Le meilleur moyen de prostatita — l’aperçu des préparations

XTRAZEX acheter

Répondre à la question, quel médicament à prostatite est le meilleur, très difficilement. Chaque homme veut boire la pilule magique, après qui tous les problèmes avec la prostate disparaîtront en un clin d’oeil. Mais ne se trouve pas perdre le temps précieux dans l’espoir du miracle — prostatit il faut traiter. Le meilleur moyen de prostatita sont les préparations médicinales fixées par le médecin après l’inspection complexe du patient.

La Seule préparation universelle pour le traitement prostatita est absente. La thérapeutique des inflammations de la prostate doit être complexe et individuel. Ne se trouve pas se rapporter à l’inflammation de la prostate comme vers quelque chose peu sérieux.

Neletchennyj chronique prostatit peut être transformé en syndrome de la douleur chronique pelvienne, qui chaque jour rappellera au patient sa relation irresponsable à la santé. L’inflammation de la prostate chez de jeunes hommes peut amener à la stérilité, et chez âgé — vers la violation de la fonction érectrice. Cela, certes, les conséquences non mortelles, mais abîmer toute la vie ultérieure ils sont capables.

Les Principes du traitement prostatita ↑

Le Traitement des inflammations de la prostate doit être dirigé sur l’élimination de la raison de la maladie (etiotropnoe) et sur la réduction des manifestations inflammatoires dans les tissus de la glande (patogenetitcheskoe). Après le cours principal de la thérapeutique le traitement de relèvement, qui réduit la probabilité de la récidive de la maladie est nécessaire.

Etiotropnaya la thérapeutique

Le programme du traitement du patient avec prostatitom est influencé par le facteur étiologique : infectieux ou non infectieux. Parmi les infections provoquant prostatit, distinguent bactérien (stafilokokk, le bacille intestinal, protej, klebsiellou), ourogenital’nye (les chlamydias, mikoplazmy, oureaplazmy, les gonocoques), virulent (ourogenital’nyj l’herpès) et de microorganismes.

La préparation Médicinale, qui réprime effectivement la croissance et la multiplication du stimulant à infectieux prostatite, et sera ce meilleur moyen, qui améliorera l’état du patient.

À l’inflammation non infectieuse de la prostate de la raison de la pathologie les autres — la stagnation du secret et le sang veineux dans la glande. Le traitement etiotropnoe neifektsionnogo prostatita doit éliminer la stagnation dans la glande et dans les textures veineuses de la petite bassine.

soyez prudents : chronique prostatit à 89 % des cas menace de l’écrevisse de la prostate! ↑

à l’ignorance du traitement chez plusieurs patients apparaissent tels problèmes, comme l’impuissance, l’hypertension et de fortes courses dans le psychoétat affectif.

Comment se soigner, si partout la tromperie ? Le journaliste Chejnin a passé l’enquête. À à cet article il a ouvert la préparation, qui a donné le résultat appréciable dans le traitement prostatita et la restitution de la dysfonction — érectrice cela Уротрин.

Le traitement Patogenetitchesky

Le traitement Patogenetitchesky élimine les mécanismes pathologiques, qui apparaissent à l’inflammation, et, en général, ne se distingue pas à infectieux et non infectieux prostatite. Il est dirigé sur :

  • La normalisation du reflux du secret des glandes sexuelles;
  • l’amélioration du reflux veineux des tissus de la prostate;
  • La réduction de l’oedème des tissus de la prostate;
  • l’augmentation de l’immunité.

Dans les cadres patogenetitcheskogo les traitements sont fixés aux patients non stéroïde antiphlogistique, les anesthésiques, hormonal et immounostimouliroujuchtchie les préparations.

À prostatite le traitement complexe, qui comprend non seulement la thérapeutique médicamentaire, mais aussi les massages, les procédures d’eau et physiothérapeutiques, les charges modérées physiques et la phytothérapeutique est nécessaire.

Le Traitement de la forme piquante ↑

Une Principale différence etiotropnogo les traitements piquant prostatita est vyrajennost’ du procès inflammatoire et les manifestations cliniques. Piquant prostatit passe souvent avec le syndrome exprimé douloureux et la fièvre, c’est pourquoi le traitement doit être immédiatement fixé à tels patients.

En cas de la pathologie piquante attendre les résultats de l’analyse sur la stabilité aux antibiotiques pendant 5-7 jours inutilement. À la destination de l’antibiotique aux patients avec le procès piquant le médecin se guide non par les résultats de l’analyse bactériologique, et les données anamnestiques et les symptômes objectifs. Un tel choix des antibiotiques s’appelle empirique.

Le Spectre des antibiotiques empiriquement fixés doit embrasser la quantité maxima d’espèce de stimulants. C’est pourquoi à piquant prostatite on fixe le plus souvent les antibiotiques du large spectre de l’action avec une bonne capacité à pénétrer dans les tissus de la prostate :

  • Les pénicillines (Piperatsillin, Tazobaktam);
  • tsefalosporiny (Tsefotaksim, Tseftazidim);
  • ftorkhinolony (Tsiprofloksatsin, Sparfloksatsin).

Ces préparations incorporent parenteral’no avant la normalisation de la température, puis passent sur peroral’nye les formes. Dans les cas lourds les reunissent avec aminoglikozidami (Kanamitsinom, la Gentamicine).

Les Meilleures préparations pour le traitement piquant prostatita sont les moyens antibactériens du large spectre de l’action.

La Thérapeutique de la pathologie chronique ↑

À chronique prostatite avant l’accueil des antibiotiques passent la provocation pour «réveiller» l’infection cachée. Seulement au fond de la manifestation de l’infection antibiotikoterapiya sera effectif. La provocation médicamentaire est passée avec l’aide de la préparation de Pirogenal.

Le moyen Antibactérien à l’inflammation chronique est fixé seulement alors, quand il y a des données authentiques sur la nature du stimulant (les bactéries, les plus simple, les virus) et sa sensibilité à l’antibiotique. Les préparations du choix à bactérien chronique prostatite sont peroral’nye ftorkhinolony — Levofloksatsin, Tsiprofloksatsin, Sparfloksatsin. Ils sont effectifs comme sous la relation vnekletotchnoj de la microflore, et ourogenital’nykh des infections intercellulaires.

À la plupart des parasites intercellulaires sont nécessaires plus «ouzkospetsializirovannye» les antibiotiques ou khimiopreparaty (les nitrofurannes, soul’fanilamidy). À l’infection de microorganismes sont fixés protivomikotitcheskie les moyens (Floukonazol, Amfoteritsin, à virulent — protivovirousnye les préparations (Famtsiklovir, Valatsiklovir, Atsiklovir).

Antibiotikoterapiya chronique prostatita est passé seulement après la réception des résultats de l’analyse bactériologique et les semailles sur la sensibilité aux antibiotiques.

Quelles herbes sont plus effectives pour le traitement prostatita ? →

Les méthodes Prophylactiques ↑

La Prophylaxie prostatita peut être primaire (la prévention de l’apparition de la pathologie) et secondaire (protivoretsidivnoj). Dans la pratique urologique à titre des moyens prophylactiques bien de se sont montrés :

  • rectal souppozitorii et les comprimés de Vitaprost et Vitaprost Plus (contient en supplément l’antibiotique lomefloksatsin);
  • Les bougies rectales et la poudre pour in’ektsionnogo de la solution de Prostatilen;
  • peroral’nye les comprimés Prostalamin;
  • Les capsules de Prostamol Ouno;
  • Les comprimés de Prostanorm.

Les Premiers quatre préparations contiennent l’extrait de la prostate des bovins. Ils diminuent l’oedème de la glande et les sensations douloureuses liées à lui, améliorent le reflux du secret de la prostate, stimulent la couche musculaire de la vessie, empêchent tromboobrazovaniju dans les veines de la petite bassine. Prostanorm se rapporte aux phytopréparations. Il contient les matières premières solodki, le millepertuis, ekhinatsei et zolotarnika, c’est pourquoi n’a pas les actions marginales et les contre-indications, excepté l’intolérance individuelle.

Le Meilleur traitement est une prophylaxie. À l’anamnèse accablée et la présence des facteurs de production nuisibles aux hommes il faut accepter les moyens prophylactiques.

Si l’homme avait des premiers signes de la maladie, dans ses intérêts visiter le spécialiste le plus vite possible. La timidité fausse peut amener dans ce cas aux conséquences terribles pour chaque homme — la faiblesse sexuelle ou la stérilité. C’est pourquoi s’occuper de l’autotraitement on ne peut pas en aucun cas. Il peut non seulement ne pas aider, mais aussi nuire.

Traiter prostatit au stade précoce il est beaucoup plus facile et est plus productif, que dans la lancée. Pour choisir le moyen efficace de prostatita, il est nécessaire de passer l’inspection complexe et établir la raison et le stade de l’inflammation, le degré de la violation des fonctions de la glande et les organismes génito-urinaires. Le choix des préparations médicinales pour le traitement de l’inflammation de la prostate doit se réaliser par le médecin-urologue ou l’andrologue.

Les Histoires de nos lecteurs

Alexeï , Krasnodar : «j’avais un problème avec la prostate, la douleur les plus fort, il était difficile d’uriner. Les médecins ont trouvé les traces de l’infection. Prescrivent des tonnes de comprimés, desquelles au sens n’était pas. Enfin, j’ai guéri piquant prostatit, a nettoyé l’organisme et a affermi l’immunité des infections, et tout grâce à cet article. Par tout qui a des problèmes avec la prostate — lire absolument!»

les Commentaires
Vasily 7 jours en arrière
Avec la deuxième épouse ne pouvaient pas établir longtemps l’enfant total, nous déjà sous les pies. Marchaient selon les médecins ses analyses dans la norme, les grossesses remuaient seulement mes spermatozoïdes indolents. Bien que les amis ont conseillé «Prostodin» et dans trois mois je deviendrai de nouveau le papa.

Andreï 7 jours en arrière
Sur un tel ne sont pas acceptés de se plaindre, mais mon «outil» regarde un peu non là-bas, il est plus exact pas du tout là-bas, tellement qu’est pratiquement impossible de faire l’amour, à et moi même il faut éviter la proximité même quand «la demoiselle se sont couchés et demandent!». Ayant étudié Internet a éclairci que cela s’appelle la maladie de Pejroni, et se soigne seulement dans les urologues spécialisés, les piqûres, et plus souvent par l’intervention rapide. Heureusement, dans Internet j’ai trouvé «Prostodin» et dans quinze jours le résultat

est déjà considérable

Rating
( No ratings yet )