Le traitement de l’adénome de la prostate chez les hommes du médicament et les préparations plus récentes

XTRAZEX acheter

L’hyperplasie De bonne qualité de la prostate – une des pathologies les plus répandues de l’appareil uro-génital. Le traitement de l’adénome de la prostate est produit est médicamentaire ou chirurgicalement.

Rapide de l’intervention sont montrés au cas où le néoplasme grand dans le montant, et il y a des risques du développement des complications. Pratiquent aujourd’hui maloinvazivnye et les méthodes radicales du traitement chirurgical.

Si le montant du néoplasme petit, on peut se passer du traitement médicamentaire. La thérapeutique conservatrice prévoit l’utilisation ingibitorov 5-al’fa-redouktazy, alpha-al’fa-1-adrenoblokatorov, bioregoulyatornykh peptidov, les phytopréparations.

Dans les buts auxiliaires on utilise les méthodes nationales du traitement, le régime, LFK et les procédures physiothérapeutiques. À l’approche complexe la thérapeutique conservatrice permet de prévenir l’hyperplasie de l’organisme ferrugineux, et considérablement améliorer ourodinamikou.

Qu’est-ce que c’est l’adénome de la prostate ?

L’hyperplasie (adénome) De bonne qualité de la prostate représente la pathologie de l’appareil uro-génital, à qui carreau de la prostate giperplaziroujutsya. L’adénome est la tumeur du caractère de bonne qualité.

La Maladie est diagnostiquée le plus souvent chez les hommes plus âgé 50 ans. La raison à cela est un soi-disant âge climatérique pour hommes, à qui baisse la synthèse testosterona, mais augmente de plus le niveau estradiola et prolaktina.

Les raisons Exactes de l’apparition de la maladie sont inconnues aux médecins. Mais, au dire des médecins, il y a une série de facteurs prédisposant, qui augmentent beaucoup la probabilité du développement DGPJ :

  1. l’alimentation Déséquilibrée.
  2. Les Maladies du système cardio-vasculaire.
  3. Chronique prostatit (l’inflammation PJ) et les pathologies de l’appareil uro-génital.
  4. La prédisposition Héréditaire.
  5. ZPPP.

La Maladie se manifeste non à la fois. Vyrajennost’ des signes cliniques augmente graduellement. Les symptômes caractéristiques de l’adénome sont dizouritcheskie les désorganisations, prématuré eyakoulyatsiya, les envies fréquentes de nuit vers l’urination, la réduction du libido, l’érection indolente ou la dysfonction érectrice.

à l’apparition des premiers signes DGPJ au patient il faut passer le diagnostic de laboratoire et instrumental.

Le traitement Chirurgical DGPJ

Dans la plupart des cas l’adénome de la prostate traitent au moyen des interventions chirurgicales. En général, l’opération fixent à DGPJ 2-3 degrés du poids.

La méthode la plus radicale – ouvert prostatektomiya. On passe l’opération sous l’anesthésie générale. Pendant l’intervention rapide au patient éloignent la prostate. Parfois prostatektomiya se fait à deux étapes.

D’Autres méthodes rapides :

  • La vaporisation Laser. La méthode assez nouveau, mais a trouvé aujourd’hui une large application. L’essentiel de la vaporisation est réduit à «l’évaporation» de l’adénome de la prostate. À l’influence du laser les carreaux pathologiques périssent. Nous marquerons que la vaporisation est effective seulement dans le cas où le montant du néoplasme le petit.
  • l’Ablation aculéiforme. Le médecin incorpore l’aiguille dans le tissu de la prostate, après quoi dans l’aiguille on sert les ondes hertziennes, sous l’influence de qui les tissus pathologiques DGPJ périssent.
  • Kriodestrouktsiya. La méthode donnée est appliquée à urologique et proktologitcheskoj au praticien. L’essentiel kriodestrouktsii est réduit à l’influence par l’azote liquide sur les tissus de la prostate. Sous l’effet de l’azote liquide du carreau sont congelés et s’atrophient.
  • Embolizatsiya des artères de la prostate. Dans l’éclaircie des artères on incorpore les billes du plastique médical, qui bouchent les artérioles. Les tissus finalement pathologiquement changés de la prostate ne reçoivent pas la quantité suffisante du sang, et l’organisme diminue dans le montant.

Pratiquent Aujourd’hui des autres méthodes maloinvazivnogo les traitements DGPJ. Par exemple, certains médecins affirment que venir à bout de la maladie on peut à l’aide de l’appareil pour fonirovaniya Vitafon. L’efficacité de l’appareil beaucoup sporna.

Après rapide vmechatel’stv au malade il faut se trouver sous la surveillance des médecins et passer le cours de la réhabilitation.

Le traitement Conservateur DGPJ

Guérir l’adénome de la prostate de 1-2 degrés du poids on peut bezoperatsionno. La thérapeutique conservatrice est justifiée au cas où le montant de la tumeur petit, et chez le patient ne se développe pas le retard piquant de l’urine.

La Base de la thérapeutique est faite par les moyens médicamentaires, qui aident à couper les symptômes désagréables DGPJ, éliminer l’inflammation et l’oedème de la prostate, prévenir la croissance du néoplasme.

Les Médicaments contre l’adénome de la prostate chez les hommes :

  1. Ingibitory 5-al’fa-redouktazy. Dans les instructions pour l’application vers les préparations données est dit qu’ils empêchent l’hyperplasie de la prostate pour le compte ingibirovaniya du ferment 5-al’fa-redouktaza. Les meilleurs médicaments du segment donné – Avodart, Finasterid, Douodart, Proskar, Penester.
  2. Al’fa-1-adrenoblokatory. Ces préparations pour le traitement prostatita et les adénomes de la prostate sont appliquées largement étant donné qu’ils aident à couper les problèmes avec l’urination. À l’utilisation des médicaments se détend gladkomychetchnaya la structure de la prostate, le cou de la vessie, prostatitcheskoj les parties de l’urètre, aux frais de quoi s’améliore la diurèse. Les meilleur alpha-al’fa-1-adrenoblokatory – Omnik, Omnik Okas, Terazozin, Setegis, Sonirid Douo, les Leggings syndicaux, Ourorek.
  3. Les Phytopréparations et BADy. Ces médicaments aident à se délivrer de l’impuissance, améliorer la diurèse, prévenir l’hyperplasie de l’organisme ferrugineux. Aussi natouropatitcheskie les comprimés et les capsules possèdent l’effet antiphlogistique. Les médicaments les plus effectifs du segment donné – l’emplâtre chinois urologique ZB Prostatic Navel Plaster, Indigal, АСД-2, Prostamol Ouno, Prostopin. On peut accepter les moyens végétaux même pour la prophylaxie DGPJ.
  4. Bioregoulyatornye peptidy – Samprost, Prostatilen, Prostatilen le Zinc, Vitaprost. Ces médicaments aident à normaliser le fond hormonal, prévenir la croissance de la tumeur bénigne, améliorer la diurèse et la puissance, prévenir le retard de l’urine, améliorer trofikou des tissus de l’organisme ferrugineux. À propos, bioregoulyatornye peptidy les médecins préfèrent recommander à ces patients, près de qui était chronique prostatit dans l’anamnèse.

On Ne peut pas dire que les moyens médicinaux de l’hyperplasie de bonne qualité de la prostate les rapides. Il est recommandé d’accepter tous les médicaments par les cours de longue durée – pas moins 1-2 mois. Peut être nécessaire la tenue de quelques cours médicaux.

Ça vaut la peine de noter que les antibiotiques au traitement DGPJ ne sont pas appliqués. Les médicaments antibactériens sont fixés à la forme bactérienne prostatita.

Parfois les antibiotiques sont appliqués après le traitement chirurgical de l’adénome avec le but de prévenir infitsirovanie posleoperatsionnykh des blessures.

Le traitement National de l’adénome de la prostate

il Y a une multitude de méthodes modernes du traitement de l’hyperplasie de bonne qualité de la prostate. Néanmoins, certains hommes continuent à espérer les recettes nationales.

Les Rappels des médecins confirment que les méthodes nationales n’aident pas à guérir la maladie. Les recettes de la médecine non traditionnelle peuvent être utilisées seulement dans les buts auxiliaires.

Comme les moyens Effectifs nationaux sont considérés :

  • La Liqueur d’abeille podmora, le miel et le vin.
  • Les graines Crues de courge.
  • Le Coulis de l’églantier et l’écorce du chêne.
  • La Liqueur de la sauge.
  • Le Coulis de la pelure de l’oignon.
  • Les Bougies de propolisa et le lard de porc.
  • Les cuvettes Salines.
  • Les Microclystères avec le jus de l’aloès.

Avant l’application des méthodes de la médecine non traditionnelle il faut consulter avec le médecin, puisque certains moyens peuvent faire du tort à l’organisme.

Les recommandations Supplémentaires médicales

l’hyperplasie De bonne qualité de la prostate est moul’tifaktornym la maladie, de qui principalement les patients âgés souffrent. Les médecins digèrent que le traitement de la maladie doit être complexe – seulement dans un tel cas le pronostic sera favorable.

Les Urologues recommandent aux patients de reconsidérer instamment le mode de vie habituel. Il sera correct de refuser le fumer et les substances narcotiques. Sous l’interdiction sévère l’alcool, puisque etanol exerce l’influence pernicieuse sur le système génito-urinaire et vasculeux. En outre dans les descriptions vers les préparations de l’adénome PJ est dit que l’on ne peut pas les accepter en commun avec l’alcool.

Pour que le traitement ait été couronné par le succès, il est recommandé au patient aussi :

  1. Est équilibré se nourrir, préférer la nourriture de l’origine végétale.
  2. s’Occuper de la gymnastique médicale et le sport, faire les promenades quotidiennes à pied. Il vaut mieux s’abstenir des entraînements épuisant.
  3. Conduire la vie régulière sexuelle. Ne se trouve pas refuser le plaisir. À l’adénome PJ faire l’amour non nuisiblement pas du tout. Les hommes conduisant la vie régulière sexuelle, sont moins exposés à la dysfonction organique et psychologique érectrice.
  4. Dormir 6-8 heures, s’abstenir de pereoutomleny et les stress.

À l’indépendance selon la méthode choisie du traitement, aux patients il faut régulièrement (pas moins 1 fois par mois) visiter l’urologue traitant pour l’inspection prophylactique. Il faut traquer absolument le niveau PSA.

Nous marquerons En résumé que traiter DGPJ il faut en temps voulu. Ne se trouve pas s’occuper de l’autotraitement, et laisser couler l’affaire la maladie. La thérapeutique inopportune est grosse de la stérilité, l’insuffisance rénale, le retard de l’urine, l’impuissance et de côte à côte autres complications.

Rating
( No ratings yet )