres, et chez les charlatans. Me transportaient chez les grands-mères, chez l’élève du moine de Tibet, aux cliniques allemandes … j’ai éprouvé même deux morts cliniques. Je me rappelle un d’eux. Mon immunité était beaucoup affaiblie par les médicaments, n’importe quelle infection était pour moi mortellement dangereuse. Ma tante une fois est tombée malade, et je d’elle ai contracté quelque banal des infections virulentes. Chez moi s’est développé l’oedème de l’encéphale. Je suis tombée dans qui. Comme si s’est endormie simplement pour longtemps. Ensuite les parents racontaient qu’étaient toujours une série, et la tante était chaque jour à l’église.

Est sortie du coma sur Ivan Koupala, et maintenant chez moi deux anniversaires. Et, peut, justement puisque j’ai éprouvé les morts cliniques, maintenant je sens tout à fait le goût de la vie. Et ensuite ma maladie a passé à revmatoidnyj l’arthrite. Je ne pouvais pas marcher à cause d’une forte douleur, et les doses immenses des hormones ont amené à l’excès de poids et l’ostéoporose. Notamment alors pour détourner quelque peu de la maladie, les parents ont commencé à m’apprendre broder, dessiner, tresser par les grains de verre. Ainsi, par exemple, mon papa dessinait très bien, la mère connaissait la musique, et la grand-mère — tricotait, et tressait, et même s’occupait de l’ikebana. Alors j’ai appris à supporter la douleur. De temps en temps même il était impossible de dormir à cause d’elle, c’est pourquoi il fallut apprendre à «être déconnecté», ne pas la remarquer.

— Et quand vous avez compris que vainquez peu à peu revmatoidnyj l’arthrite ?

Est plus détaillé

Revmatoidnyj l’arthrite non l’arrêt

la Maladie revmatoidnyj l’arthrite non l’arrêt, vivre avec cette maladie on peut est tout à fait à valeur requise. L’essentiel ne pas espérer au petit bonheur et sur les médecins, et le plus prendre les mesures. Les panacées – le médicament admirable ou la méthode, qui aideraient instantanément, et il est désirable sans efforts particuliers de notre part, se délivrer de la maladie n’existe pas.

Ils traitent le pronostic Médical à telles maladies non consolant et plus assidûment, plus vite vous vous trouverez sur l’opération du remplacement de l’articulation sur l’artificiel. Et vivre tout taki on peut et on ne peut pas désespérer, il faut étudier seulement que votre santé vous faut seulement. Plus bas histoire de la vie non du voisin ou “la connaissance de ma connaissance”. Et la mienne personnellement!

la Vie avec revmatoidnym par l’arthrite

Je ne suis pas assuré du total que notamment avec revmatoidnym par l’arthrite, pendant 40 ans on mettait les plus divers diagnostics – l’arthrose, l’arthrite, la maladie de Bekhterev, revmatoidnyj la polyarthrite, mais à total autant vaut l’un que l’autre. Et avec toute cela j’ai vécu (et je continue à vivre) plus de 40 ans avec la vie à valeur requise.

Dans quinze ans pour la première fois a fait mal fortement l’articulation pelvienne, je ne me rappelle pas que et comme traitaient, mais dans un mois je me suis rétabli entièrement et continuait à vivre sans restrictions. Faisait du sport activement au niveau d’amateur – les skis, le ballon de main, le volley-ball. Faisaient un peu mal périodiquement ce genou, l’articulation pelvienne, mais selon la jeunesse ne tournait pas l’attention à cela. Certes même les idées n’apparaissait pas que ce seuil de la vie avec revmatoidnym par l’arthrite.

Après 10 classes est entré à l’école de navigation marine. Parfois les douleurs devenaient difficilement supportables, se sauvait par les comprimés insensibilisant. Le plus fort la crise de la maladie s’est passée dans la ville de Riga, où nous après le deuxième cours étions pratiquement. Se sont enflammées les deux articulations pelviennes, je ne pouvais pas marcher. S’est trouvé dans l’hôpital républicain de la Lettonie.

Rating
( No ratings yet )