Comme traiter la podagre pendant l’aggravation

Artrovex acheter

La Podagre, ou l’arthrite de goutte, est la maladie chronique liée à la violation du métabolisme et l’accumulation des cristaux de l’acide urique dans les tissus. S’étonnent dans la plupart des cas les articulations menues des services distaux des membres : ils s’enflamment, bolyat, et peuvent être déformés avec le temps. Le traitement compétent et l’observation constante du régime permettra de prévenir le développement de la récidive suivante, et la maladie ne se fera aucunement sentir l’état de santé total et la qualité de la vie du patient. Cependant ils arrivent périodiquement, et il est important connaître, comment donner les premiers soins au patient. Le traitement de la podagre à l’aggravation consiste à koupirovanii du syndrome douloureux, l’éloignement du superflu de l’acide urique, ainsi que la prophylaxie des complications ultérieures. La thérapeutique est passée par les préparations pour l’application systémique et locale, ainsi que sous-entend l’alimentation ménageant dirigée sur la restitution de la balance des microéléments et les acides.

L’arthrite De goutte est une inflammation des articulations. À la base du mécanisme de son développement est l’échange pourinov. C’est les substances chimiques, qui se trouvent dans l’organisme de la personne avec la nourriture ou sont élaborés indépendamment, et puis passent une série de transformations et sont transformés en acide urique. Dans la norme elle est déduite par les reins, mais, si assiste en grandes quantités — est remis dans les organismes et les tissus. Dans les articulations elle forme tofousy — les ajournements fermes douloureux, qui deviennent la raison de l’inflammation piquante. L’acide urique possède l’action exprimée irritant, c’est pourquoi son ajournement dans les articulations est accompagné par le syndrome piquant douloureux. Elle se trouve plus souvent dans ces terrains, à qui la circulation sanguine moins intense, puisqu’ainsi aux cristaux il est plus facile d’être fixé à la surface des tissus, à savoir dans les articulations, les cartilages et les tendons.

La Maladie ne se manifeste pas soudain, et se développe graduellement. Parmi les raisons et les facteurs accompagnant, qui peuvent provoquer l’aggravation de la podagre, on peut mettre en relief :

  • la prédisposition héréditaire;
  • l’alimentation incorrecte, la prédominance de la nourriture avec un haut contenu pourinov;
  • l’abondance des plats gras et frits dans la ration;
  • l’excès de poids;
  • le mode de vie insuffisamment mobile.

les Premiers signes de l’aggravation

Pendant l’aggravation la maladie influence beaucoup la qualité de la vie du patient. Par ses premiers signes il y a une indisposition totale et l’augmentation de température du corps, la nausée, les différences de l’humeur, la désorganisation du travail de l’appareil digestif et d’autres symptômes. Peuvent être observés aussi outchachtchenie des palpitations de coeur et l’hésitation de la respiration. Ces signes cliniques ne sont pas spécifiques, mais permettent d’avance de définir et prévenir la poussée aiguë. Il se manifestera par les phénomènes suivants :

  • l’augmentation des articulations frappées dans le volume, leur rubéfaction, est possible sinjuchnost’ à la peau;
  • la maladiveté exprimée — les patients se plaignent de la sensation du dévissage des articulations;
  • la crise la plus aiguë apparaît plus souvent la nuit ou après le repos de longue durée;
  • les mouvements dans le domaine frappé sont impossibles, puisque l’inconfort se renforce à la tentative de remuer par le membre, ainsi qu’à la palpation.

La Podagre se manifeste plus souvent sur les articulations menues, particulièrement sur ceux qui sont laissés propager sur les phalanges des doigts. L’inflammation peut commencer sur la main ou sur le pied, dans les cas négligés passe sur de plus grandes articulations : les coudes ou les genoux. Le premier signe de la maladie est la gêne insignifiante dans les articulations au matin, qui puis passe dans le courant de la journée. Plus souvent l’aggravation est provoquée pereedaniem ou l’utilisation excédentaire de l’alcool. La période, combien dure la crise, individuellement et peut faire de quelques jours à quelques semaines. Ensuite il passe, mais peut se manifester après un certain temps.

les Premiers soins à l’arthrite de goutte

Le Traitement de la podagre à l’aggravation dans les conditions domestiques est impossible. La tâche principale pour le patient — s’adresser à temps au médecin et remettre les analyses nécessaires, qui permettront de contrôler le niveau pourinov et l’acide urique. Il y a dans le cas contraire un risque des complications en forme de la défaite des reins. Prendre les médicaments on peut les maisons indépendamment, mais choisir le schéma effectif peut seulement le spécialiste.

Il Y a quelques méthodes, que retirer la douleur pendant l’aggravation de la podagre :

  • les compresses froides ou les onguents avec les ingrédients refroidissant;
  • les préparations spécifiques contre la podagre, qui contribuent au retrait de l’acide urique de l’organisme;
  • les moyens antiphlogistiques en forme des onguents, les comprimés ou les injections;
  • la médecine nationale — telles méthodes peuvent compléter l’ensemble principal thérapeutique;
  • la diète rigoureuse.

les Méthodes du traitement

L’arthrite Piquante de goutte a besoin du traitement extraordinaire. Les méthodes sont dirigées à cette période sur le retrait de la douleur et koupirovanie des procès inflammatoires, ainsi que le nettoyage de l’organisme des sels de l’acide urique — ouratov. Ils se distinguent du schéma de la thérapeutique pendant la rémission. Malgré le fait que la maladie ne se manifeste pas périodiquement par la vive douleur et ne livre pas l’inconfort dans la vie journalière, il est important d’être à la diète et profilaktirovat’ la manifestation de la récidive suivante.

Le Malade il est important de connaître que faire à l’aggravation. En premier lieu, il est nécessaire de respecter le régime de lit et au maximum retirer la charge du membre frappé. Pendant le mouvement de l’accumulation ouratov traumatisent les tissus mous par la voie mécanique, c’est pourquoi la maladie peut continuer à progresser. De plus, transférer la poussée aiguë sur les pieds difficilement — n’importe quelle activité provoque les sensations douloureuses dans les articulations. On aussi contre-indiqué le massage et la plupart des aspects de la physiothérapie — ils peuvent provoquer le développement ultérieur du procès inflammatoire et sont passés seulement pendant la rémission. Le traitement est passé pour l’essentiel par les moyens médicamentaires.

la thérapeutique Médicamentaire

Le Traitement de la podagre conservateur est passé dans les conditions domestiques, après la réception de la destination du médecin. Dans les pharmacies on présente l’assortiment ample des médicaments, qui sont capables vite de retirer la douleur et l’inflammation, restaurer la balance de l’acide urique selon l’organisme et donner la prophylaxie de la défaite des organismes intérieurs. Cependant la thérapeutique doit être complexe. Les médicaments fixés par le médecin, influencent comme les symptômes et les manifestations extérieures de l’arthrite de goutte, et sur lui patogenetitcheskie les groupes. Dans la liste il y aura quelques préparations, qu’il est important d’accepter simultanément, ainsi que les recommandations sur l’alimentation juste. On peut en supplément se servir aussi des conseils de la médecine nationale, mais ils sont moins effectifs, que les préparations de pharmacie.

les préparations Insensibilisant

Les moyens Médicinaux du groupe des analgésiques, ou les préparations insensibilisant, n’influencent pas le mécanisme du développement de la podagre et sur ses raisons. Cependant le syndrome douloureux aggrave beaucoup la qualité de la vie, c’est pourquoi il est important de s’en délivrer le plus vite possible. Les médicaments sont produits en forme des onguents, les comprimés ou les injections — la forme choisissent en fonction du stade de la maladie. Sont plus populaires et sont effectives les préparations à la base anal’gina, baralgina, paratsetamola, et dans la pharmacie de poche domestique on peut trouver toujours Mais-chpou, Nourofen ou Ketanov. L’effet de leur application arrive à la fois et se prolongent quelques heures, après quoi on demandera l’accueil réitéré du médicament.

les Moyens pour le retrait de l’inflammation

Retirer la crise les préparations non stéroïdes antiphlogistiques aussi aident. Il vaut mieux les absorber : en forme des médicaments pour l’application locale ils sont peu efficaces, et leur action en forme des injections ne se distingue pas des comprimés. On peut se passer des comprimés les plus simples, qui sont dans n’importe quelle pharmacie (diklofenak, ibouprofen), mais ils peuvent provoquer une série d’effets secondaires. Dans la vente il y a des analogues plus modernes et sûrs : Nimesoulid (Nimesil), Meloksikam (Movalis), Tselekoksib et les autres. L’action de la préparation dure de 2 à 6 heures, après quoi il est nécessaire de répéter l’accueil à razovoj dozirovke. Pendant quelques jours, pendant l’attaque la plus piquante de la podagre, le comprimé boivent par le cours avec de petites interruptions. Ensuite dozirovkou on peut réduire, et la quantité d’accueils du médicament par jour — diminuer avant l’élimination complète des symptômes.

Si les préparations non stéroïdes antiphlogistiques se trouvent sont inefficaces, on peut fixer le cours court des moyens stéroïdes. À ceux-ci se rapportent Prednizolon, Metilprednizolon, Deksametazon, Betametazon et leurs analogues. Tels médicaments sont produits en forme des comprimés, les onguents ou les solutions pour les injections. Au syndrome exprimé douloureux, qui progresse et n’est pas coupé par les méthodes standard, on montre les injections intraarticulaires des moyens hormonaux antiphlogistiques.

le traitement Spécifique antigoutteux

Se Délivrer de la podagre on peut au maximum vite et effectivement à l’aide des préparations spéciales antigoutteuses. Ils sont élaborés pour la normalisation de l’échange ouratov et les réductions de la concentration des sels de l’acide urique. Plusieurs d’eux donnent aussi les effets supplémentaires : retirent l’inflammation et coupent le syndrome douloureux. Ces moyens exercent l’influence sur de diverses étapes des transformations chimiques pourinov, en réduisant le niveau de l’acide urique par les différents moyens. Choisir le médicament on peut d’après les résultats des analyses du sang et l’urine.

  • l’Allopurinol est une préparation, qui réduit le niveau de la synthèse de l’acide urique. Il influence l’activité du ferment, qui catalise la transformation de l’hypoxanthine en l’acide urique. Telles réactions passent sans formation des sels, c’est pourquoi les risques de la défaite des reins sont minimaux. Le moyen est produit en forme des comprimés, et le traitement dure 3—4 semaines, pendant lesquelles il est nécessaire d’accepter selon 2—3 comprimés aux jours. Certains patients ont besoin de l’accueil simultanément deux préparations : de l’Allopurinol et la Colchicine.
  • la Colchicine — un des moyens le plus souvent utilisés contre la podagre. Il donne deux effets thérapeutiques : contribue au retrait de l’acide urique par les reins et réduit le niveau de sa production. La colchicine est destinée à l’application de longue durée systémique dans de petites doses, on n’observe pas de plus l’accoutumance, et l’effet ne diminue pas. Cependant l’accueil constant de ce moyen peut devenir la raison de l’anémie, c’est pourquoi il est important de contrôler les paramètres du sang des fois à quelques mois.
  • Probenetsid — le mécanisme principal de son action est stimoulyatsiya du retrait de l’acide urique les reins. Aussi il empêche l’absorption ouratov (les sels de l’acide urique) et bloque la formation tofousov. Le moyen est transféré d’habitude sans effets secondaires et convient de l’application de longue durée. Il y a cependant un risque du développement de l’insuffisance rénale : aux premiers symptômes de cette maladie il est nécessaire de remplacer le moyen pour un des analogues (l’Allopurinol).

Les préparations Antigoutteuses sont fixées par le médecin traitant individuellement. Dozirovka et le schéma de l’accueil se distingue pour chacun d’eux, de plus on peut combiner certains moyens entre lui-même.

les préparations Supplémentaires

On peut montrer à Certains patients le cours protivorevmatitcheskikh des préparations. Ils sont destinés au traitement revmatoidnogo de l’arthrite provoquée par les réactions allergiques aux tissus personnels de l’organisme. Parmi eux mettent en relief les liaisons de l’or, les D-pénicillines, dérivé khinolina, immounosoupressory et les autres. Ils répriment effectivement les réactions inflammatoires à de diverses variétés de l’arthrite, mais ont la liste vaste des contre-indications.

Les crises souvent de goutte sont accompagnées par l’augmentation de la pression artérielle. Dans un tel cas on montre l’accueil gipotenzivnykh des préparations. Les utilisent par le cours à petit dozirovkakh que permet d’améliorer les paramètres et prévenir le développement des maladies du coeur et les récipients.

le régime Médical

L’alimentation Juste à la podagre — la base rapide koupirovaniya de la crise et la prévention de la récidive suivante. La grande partie pourinov, qui jouent le rôle principal dans la formation de l’acide urique, entrent à l’organisme avec la nourriture. En raison de cela, mettent en relief le groupe des produits avec bas (ils doivent faire la base de la ration à l’arthrite de goutte) et avec un haut contenu pourinov — d’eux pendant l’aggravation se trouve entièrement refuser. Le menu comprend de nizkokalorijnykh des plats sans graisses d’origine animale, qui sont étudiées facilement et ne provoquent pas la formation ouratov.

Le Premier groupe des produits — ceux qui sont à la base de la ration. Notamment il est recommandé de les combiner entre lui-même et utiliser chaque jour en petites quantités. Il faut diviser la norme journalière en 4—6 accueils fractionnaires et se nourrir dans les laps de temps égaux. Aux produits permis se rapportent :

  • une grande quantité à la crème ou l’huile de plus est indésirable d’ajouter les gruaux en forme des bouillies ou les soupes;
  • on peut cuire les légumes — eux dans le four ou préparer à la vapeur, et dans la bonne mine ne pas utiliser;
  • les oeufs — à l’entrée à l’organisme ils aident à réduire la concentration de l’acide urique, sont particulièrement utiles à otvarnom l’aspect;
  • kislomolotchnye les produits avec le pour-cent bas des matières grasses, il est désirable de choisir les variantes sans colorants et les aromatisants;
  • les sortes pauvres en matières grasses de la viande et le poisson, otvarnye ou préparé à la vapeur.

Se trouve Aussi prendre connaissance de la liste des produits, qui à la podagre il est indésirable d’utiliser, particulièrement pendant l’aggravation. Ils contiennent une grande quantité de graisse et pourinov, qui peuvent devenir la raison de l’apparition de la crise suivante. À ceux-ci se rapportent :

  • les sortes grasses de la viande, le poisson et l’oiseau, ainsi que les viandes fumées et les produits séchés de viande;
  • les champignons dans toute sorte;
  • les conserves de légumes et les fruits, solen’ya;
  • les subproduits, les conserves de viande et de poisson;
  • les sucreries, y compris la confiture et les marmelades des baies naturelles;
  • alcoolisé et slaboalkogol’nye les boissons, ainsi que les thé forts et le café;
  • le pain frais et les produits panifiés.

les méthodes Nationales

La médecine Nationale dispose de la gamme immense des recettes simples et accessibles accessibles à la préparation dans les conditions domestiques. Principal d’un tel traitement il y a des produits de l’origine végétale ou animale, les coulis et nastoi, les compresses, les onguents et les compresses des ingrédients naturels. Se trouve cependant se rappeler que les moyens nationaux cèdent en efficacité aux préparations de pharmacie et influencent seulement les symptômes de la podagre. On peut les combiner avec le schéma principal du traitement, mais avant leur application il est important de consulter aussi avec le médecin.

  • le Coulis du laurier — une des recettes les plus populaires. Au verre d’eau ajoutent la cuillère des matières premières séchées concassées, mènent au point d’ébullition et filtrent. Le moyen absorbent selon une cuillère devant chaque repas pendant quelques jours.
  • le Miel — le moyen naturel antiphlogistique. On le peut utiliser à l’intérieur, ainsi que porter sur les terrains frappés par la podagre en forme des compresses. Cependant le miel est un fort allergène et à l’utilisation fréquente peut provoquer l’irritation.
  • l’oignon Ordinaire aide à retirer aussi l’inflammation, la douleur et l’oedème. Le cuisent à point en petite quantité d’eau jusqu’à la consistance homogène, et puis absorbent selon la cuillère devant la nourriture. On peut porter aussi la bouillie d’oignon sur les articulations malades et laisser pour une nuit.
  • les cuvettes Salines à la podagre préparent avec le supplément des ingrédients supplémentaires. À une petite capacité avec l’eau chaude il faut ajouter maritime (préférablement) ou les sels de cuisine, la marguerite sèche ou kalendoulou, ainsi que les huiles volatiles de la menthe ou le menthol. À la capacité chargent l’articulation, et la température du liquide soutiennent constamment, en versant l’eau chaude.
  • Molotchno-ovsyanyj le coulis — le moyen utile, avec l’aide de qui on peut contrôler la concentration de l’acide urique. Il est nécessaire de tenir le verre de l’avoine sur le petit feu pendant une heure, puis le filtrent, et l’eau joignent au lait chaud. Le médicament boivent selon le verre entier devant chaque repas pendant quelques jours.
  • la Racine du gingembre en petits morceaux frottée sur la râpe et mélangé avec le miel, retire effectivement l’inflammation et possède l’action diurétique. Aussi on peut ajouter le gingembre au thé et d’autres boissons chaudes.
  • on peut remplacer le thé Ordinaire par les coulis salubres de baies. Le moyen des baies de l’airelle rouge, la fraise, ainsi que les fleurs du lilas élimine les procès inflammatoires et donne l’effet insensibilisant.

L’Avantage du traitement national devant traditionnel — son caractère naturel et la sécurité relative. En réponse à l’accueil de tels moyens on observe rarement les réactions allergiques et les effets secondaires. Cependant la thérapeutique par les herbes occupe bol’chee la quantité de temps, pendant laquelle la maladie continue à progresser.

d’Autres moyens

La Physiothérapie est un ensemble des méthodes, qui sont utilisés aussi au nombre du traitement complexe de la podagre. Ils sont plus effectifs pendant la rémission de la maladie, puisque le but principal de leur application est stimoulyatsiya les régénérescences des tissus. Mestno en influençant les foyers frappés, on peut améliorer la circulation sanguine et les procès de change dans le cartilage, grâce à quoi l’ajournement des sels de l’acide urique est ralenti. Mettent en relief des méthodes un peu particulièrement populaires de la physiothérapie, qui sont fixées pour le traitement de l’arthrite de goutte :

  • les compresses avec bichofitom — la substance représente le liquide de l’origine naturelle riche en les minéraux;
  • les applications de boue — cette procédure est passée souvent pendant le traitement de sanatorium;
  • la balnéothérapie — la méthode consiste en acceptation des salles de bain avec le supplément du radon, l’hydrogène sulfuré et d’autres éléments utiles;
  • l’électrophorèse — l’influence locale des impulsions électriques sur les articulations;
  • ozokeritovye et les applications de paraffine — sont utiles pendant la rémission à l’amélioration de la circulation du sang et le retrait graduel ouratov.

la Prophylaxie de l’aggravation

La Prophylaxie de la podagre consiste en correction du mode de vie et l’alimentation, le refus des mauvaises habitudes, ainsi que dans l’activité constante physique. Le risque du développement de la crise augmente dans l’âge avancé, quand la vitesse des procès de change baisse. Il est particulièrement important de respecter les mesures de la prophylaxie à ces patients, qui se heurtaient auparavant aux poussées aiguës de l’arthrite de goutte. Il faut porter aussi les vêtements libres, qui ne serreront pas les vaisseaux sanguins dans le domaine de poignet et pljusnevogo des articulations.

La Crise de la podagre est accompagnée par la vive douleur et l’inflammation provoquées par l’ajournement des sels de l’acide urique dans les articulations. À cette période commencer considérablement à temps le traitement médicamentaire suivant la recommandation du médecin. Peuvent être nécessaire les préparations antiphlogistiques et insensibilisant, ainsi que la thérapeutique spécifique antigoutteuse. Il faut respecter aussi le régime médical et assurer le repos absolu aux articulations frappées. Quand l’aggravation passe, il est nécessaire de continuer à se conformer aux règles de l’alimentation pour donner la prophylaxie de la crise suivante.

Rating
( No ratings yet )