Comme traiter l’aggravation chronique prostatita

XTRAZEX acheter

L’inflammation Chronique de la prostate s’aggrave d’habitude aux saisons du printemps et d’automne, à l’affaiblissement de l’immunité et à l’aggravation des conditions vers la maladie. Chronique prostatit il arrive est provoqué :

  • par l’infection bactérienne;
  • par les phénomènes stagnants dans le domaine de la prostate, par exemple, l’hyperplasie de bonne qualité, l’insuffisance de la circulation du sang.

Selon sa nature chronique prostatit a retsidiviroujuchtchee le courant, il y a des périodes de la rémission, pendant lequel le patient n’est pas dérangé par les symptômes de la maladie. Le plus souvent chronique prostatit se développe après le traitement incomplet de l’inflammation piquante de la prostate. La faute typique des patients est la suppression indépendante des préparations médicinales tout de suite, comme il est plus facile. L’absence de la douleur et les sensations désagréables ne signifie pas que le traitement est terminé. Fixer la fin du cours des médicaments de piquant prostatita le médecin traitant doit.

Comme se manifeste l’aggravation chronique prostatita ?

À l’inflammation la prostate augmente dans le volume. Vers la glande entre avec des efforts complémentaires la lymphe, il y a un oedème. La pression, que la prostate donne sur l’urètre, provoque le retard de l’urination. À la suite de l’irritation des murs de la vessie il y a des envies fausses vers oporojneniju, y compris la nuit. La prostate adhère au mur du rectum, c’est pourquoi à l’augmentation de la glande l’éclaircie kichki est serrée.

Cela provoque la difficulté de la défécation, provoque les fermetures. Par voie de conséquence de l’absorption secondaire de l’excrément et l’urine se développe l’intoxication. Le tableau total clinique à l’aggravation chronique prostatita :

  1. Les Symptômes de l’intoxication : le mal de tête, la nausée, l’absence de l’appétit, la faiblesse, la douleur dans les muscles, la courbature dans les articulations et les os, la réduction de la capacité de travail et la concentration de l’attention.
  2. Les Symptômes de la partie motcheispouskatel’noj les systèmes : le reflux embarrassé de l’urine, la présentation minuscule du courant, les envies fausses, la sensation importune incomplet oporojneniya de la vessie. Pendant l’urination : une forte douleur, la douleur vive, le pyrosis, l’inconfort, la sensation subjective que l’urine objigajuchtche la chaude.
  3. Les Symptômes du côté du système sexuel : la difficulté eyakoulyatsii, prématuré ou ajourné eyakoulyatsiya, la réduction de la puissance, la dysfonction érectrice.
  4. Les Symptômes du côté du système nerveux : la douleur dans le domaine de l’aine, les périnées, le scrotum et les testicules, le membre sexuel, dans les reins, au dessous du ventre, dans le domaine de l’anus. Le sentiment de l’augmentation de température locale dans le domaine de la prostate, la mesure rectale montre l’augmentation sur 0,1 – 0,5 degrés en comparaison de la norme.
  5. Les Symptômes du côté de la mentalité : l’irritabilité, la nervosité, la fatigue rapide, la désorganisation du rêve (l’insomnie), l’absence du libido. À l’aggravation de longue durée se développe le syndrome dépressif, s’aggrave le courant des névroses et toutes les violations se trouvant de la mentalité.
  6. Les Symptômes du côté du système digestif : les fermetures, la douleur et les sensations désagréables à la défécation, à la rupture du rectum muqueux – les fissures anales. Prostatit peut être accompagné par les hémorroïdes, particulièrement, si l’inflammation est apparue à cause de l’insuffisance de la circulation sanguine et les phénomènes stagnants dans les tissus de la glande.

Dans certains cas l’aggravation passe avec l’augmentation de température jusqu’à 37,5 – 38 degrés. Si le patient souffre de la douleur chronique pelvienne, pendant la récidive prostatita peut être nécessaire l’hospitalisation et l’application des insensibilisants narcotiques. À la période piquante de la maladie l’état de la personne tellement lourd que visiter le travail vient à bout des devoirs professionnels est embarrassant. À l’aggravation chronique prostatita il faut s’adresser à l’urologue après le certificat d’arrêt de travail et respecter le régime de lit pendant 1-2 semaines.

Les Complications, les maladies accompagnant, les conséquences

Sans traitement au procès inflammatoire on entraîne les organismes voisins de la prostate – motchevyvodyachtchy le canal et le rectum. À infectieux chronique prostatite se développent les conséquences :

  1. Ouretrit, qui se manifeste par une forte douleur vive à l’urination, l’oedème du membre sexuel, les envies impératives vers oporojneniju de la vessie. À l’inflammation de l’urètre du canal se détache le liquide blanchâtre ou jaune.
  2. Quand au procès inflammatoire on entraîne les murs de la vessie, se développe la cystite. La cystite piquante passe avec l’incontinence d’urine, l’apparition du sang dans l’urine est possible.
  3. Par la suite le procès inflammatoire aborde les reins, apparaît pielonefrit. Dans le domaine des reins le patient sent la douleur intolérable chaude. Sans traitement pielonefrit provoque l’insuffisance rénale.
  4. Par le système sexuel le procès inflammatoire se répand aux testicules et les appendices. À l’épididymite le patient souffre d’une forte douleur par temps eyakoulyatsii, les oedèmes et les douleurs dans le scrotum. Sans traitement dans le sperme il y a un sang, dans la perspective la stérilité et la nécrose (l’atrophie des tissus) les testicules menace au patient.

L’Aggravation chronique prostatita amène à la variété des violations dans la sphère sexuelle. La puissance s’aggrave, l’érection devient instable. La prostate n’assure pas la quantité suffisante des hormones pour hommes sexuelles que se fait sentir négativement le libido et l’état total de la victime. Il faut passer le traitement chronique prostatita absolument, et le plus vite possible. Seulement on peut éviter ainsi les conséquences dangereuses et douloureuses. Le traitement ne peut pas utiliser les méthodes de la médecine nationale, puisque la plupart de ces recettes ne sont pas simplement inutiles, mais encore sont nuisibles. Ils enlèvent ce temps, que le patient pourrait dépenser pour le rétablissement. Après l’aide à l’aggravation chronique prostatita il faut s’adresser à l’urologue. Il est désirable de se servir de l’aide de ce spécialiste, qui observait déjà le patient et connaît toute l’histoire de la maladie.

La Thérapeutique de l’inflammation chronique de la prostate

Dans les cas lourds l’aggravation prostatita se soigne dans l’hôpital, d’un moyen poids les cas se soignent amboulatorno. Les préparations et la stratégie du traitement s’approche furtivement en fonction de la raison de la maladie. Seulement le médecin traitant peut d’une manière compétente choisir les noms concrets des préparations, dozirovkou et la durée de l’accueil. Au patient il ne faut pas s’occuper de l’autotraitement, en effet, la destination demande les inspections et les analyses. Pour le diagnostic il faut :

  • l’étude ultrasonore de la prostate dans le mur du rectum;
  • l’analyse du sang totale clinique;
  • l’analyse sur prostatitchesky l’antigène spécifique;
  • l’analyse totale clinique de l’urine;
  • La mesure de la température rectale;
  • La touche de l’urètre.

Tous les documents biologiques passent l’étude microbiologique, et s’il y a une infection bactérienne, on passe le contrôle de la stabilité aux antibiotiques. La cure se distingue à infectieux et non infectieux prostatite.

  1. Les préparations Insensibilisant in’ektsionno, dans les comprimés ou en forme des bougies rectales.
  2. Les préparations Antiphlogistiques en forme des injections, dans les comprimés ou dans les bougies rectales.
  3. Les intoxications Diurétiques pour le retrait et à titre de la prophylaxie de la diffusion de l’infection par le système urinaire.
  4. Les Purgatifs pour la normalisation de la chaise et la prévention des fermetures.
  5. Miorelaksanty ou spazmolitiki pour la relaxation de la musculature lisse. La réduction du tonus des muscles du fond pelvien contribue à l’allégement de la douleur.
  6. Les Antibiotiques dans les injections, dans les comprimés ou dans les bougies rectales à l’aggravation chronique bactérien prostatita.
  7. Les Microclystères avec l’effet antiphlogistique et insensibilisant.
  8. Les Préparations pour la normalisation de la circulation du sang à l’aggravation chronique stagnant prostatita.

Les Meilleurs marques des préparations pour chaque patient aidera à seront choisies par l’urologue. Le contrôle du cours d’une maladie demande périodiquement (une fois par mois ou plus souvent) visiter le médecin.

La Physiothérapie après le retrait de l’aggravation

Chronique prostatit cède difficilement au traitement, et le cours des préparations peut durer quelques mois. À l’étape du rétablissement on applique les procédures physiothérapeutiques :

  1. Le Massage de la prostate est indépendant ou avec l’aide du masseur compétent.
  2. Elektrostimoulyatsiya par le faible courant.
  3. La Gymnastique médicale selon la méthode de Kegelya, est accomplie indépendamment, consiste en entraînement des muscles du périnée.
  4. l’Électrophorèse, l’introduction des moyens médicinaux sous l’effet d’un faible courant.
  5. La Galvanisation – la présentation du courant continu de la basse tension.
  6. OUVTCH – l’application de l’électro-champ magnétique.
  7. La thérapeutique À micro-ondes – l’application de l’irradiation à micro-ondes.
  8. Magnitoterapiya – l’influence du champ magnétique.
  9. Oul’trafonoforez – l’utilisation des ultravibrations sonores pour la livraison des moyens médicinaux vers les tissus de la prostate.
  10. Les salles de bain De boue et minérales, les compresses et les tampons rectaux.


La Physiothérapie donne sur la prostate l’effet stimulant. Augmente la production du secret de la prostate, s’affermit l’érection, s’améliore la circulation sanguine et augmente l’immunité locale. Utiliser la physiothérapie on peut seulement après que l’on réussira à couper l’aggravation. On peut trouver que le patient est sain, quand les analyses montrent les paramètres normaux, et les montants de la prostate correspondent aux significations mises selon l’âge.

Rating
( No ratings yet )