L’aggravation chronique prostatita chez les hommes de la raison, les symptômes et le traitement

XTRAZEX acheter

Chronique prostatit est une maladie morose, qui cède difficilement au traitement. Assez souvent prostatit de longues années passe sans symptôme. Pour de différentes raisons, de temps en temps il y a une aggravation prostatita, qui cause l’inconfort sérieux aux patients.

Les Raisons des aggravations

En général, prostatit s’aggrave à la période osenne-d’hiver au fond de la réduction de l’immunité. Les raisons de l’aggravation :

  • Les refroidissements transférés;
  • l’accueil de longue durée des préparations antibactériennes;
  • Le stress;
  • Le refroidissement;
  • Le surmenage;
  • Les mauvaises habitudes.

Le temps D’automne izmentchiva, c’est pourquoi il est très facile de prendre froid

Chronique prostatit est conditionné par la violation de la microcirculation du sang dans les organismes de la petite bassine. Se développent en conséquence, les phénomènes stagnants, on viole le tonus des récipients, il y a des problèmes avec l’urination et la puissance. Le traitement opportun permet de couper les symptômes et normaliser la circulation du sang, cependant à l’aggravation les symptômes reviennent de nouveau.

Encore une raison, selon qui la maladie peut s’aggraver est un stress. Cet état se fait sentir négativement le travail du système nerveux. À la suite de l’influence de longue durée du stress s’enregistre la violation du travail du service végétatif du système nerveux. Cela se manifeste par la réduction du tonus des récipients, le ralentissement de la circulation du sang, la condensation du secret de la prostate et l’aggravation des symptômes.

L’immunité Basse, en conséquence des refroidissements transférés ou la thérapeutique de longue durée antibactérienne, se produit aussi la raison répandue de l’aggravation des symptômes de la maladie inflammatoire.

Les Symptômes de l’aggravation

Comme on le sait, les symptômes chronique infectieux et non infectieux prostatita se distinguent. Chronique non infectieux prostatit passe plus souvent sous la forme cachée, cependant pendant l’aggravation il y a des symptômes piquants inhérents à la forme infectieuse de la maladie :

  • l’augmentation de température précipitée du corps;
  • La douleur et le pyrosis à l’urination;
  • une forte douleur coupant à l’éjaculation;
  • Les douleurs spasmodiques au périnée;
  • Le sang dans l’urine;
  • Les symptômes de l’intoxication de l’organisme;
  • La faiblesse, obchtche l’indisposition.

Pour l’aggravation l’augmentation de température d’une manière caractéristique rude du corps

Les Signes de l’aggravation prostatita est un accroissement précipité des symptômes. L’augmentation de température plus de 38 S.Dostatotchno souvent l’aggravation est possible est accompagné par les symptômes de la cystite – les envies constantes vers l’urination, incomplet oporojnenie de la vessie, la douleur pénible à la fin du procès. Assez souvent dans l’urine il y a un sang, sont aussi possibles sanguin, purulent ou muqueux à la mise en relief de l’urètre. Tout cela est accompagné par l’indisposition totale, la faiblesse, la perte de la capacité de travail et l’apathie.

La Fréquence des aggravations dépend des particularités de l’organisme du patient, en premier lieu – de l’immunité. Le traitement correctement choisi médicamentaire et le parcours aux recommandations du médecin traitant permettent considérablement de réduire la fréquence des aggravations.

Le Principe du traitement

Chacun, s’étant heurté aux symptômes piquants, avant tout réfléchira à ce que faire et que traiter l’aggravation. Premier qu’il est nécessaire de faire, ayant découvert l’aggravation chronique prostatita, le plus tôt possible coupera le procès piquant inflammatoire. Pratique dans la plupart des cas l’introduction intraveineuse minuscule des grandes doses des préparations antibactériennes.

Si l’aggravation chronique prostatita passe sans risque du développement des complications dangereuses, on montre au patient l’accueil des préparations médicinales et le régime de lit. Le traitement des aggravations se divise sur spécifique et symptomatique.

Le Traitement avec les préparations

La thérapeutique Spécifique aggravé prostatita est un accueil des antibiotiques et les médicaments du groupe alpha-adrenoblokatorov. Il suffit souvent les médecins fixent les préparations du groupe ftorkhinolonov est protivomikrobnye les moyens de l’action rapide n’ayant pas les analogues naturels.

On fixe absolument les antibiotiques

À la thérapeutique on applique les préparations antibactériennes tetratsiklinovogo et penitsillinovogo d’une série, on fixe aux patients souvent Amoksiklav, Ampitsillin. Comme montre le praticien, aux aggravations épisodiques est élaboré rezistentnost’ vers l’action de ces préparations, c’est pourquoi on montre au malade le remplacement de l’antibiotique ou le médicament avec une autre substance agissant, ou synthétique protivomikrobnym par la préparation du groupe ftorkhinolonov. La préparation assez effective de ce groupe est un Levofloksatsin.

La Cure par les antibiotiques fait d’habitude 10-12 jours. Il est important de ne pas cesser l’accueil du médicament, ayant remarqué l’affaiblissement des symptômes de l’aggravation.

Al’fa-adrenoblokatory sont les préparations retirant le spasme de la musculature de la vessie et la prostate. L’accueil de ces médicaments permet de normaliser le procès de l’urination, éviter le développement des complications dangereuses et secondaire infitsirovaniya des organismes intérieurs. À l’aggravation fixent Setegis par le cours de dix jours que permet vite de normaliser motcheispouskatel’nyj le procès.

La thérapeutique Symptomatique prostatita insère l’accueil :

  • spazmolitikov;
  • des fébrifuges;
  • des moyens antiphlogistiques;
  • des analgésiques.

Retirer la douleur et faciliter l’urination aident spazmolitiki – Mais-chpa, Spazmalgon. L’action de ces préparations permet provisoirement de réduire le tonus de la musculature des organismes intérieurs et les symptômes de l’aggravation. Les médicaments acceptent jusqu’à quelques jours, il est pas plus. L’accueil de longue durée spazmolitikov se fait sentir négativement la capacité de travail des organismes intérieurs. Il est important de se rappeler : spazmolitiki retirent les symptômes, mais n’influencent pas la raison de l’aggravation de la maladie.

Couper le procès inflammatoire permettent les préparations du groupe non stéroïde – ibouprofen, diklofenak, nimesoulid. Les comprimés acceptent pendant premier quelques jours. Il suffit souvent les médecins prescrivent les piqûres avec diklofenakom. Les piqûres sont mises vnoutrimychetchno, dozirovka de la préparation dépend de la masse du corps et l’âge du patient.

Au lieu des piqûres on peut accepter la poudre pour la préparation de la suspension avec nimesoulidom dans la composition (Nimesil, Affida). La préparation retire vite les symptômes piquants.

Nimesil vient à bout vite de l’inflammation et la douleur

Les analgésiques Ordinaires à prostatite fixent rarement. Comme montre le praticien, les préparations insensibilisant familières à tout comme Anal’gina et Tsitramona sont peu efficaces aux douleurs conditionnées par l’inflammation de la prostate.

La Physiothérapie à prostatite

À l’aggravation chronique prostatita les symptômes et le traitement définissent la nécessité de la destination de la physiothérapie. Chacuns fizioprotsedoury sont contre-indiqués à l’inflammation piquante. Le cours du traitement de matériel est possible seulement après le retrait du procès inflammatoire par voie de l’accueil des antibiotiques et les médicaments non stéroïdes antiphlogistiques. Les méthodes physiothérapeutiques du traitement permettent de réduire la fréquence des aggravations, normaliser l’immunité et améliorer le fonctionnement de l’organisme, mais ne pas retirer les symptômes piquants.

Au traitement prostatita appliquent :

  • La thérapeutique oudarno-d’onde;
  • magnitoterapiju;
  • Les bains de radon;
  • Les salles de bain salines.

Le But de la physiothérapie est une normalisation des procès de change dans les carreaux de la prostate aux frais de l’amélioration de la circulation du sang. Un tel traitement est montré à tous les hommes dans les buts prophylactiques. Il est recommandé deux fois par an de passer le cours magnitoterapii.

La Prophylaxie, ou comment éviter les aggravations ?

La Prophylaxie des aggravations prostatita est réduite à la relation attentive à la santé personnelle. L’inflammation de la prostate ne s’aggravera pas à l’immunité solide, l’absence des mauvaises habitudes et l’absence des stress. Les règles suivantes aideront comme on peut moins souvent se heurter aux aggravations de la maladie.

  1. s’habiller suivant le temps Toujours. N’importe quel refroidissement, le courant d’air et le travail au climatiseur inséré amènent à l’inflammation de la prostate.
  2. Éviter les stress, les traitements et l’insomnie. Le système nerveux sain garantit l’immunité solide et l’absence des aggravations. Si vaincre indépendamment le stress ne sort pas, il est recommandé de consulter avec nevrologom ou le psychothérapeute sur l’accueil sedativnykh des préparations.
  3. La charge Modérée physique aidera à normaliser le travail de la prostate, pendant que la vie sédentaire entraîne l’aggravation régulière des symptômes.

Le Principal ne pas admettra de l’affaiblissement de l’immunité. Il est nécessaire en temps voulu de traiter pour cela n’importe quels refroidissements et régulièrement accepter immounostimoulyatory ou les préparations de vitamines, qu’a fixé le médecin traitant.

Jusqu’au 10 Août l’Institut de l’Urologie en commun avec le Ministère de la santé passent le programme «la Russie sans prostatita «. Dans les cadres de qui la préparation Predstanol est accessible selon le prix avantageux 99 rub. , tous les citadins et le domaine!

Rating
( No ratings yet )